Reportage

À Marseille, Ragnar Rök devient le premier champion de l’histoire de la TPW

La Tigers Pro Wrestling a sacré le premier champion de son histoire samedi 2 mai à Marseille. Dans un tournoi éclectique, c’est le franco-islandais Ragnar Rök qui s’est imposé en finale contre Jefferson. Un titre qui sera à défendre très rapidement.

La barre des 100 spectateurs a été dépassée pour le deuxième show de la Tigers Pro Wrestling à Marseille., preuve de l’engouement pour le catch dans le sud de l’hexagone. Avec huit catcheurs aux styles très différents, le spectacle n’a pas manqué une seule seconde dans l’Espace des Saints Anges, chapelle reconvertie en salle de spectacle. Et en ouverture de show, la nouvelle recrue Sēñzā Völtō a offerte un petit moment de magie sur le ring. Opposé à Jefferson, le-lutteur formé à la FFCP a offert un match très rythmé, très technique et très spectaculaire. Parfait pour chauffer un public déjà dans le coup avant le début du show.

Le match de la soirée pour Blue Falcon et Vince’NT

Dans les autres rencontres de 1/4 de finale, Johnny Hooger s’est imposé contre Casey et Ragnar Rök l’a emporté par roll-up face à Jordy Style, version 1/50 000 du futur vainqueur. Mais le match référence de cette soirée nous a été offert par Blue Falcon et Vince’NT. Dans un match de douze minutes, les deux hommes nous ont proposé du bon spectacle avec le style de catch qui les caractérise : la lucha libre pour le catcheur masqué et le strong style pour l’aixois. Des rebondissements, un saut suicidaire à l’extérieur, un public jouant le jeu à fond, la recette a fonctionné du début à la fin.

Place ensuite aux demi-finales. Dans un match de high-flyers, Jefferson est venu à bout de Johnny Hooger en six minutes. Suffisant pour offrir quelques mouvements spectaculaires et envoyer l’un des piliers de la TPW en finale. Quant à l’autre rencontre, l’affaire a été vite plié. Infligeant son TKO en moins d’une minute trente secondes, Ragnar Rök n’a fait qu’une bouché de Vince’NT qui n’a pas réussi à récupérer rapidement de son match contre Blue Falcon. Touché à la nuque, le chef de file de la promotion est resté plusieurs minutes au sol avant de repartir sous des applaudissements timides des spectateurs.

Ragnar Rök : « Bien sûr que ça s’est bien passé. Je suis le champion ! »

Dans une finale d’une dizaine de minutes, le compte de trois final a longtemps été indécis. Aucun des deux adversaires n’est parvenu à se détacher et la Jeffman Suplex de Jefferson, bien que surprenante, n’a pu avoir l’effet escompté. C’est finalement sur un nouveau TKO que Ragnar Rök s’impose pour devenir le premier champion de l’histoire de la promotion. « Dans ce type de tournoi il faut toujours faire attention à de potentielles blessures » nous a expliqué le désormais champion à la fin de la soirée. « La douleur s’accumule mais il faut savoir surmonter cela car le but c’est d’aller au bout car tout le monde veut gagner ».

Invité pour organiser un stage durant le week-end, le catcheur de la FRPW a rappelé l’importance d’être ouvert à tous types de catch. « On a fait ce stage pour apprendre les bases mais aussi approfondir ce que chacun fait dans son club afin d’avoir d’autres visions, d’autres horizons et pas seulement se contenter de la WWE. Et cela marche car au fur et à mesure des tournées on reconnait des têtes. Dans le sud de la France, une base de fans s’installe petit à petit, il en faudrait plus comme eux. Il y a de bonnes choses en France niveau catch et ce qu’il manque c’est un peu plus de communication pour encore mieux accrocher le public ».

Et le franco-islandais aura l’occasion de rapidement faire accrocher le public puisqu’il remettra en jeu son titre à chaque événement de la Tigers Pro-Wrestling avec en point d’orgue un match triple menace le 14 juillet prochain en Haute-Normandie pour ce qui sera l’événement majeur de la promotion sudiste. Le main-event l’opposera à Lucas Di Léo et Tristan Archer. Un affrontement qui promet entre ce que le catch français a de meilleur aujourd’hui.