Actualité

L’avenir de Jessicka Havok à la WWE remis en question suite à des tweets racistes et homophobes

Alors qu’elle doit passer quelques essais à la WWE pour intégrer NXT, Jessicka Havok fait face à des accusations de racisme et homophobie suite à des tweets datant de 2011 et 2012.

Havok-645x370

Ancienne catcheuse de la TNA et sur le point d’entrer à la WWE par la porte NXT, Jessicka Havok est dans une bonne année concernant sa carrière. Malheureusement pour elle de vieilles paroles qu’elle risque de regretter pourraient bien mettre un terme à son ascension.

En effet, des internautes ont fait remonter ce week-end de vieux tweets à consonances racistes et homophobes datant d’entre 2011 et 2012. Bien qu’elle en ait effacé pas mal d’entre eux, des gens ont évidemment eu le temps d’en faire quelques captures, en voici quelques unes:

1

2

La catcheuse a tenté de se défendre dans le Talk TNA Podcast de Dave Gilbert, affirmant qu’elle ne se souvenait pas avoir tweeté la plupart de ces mots et qu’un de ses ex utilisait de temps en temps son téléphone. Plus tard, elle a posté une série de tweet — qu’elle a ensuite effacé — pour s’excuser. « Je veux m’excuser de tout cœur pour les VIEUX tweets qui sont remontés aujourd’hui. C’était il y a quelques années et je ne me souviens même pas en avoir tweeté la moitié. Ce dont je me souviens, ce sont des blagues de mauvais goût. » explique dans un premier temps la catcheuse.

Havok explique ensuite qu’elle était jeune et nouvelle sur les réseaux sociaux — bien que comme l’indique Twitter, son compte a été créé en 2010 et que les tweets ont été posté entre 2011 et 2012 — et qu’elle pensait que cela resterait entre elle et ses amis. Une défense assez maladroite puisque Twitter est un réseau social où tout ce que vous dites est public, et encore plus quand vous êtes connus.

Des propos qui pourraient remettre sa chance à NXT en jeu

Selon Bryan Alavarez de Wrestling Observer Radio, ces tweets pourraient bien remettre en jeu ses chances d’intégrer à la WWE. Jusque là, les personnes chargées de son tryout se sont dites assez impressionnées par ses compétences dans le ring et que, toujours selon Bryan Alvarez, elle pourrait devenir la prochaine monster heel, à l’image de Kharma lors de son bref passage. Mais ces récents évènements auraient déplu à la WWE. Et quand on connait l’importance que porte la WWE aux réseaux sociaux et à l’image qu’elle veut renvoyer, difficile d’imaginer que la compagnie de Stamford ignore de tels propos.

Bien qu’aucune décision quant à son avenir à la WWE n’ait été prise pour le moment, la compagnie ne peut décemment pas signer une personnalité ayant tenu de tels propos en public. De quoi donner une leçon à d’autres catcheurs qui rêvent d’entrer à la WWE, « Internet n’oublie jamais ».

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut