Actualité

Austin Aries quitte la TNA

La liste des départs de la TNA ne cesse de s’agrandir. C’est au tour d’un des plus grands talents de ces derniers années de partir, Austin Aries.

AustinAries-Spray

 

On n’a jamais autant parlé de la TNA en si peu de temps, malheureusement ce ne sont que des mauvaises nouvelles qui tombent les unes après les autres. Alors que de son côté Dixie Carter et ses associés continuent de faire comme si tout allait très bien, on apprend le départ d’Austin Aries.

Son départ était déjà discuté dimanche, quelques heures avant Slammiversary. Dave Meltzer du Wrestling Observer annonçait les départs de Taryn Terrell, Awesome Kong et Austin Aries. Pour les deux premiers Bob Ryder, un des dirigeants en charge (entre autres) des recrutements, a démenti et même réclamé des excuses.

Mais ce soir là Bob Ryder n’a pas démenti l’information concernant Austin Aries. Aujourd’hui c’est la société The Regime, spécialisée dans le management de talents basée à Los Angeles qui confirme dans un communiqué qu’Aries est libre de tout contrat et n’est plus lié à la TNA. « Son contrat avec TNA Entertainement ayant récemment expiré, nous considérons Austin Aries comment étant l’un des meilleurs free-agents du monde du catch » explique la société.

Ces départs s’ajoutent à une liste déjà bien fournie d’autres noms dont James Storm, Magnus — déjà annoncé pour une date en Angleterre —, Samuel Shaw, Gunner, ou encore Low-Ki.

C’est l’absence de shows live qui précipiterait ces départs. En effet les talents qui ne catchent plus que lors des tapings d’Impact Wrestling ne sont du coup plus assez payés et beaucoup d’entre eux sont sollicités sur le circuit indépendant ou par d’autres compagnies.

Une situation qu’ont très bien compris les dirigeants de la TNA et qui n’ont guère le choix de laisser partir leurs talents, mais dans l’espoir de les réutiliser de temps à autre et payés à l’apparition comme cela se fait sur le circuit indépendant. La compagnie envisage de se tourner de plus en plus vers ce mode de fonctionnement afin de permettre non seulement de faire des économies mais aussi à ses catcheurs de pouvoir se produire où ils le désirent. A condition toutefois que la TNA soit toujours de ce monde d’ici là et qu’une autre grosse compagnie ne leur mettent pas le grapin dessus.

2 commentaires

Les plus lus

En haut