Preview

Battleground 2015 : La victoire assurée de Brock Lesnar sur Seth Rollins… par disqualification

Ce dimanche à Battleground le main-event de la soirée verra Brock Lesnar dans son premier match depuis sa perte du titre de champion de la WWE à WrestleMania. C'est Seth Rollins qu'il retrouvera, le même Seth Rollins qui lui a ravit le titre après avoir encaissé sa mallette. Le rematch qu'il n'a pas eu, en somme. 
brock-lesnar-preview-battleground

Souvenez-vous, il y a quelque mois durant le main-event de Wrestlemania, toutes les craintes étaient permises. Quoi de plus normal avec comme booking un Roman Reigns contre Brock Lesnar ? Mais la WWE est pleine de surprises et Seth Rollins a sauvé si l’on peut dire le match en encaissant son Money In The Bank et en devenant le nouveau champion du monde poids-lourds. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis.

Depuis donc ce fameux match, beaucoup de choses ont changé. Seth Rollins a défendu son titre contre des adversaires assez imposants tels que Randy Orton ou ses anciens partenaires du Shield, Dean Ambrose et Roman Reigns. Mais une aide faisait encore et toujours surface, celle de The Authority composé de Kane et de la J&J Security.

Seth Rollins peut gagner seul…

Beaucoup de critiques ont été faites à l’encontre du champion à ce sujet, catalogué comme un pleutre qui ne pouvait pas gagner un match sans l’aide de ses partenaires. Après de nombreuses tensions entre Seth Rollins et ses collègues, le champion en titre a pris les choses en main et a défendu son titre contre Dean Ambrose dans un ladder match, seul. Il réussit finalement à conserver son titre dans une fin assez controversée (les deux décrochant le titre en même temps) mais le champion a prouvé une chose : il peut gagner par lui-même.

Cette controverse n’a pas manqué de titiller le COO de la compagnie et le mentor de Seth Rollins, Triple H, qui a ensuite décidé de mettre une pression supplémentaire sur les épaules de l’architecte en annonçant le nouveau challenger numéro 1. L’ancien champion du monde en personne, l’homme qui a perdu le titre sans avoir subi un compte de trois : Brock Lesnar.

Il est vrai que Brock Lesnar n’a jamais obtenu sa revanche depuis Wrestlemania. Seth Rollins refusant de combattre le lendemain de sa prise du titre, Brock s’enleva de lui-même toute chance de rematch en attaquant les commentateurs présent ce soir-là ainsi qu’un cameraman qui n’avait rien demandé. L’idée même d’un rematch était alors impossible, du moins c’est ce que l’on croyait. Aujourd’hui cette revanche tant attendue sera au programme ce dimanche. Seth Rollins devra se défendre seul contre celui qui a rarement connu la défaite depuis son retour fulgurant sur les rings de la WWE en 2012.

…et devra faire de même à Battleground

Tout seul ? Cette fois-ci c’est sûr et certain. Alors que Rollins réussit à se racheter (et à acheter) ses anciens collègues de The Authority pour s’assurer leur aide à Battleground, ses derniers sont éliminés les uns après les autres. Joey Mercury est détruit sur le pare-brise d’une Cadillac, Jamie Noble a le bras fracturé et deux côtes brisées par la Bête et c’est la cheville de Kane qui fût brisée à son tour. Sentant son entourage défaillir petit à petit, Rollins remontre alors son vrai visage d’égoïste en humiliant une dernière fois Kane — s’assurant par la même occasion que personne ne viendrait l’aider, habile.

Mais Rollins peut-il perdre son titre ce dimanche ? C’est la question que l’on se pose. Si vous avez suivi la Road To Wrestlemania cette année, vous vous souvenez surement que Brock Lesnar n’était pas ce que l’on appelle un des champions les plus combatifs de l’histoire du catch. Défendant son titre une fois tous les trois mois — et encore on est gentil  — on ne peut pas dire que son règne de champion n’est pas vraiment allé en faveur de la WWE, surtout après un push aussi phénoménal.

Rollins a tout de même pour lui le fait de pouvoir se montrer chaque semaine et de jouer son rôle de heel à 300%. Chose que Lesnar n’a jamais fait de lui-même depuis son retour à la WWE, laissant ce travail à son avocat Paul Heyman. La WWE répétera donc la même erreur ?

C’est une chose très peu probable en effet. Rollins est la nouvelle tête à abattre et dieu sait que tout le monde aimerait voir Lesnar l’emmener faire un tour à Suplex City. L’idée d’un Brock Lesnar triomphant plaira à tout le monde, la suite très surement moins. Rollins ne peut donc pas se permettre de perdre son titre.

Il ne peut pas se le permettre mais il doit évoluer, sa gimmick doit évoluer. Cette gimmick qui d’ailleurs ressemblerait presque trait pour trait à celle de Triple H au cours des années 2000. Un champion controversé, ne gagnant que par disqualification ou grâce à des interventions. Les fans de ces années d’or pourraient presque jouer au jeux des différences en comparant ces deux compères. Seth Rollins doit donc évoluer, ou la WWE doit trouver un adversaire qui saura lui ravir le titre. Mais qui ? Roman Reigns ? Très peu pour les fans. La meilleure solution resterait donc un Dean Ambrose, un Dolph Ziggler ou un Cesaro. Mais là encore la WWE va être dure à convaincre.

Lesnar doit donc faire évoluer Rollins, et dans le bon sens. Adieu les aides de The Authority, c’est un heel original qu’il nous faut. On se doute qu’une défaite clean de Lesnar est absolument impossible ce weekend, le pronostic le plus simple et le plus attendu serait donc une défaite de l’Architecte, mais par disqualification, avant pourquoi pas un rematch à Summerslam. Une façon qu’utilise souvent la WWE pour faire durer ses storylines. Cela ne plaira sans doute pas à Triple H, mais si une rivalité entre les deux venait à voir le jour, le scénario gagnerait soudainement en probabilité.