Actualité

Suite à des propos racistes, la WWE vire Hulk Hogan et l’efface de son histoire

La WWE se sépare très brusquement de Hulk Hogan. La raison : Hogan aurait proféré des propos racistes dans un clip audio daté de 2012.

Depuis quelques semaines, Hulk Hogan occupait dans le rôle de juge dans l’émission Tough Enough diffusée sur USA Network. Or depuis cette nuit, le journaliste Wade Keller du site PWTorch affirme que la WWE a rompu le contrat qui la liait au Hall of Famer. Comme pourrait le dire Brock Lesnar, « Party’s over, grandpa ».

11742976_1029795037040097_7031398167772590621_n

La raison de cette soudaine et surprenante fin de contrat est un clip audio dans lequel le Hulkster, discutant avec Heather Clem — l’ex-femme de Bubba The Love Sponge, avec qui il avait été filmé dans l’affaire de la sextape en 2012 — tient de propos à caractère racistes et avoue lui même être raciste, Le site du National Enquirer, Radar Online, a diffusé quelques extraits. Ce clip audio serait extrait de ladite sextape, dont le contenu n’a jamais été révélé entièrement depuis.

La discussion concerne visiblement sa fille, Brooke Hogan, qu’il accusait à l’époque de coucher avec un un homme noir. « Je n’ai pas de double standard. Au bout d’un moment je deviens raciste, putain de n***** (…) Je veux dire, si elle venait à coucher avec un n**** je préférais la voir mariée à un grand et multi-millionnaire! comme un basketteur! » 

Le Wrestling Observer rapporte qu’il a été demandé au département web de la WWE de retirer toute mention de Hulk Hogan sur le site de la compagnie. Le profil du Hulkster n’apparaît désormais plus ni sur le site dédié à Tough Enough, ni sur le site de la WWE. La seule promotion où figure encore Hogan est celle de la tournée du mois d’août en Australie où le Hulkster devait servir de General Manager sur trois shows. Signe encore plus fort: les produits dérivés concernant Hogan ne sont plus disponibles sur la boutique en ligne de la WWE, tout comme les récents t-shirts « Axelmania » de Curtis Axel.

Hogan a quant à lui publié un tweet pour le moins équivoque:

« Dans la tempête je garde le contrôle. Dieu et son univers m’enverra là où il veut que je sois. »

La WWE a confirmé cet après-midi son renvoi dans un communiqué : « La WWE a mis fin au contrat qui la liait à Terry Bollea (aka Hulk Hogan). La WWE se doit d’accepter et de célébrer tout individu venant de n’importe quel milieu comme le démontre la diversité de nos employés, performeurs et fans du monde entier ». 

Plus tard dans l’après-midi, Hulk Hogan a fait publier un message d’excuses sur le site de People Magazine. « Il y a quelques années, j’ai usé d’un langage très offensant pendant une conversation. De ma part, c’était innacceptable. Je suis impardonnable et m’excuse pour cela. Cela ne me ressemble pas. Je crois très fortement que toute personne dans le monde est importante et ne devrait pas être traitée de manière différente quels que soient sa race, son genre, son orientation sexuelle, ses croyances religieuses ou quoi que ce soit. Je ne suis pas fier d’avoir utilisé ce langage offensant et indépendant de mes croyances personnelles. »

Après cinq ans à la TNA, Hulk Hogan était revenu en grandes pompes chez Vince McMahon en février 2014 en étant annoncé comme le chef de cérémonie pour WrestleMania 30. Il avait ouvert le pay-per-view avec The  Rock et Steve Austin dans un segment qui restera célèbre pour l’erreur de Hogan sur le nom du stade (Superdome, et non le Silverdome de WrestleMania 3). En mars dernier, il a intronisé le défunt « Macho Man » Randy Savage au Hall of Fame de la WWE.