Résumé

G1 Climax, troisième semaine: Kazuchika Okada bien parti pour la finale

maxresdefault
La deuxième semaine du plus grand tournoi du Japno avait offert de grands matchs. Qu'en est-il de la troisième semaine ?

À mi-parcours du tournoi, commencent à figurer quels catcheurs qui ont de réelles chances de remporter le tournoi et ceux qui ont laissé passer leur chance. De nombreux matchs sont sortis du lot lors de la deuxième semaine mais la troisième semaine n’a pas été radine sur ce point.

La défaite de Shibata qui ne plait pas

Un match plus que d’autres a beaucoup fait parler parmi les fans de puroresu: l’affrontement samedi entre le six fois champion poids-lourd IWGP Hiroshi Tanahashi et l’étoile montante Katsuyori Shibata. Beaucoup portaient de grands espoirs en Shibata, espérant le voir gagner le tournoi ou tout du moins atteindre la finale. Malheureusement, il s’est incliné face à Tanahashi. Cette défaite provoque le mécontentement d’une partie des fans. On peut déjà nuancer la défaite de Shibata par la très haute qualité du combat, match où Shibata a contré le High Fly Flow de Tanahashi (sa prise de finition).

Dimanche, Hirooki Goto et Tomohiro Ishii ont probablement offert le meilleur match du tournoi, peut-être de l’année toutes promotions confondues. Les deux Japonais ont fait preuve de fighting spirit en essayant de se faire chuter avec des lariats impressionnants. Goto avait désespérément besoin d’une victoire pour avoir encore des chances de sortir leader de son groupe, c’est chose faite avec une victoire sur Ishii qui pouvait dire adieu à cette place tant espérée depuis deux jours déjà avec sa défaite contre Okada.

Ça se bouscule en tête du Block A

Concernant le classement, côté Block A, cela reste indécis. Quatre hommes totalisent dix points: AJ Styles, Bad Luck Fale, Hiroshi Tanahashi et Tetsuya Naito. Styles, l’un des favoris de la compétition, n’a pas fléchi face à Togi Makabe, Hiroyoshi Tenzan et son comparse du BULLET CLUB Bad Luck Fale. Fale est d’ailleurs l’une des surprises de ce haut de classement. Il avait fait forte impression l’année dernière à la New Japan Cup et il réitère l’exploit de tenir la dragée haute aux main-eventers de la NJPW. Il a lui aussi vaincu Tenzan mais a surtout battu Kota Ibushi, chouchou d’une bonne part de l’audience féminine japonais.

Tetsuya Naito semble s’être donné un nouvel élan avec sa nouvelle gimmick de membre du clan Los Ingobernables (avec le mexicain La Sombre). Sa lenteur pour retirer son masque et son costume irrite au plus au point le public et les autres compétiteurs. Il l’a emporté contre son seul échec étant face à Doc Gallows.

Okada a un pied dans la finale

Dans le Block B, Kazuchika Okada semble invincible. Le champion poids-lourd IWGP en titre s’est bien repris après sa défaite face à Goto la semaine précédente puisqu’il est sorti vainqueur contre Yuji Nagata, Karl Anderson, Tomohiro Ishii et Yujiro Takahashi. Comme dit précédemment, Ishii peut oublier ses espoirs de finale avec huit points, le même nombre de points que Michael Elgin.

Le représentant de la Ring of Honor ne joue d’ailleurs pas les figurants dans ce Climax. S’il est un peu court contre des adversaires de poids comme Hirroki Goto ou Karl Anderson, le Canadien n’est pas ridicule face à un vétéran comme Nagata ou le sournois Takahashi. Shinsuke Nakamura reste en embuscade, malgré sa blessure au coude qui lui a fait perdre un match par forfait. Il totalise dix points, tout comme Goto et Karl Anderson.

Vincent W.
Auteur :
Intermittent de l'écriture.
Réglement concernant les commentaires