Preview

SummerSlam 2015 : la victoire indispensable pour l’Undertaker

Il va enfin pouvoir se venger. Un an et demi après avoir vu sa streak subitement brisée par Brock Lesnar, l'Undertaker est revenu le mois dernier à Battleground pour s'en prendre à la bête et réclamer sa revanche.
undertaker-summerslam-preview © WWE.com

Il aura fallu seize mois pour arriver à cette revanche à laquelle la WWE pensait très fort, mais s’il a fallu aussi longtemps, c’est surtout parce qu’elle voulait d’abord s’assurer de la santé d’un Mark Calaway bien vieillissant. Ainsi, dans l’intervalle, l’Undertaker est revenu à WrestleMania pour un match au petit rythme contre Bray Wyatt. Et cela a suffi à le rassurer et surtout à rassurer la WWE qui a enclenché à Battleground le mois dernier le plan pour faire de SummerSlam le show de l’année. L’Undertaker est venu réclamer sa revanche en causant à Brock Lesnar le titre de champion du monde poids-lourd de la WWE qu’il était sur le point de conquérir aux dépens de Seth Rollins.

Or, ce n’est pas le bon vieux Deadman qui est revenu. Vicieux, utilisant le coup bas en priorité et plus que jamais enragé, il a très mal goûté la perte de sa légendaire streak l’année dernière. C’est sûr que le temps de la préparation de la revanche a été long mais maintenant qu’elle est là et qu’elle aura lieu le 23 août à Brooklyn, la WWE a fait les choses en grand avec une grosse vidéo de vingt-deux minutes sur leur rivalité et les principaux acteurs de la WWE appelés à donner leur avis.

On a aussi et surtout vu les deux hommes se battre dans un brawl qui marquera l’Histoire de Raw tellement il a été brutal, engagé et palpitant à suivre. Ainsi l’excitation pour ce match de SummerSlam vient naturellement car l’ Undertaker semble prêt à livrer bagarre à Lesnar. Il reste à voir quel format de match sera employé car contrairement à ce qu’il fait depuis un an, Brock Lesnar n’alignera surement pas les souplesses arrière comme qui rigole et ainsi l’Undertaker ne devrait pas faire un voyage à Suplex City.

Une rivalité qui remonte au début des années 2000

Si l’angle de la brutalité est choisi jusqu’au bout, la WWE reviendra aux origines de ce match qui datent de 2002. Cette année-là, Lesnar débarquait inarrêtable comme jamais et rien ne pouvait se dresser sur son passage. Pas même l’Undertaker qui avait pourtant résisté dans un premier match achevé en double disqualification avant de céder dans la Hell In A Cell avec une main cassée. C’était déjà un choc à l’époque mais ce n’est rien en comparaison avec ce qu’on avait vu à WrestleMania 30 l’année dernière. C’est bien au-delà du monde du catch que la victoire de Brock Lesnar a choqué. Il faut dire que ce sont les deux figures les plus fascinantes des vingt dernières années. D’un côté le côté mystique et surnaturel du Deadman et de l’autre le physique hors norme et le palmarès monstrueux bien au-delà de la WWE de la Bête.

Et quel meilleur impresario pour ce combat que Paul Heyman. Bien sûr les fans de catch ne s’accordent pas à dire que le combat de WrestleMania 30 était grandiose mais cela n’empêche que rien que le finish est resté légendaire et comptera à jamais comme le Bodyslam d’Hulk Hogan sur André The Giant à WrestleMania 3. Et au Barclays Center, c’est bien un grand moment qu’on attend car quel que soit son déroulement, le match ne pourra pas se finir autrement que de manière exceptionnelle.

Il y a clairement une suprématie en jeu et la pression est bien sur les vieilles épaules de l’Undertaker. Pour la première fois depuis 2010, il combat dans un pay-per-view autre que WrestleMania et ce sera contre sa bête noire qu’il n’a jamais battu. Brock Lesnar peut ainsi se targuer d’être pour l’heure invincible face au Deadman. On sait que l’un comme l’autre ne disputeront pas là leur dernier combat à la WWE sauf retournement de situation en coulisses.

Une victoire obligatoire pour conserver la légende

Ce combat est des plus indécis et pourrait ne pas accoucher d’un vainqueur. Mais ça ferait mauvais genre quand même tellement ce combat est censé propulser SummerSlam au rang de grand show de l’année 2015. Pour que la légende de l’Undertaker perdure, la victoire est nécessaire, car même s’il laissera une trace indélébile dans la grande histoire de la WWE, l’étiquette « toujours battu par Brock Lesnar » lui collerait à la peau.

Son motif d’espoir est que Brock Lesnar n’est pas tout à fait invincible, Triple H avait bien réussi à le battre à WrestleMania 29. Avec son attitude vicieuse, l’Undertaker peut aussi sortir un tour de sa poche et donner quelque chose de nouveau bien mystique pour finir avec le Tombstone Piledriver. Brock Lesnar n’est quand même pas si facile que cela à battre à SummerSlam, lui qui reste sur trois démonstrations contre Triple H, CM Punk et surtout John Cena l’année dernière. C’est donc bien sur le terrain de Lesnar que l’Undertaker devra vaincre.

Il restera quand même à déterminer ce qu’il pourrait en découler car si Lesnar gagne, la rivalité n’ira clairement pas plus loin et il sera déclaré plus fort que la mort. Mais dans le cadre d’une victoire de l’Undertaker qui pourrait être l’option envisagée, il faudra bien une belle sur un gros terrain et le temps est compté pour l’Undertaker qui a atteint le cap de la cinquantaine. Soit ce sera un tremplin pour Wrestlemania 32 soit pour SummerSlam de l’année prochaine quoiqu’une surprise peut être envisagée pour les Survivor Series et la WWE aura alors clairement manifestement l’envie de restaurer le prestige de son Big Four.

En tout cas, il y a fort à parier qu’au final de ce SummerSlam on risque de faire des yeux ronds car avec ces deux êtres fascinants, l’issue ne pourra qu’être extraordinaire et ce sera bien plus que le monde du catch qui scrutera l’issue finale avec attention.

Brousti
Auteur :
Rédacteur hyperactif. Spécialiste de l'overselling.