Clip

Pour le clip de « Way Too Much », le groupe Wavves s’invite à l’Underground Empire Wrestling

Pour le clip de leur nouveau morceau, le groupe Wavves s'est rendu à un show de l'Underground Empire Wrestling, une petite fédération de catch hardcore.

Nathan Williams, le leader du groupe californien Wavves est un énorme fan de catch. Il suffit de suivre le compte Twitter du groupe où les aventures et actualités du groupe se mêlent à des photos, gifs ou livetweets de catch.

https://twitter.com/wavves/status/636578427915517953

Alors quand il a fallu créer le clip du morceau Way Too Much, morceau qui sera sur le cinquième album du groupe intitulé sobrement V, Williams s’est tourné vers l’Underground Empire Wrestling, une petite fédération indépendante très tournée vers le catch hardcore. Pour les besoins du clip il s’est rendu à l’un de leurs shows. « Tous les lundis et jeudis j’organise des soirées catch pour RAW et SmackDown. On se fait un barbecue et on regarde du catch. Je suis fan depuis vingt ans maintenant, mais le show de l’UEW, c’était fou », raconte-t-il au magazine Rolling Stone. « Ils avaient une batte de baseball avec des punaises fixées dessus, et se frappaient à la tête avec. Ils te prévenaient quelques secondes avant ‘restez pas là quelqu’un va se faire jeter dans vos chaises’ et quand tu retournes t’asseoir sur ta chaise, il y a des traces de sang dessus ». 

Le clip a été tourné le mois dernier pendant le show Hysteria dans lequel les catcheurs Max X et JD Horror s’affrontaient dans un death match pour le titre de champion du monde poids lourds de la fédération basée à Los Angeles. « Le clip a été réalisé par Jack Wagner, on avait ce concept long et compliqué que l’on voulait faire. Je ne voulais pas vraiment faire un clip drôle. Je voulais quelque chose que j’allais apprécier et non jouer. » explique-t-il. « J’aime l’idée que le personnage principal ne gagne pas, c’est comme David et Goliath mais dans sa vraie version »« Max X, le mec dans la vidéo, était complètement ravagé après le match. Je l’ai regardé se faire retirer les punaises qu’il avait dans la nuque, il devait y en avoir une vingtaine. Ils les lui retiraient avec des pinces pendant qu’il hurlait. » raconte-t-il.

« Je rêvais d’être Rob Van Dam »

Williams fait le rapprochement entre le tournage de son clip lors du show Hysteria et sa passion pour le catch et l’ECW des années 90 « Ça avait un côté cool, c’était comme l’ECW de quand j’étais môme. C’était vulgaire, sombre, et tu pouvais te dire que ces types et ces filles mettaient réellement leur vie en danger. Il y a une sorte de sentiment de famille à dedans. Ça me rappelle les mecs comme Terry Funk, les Dudley Boyz et Rob Van Dam. Je rêvais d’être Rob Van Dam quand j’étais plus jeune, je l’imaginais comme un mec cool, un fumeur de drogue et expert en arts martiaux. »

Pour lui ce clip est une façon de mettre en avant la façon dont ces gens mettent leur santé et leur corps en danger dans ce milieu. « Tu dois vraiment aimer ce que tu fais pour te mettre dans des états pareils ». 

Williams ne cache pas non plus son envie un jour de participer à un show de la WWE. « Je n’ai jamais eu aucune sorte de privilège par la WWE » dit-il en riant. « Mais qui sait, Machine Gun Kelly s’est bien retrouvé powerbombé par Kevin Owens lors de RAW. [Kevin Owens] est mon catcheur préféré, lui et les New Day. Alors un moment comme celui-là ce serait cool ».

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.