Preview

Night Of Champions 2015 : Pour sauver le titre Intercontinental, Ryback doit perdre

Dimanche c'est Night of Champions, une nuit où absolument tous les titres seront défendus. Une nuit un peu spéciale donc qui sert d'habitude à relancer les titres intermédiaires, souvent en perte de vitesse. Cette année cependant ils font partis des plus gros enjeux, notamment lorsqu'un ancien champion de la NXT se voit propulsé challenger numéro 1.
© WWE.com

Dimanche à Night of Champions tous les titres seront remis en jeu. Le titre Intercontinental donc, aujourd’hui possédé par Ryback, depuis que Daniel Bryan a dû l’abandonner, sera défendu contre l’ancien champion de NXT Kevin Owens qui sort d’un été plus que mouvementé. Owens se place ici en sauveur dont ce titre aurait bien besoin tellement le règne de Ryback est catastrophique et se limite à la rivalité entre lui, le Miz et le Big Show.

On n’a pas fini de maudire la blessure de Daniel Bryan qui a dirigé le titre vers Ryback. Certes ce dernier est populaire, mais comme l’étaient tous les poids lourds avant lui. Batista et Goldberg par exemple, tous deux ont joui d’une forte popularité auprès du public. Mais cette popularité est bien différente des autres puisqu’il suffit d’un faux pas ou d’un heel turn mal entrepris pour que le personnage soit complètement délaissé du public. Ce qui a d’ailleurs failli arriver à Ryback, lorsque ce dernier se perdait misérablement dans une équipe avec Curtis Axel.

Un règne de champion catastrophique

Le Big Guy a cependant su remonter sur le devant de la scène en redevenant ce bon vieux bulldozer qui a fait sa réussite, se contentant d’aplatir tout ce qui bouge et beuglant « Feed me more! » dès qu’il le peut. Mais comment ne pas l’aimer ? La WWE semble véritablement l’apprécier puisqu’ils lui ont confié le titre Intercontinental après ce qui fut sans doute l’un des pires Elimination Chamber. Ryback a donc été couronné champion mais la malédiction pesant sur le titre intercontinental a encore fait des ravages puisqu’il a dû partir en congé maladie et n’a pas pu montrer tout son potentiel de champion, hormis lors de matchs médiocres contre The Miz et The Big Show cet été.

Mais heureusement il y a Kevin Owens. L’homme qui prouve qu’un simple « Bulldozer » peut être à la fois heel et une des superstars montantes les plus populaires de cette année 2015. L’homme qui infligea une défaite clean à John Cena lors de son premier match dans le main roster a décidé de redevenir champion. Après avoir échoué à dérober le titre des États-Unis du leader de la Cenation, il est normal que ce dernier se tourne vers l’autre titre qui est à portée de main : le titre intercontinental.

Alors que Ryback se noie dans un manque de charisme et de personnalité conséquent, Kevin Owens a quant à lui un personnage à part entière. Un personnage que le public peut choisir d’haïr ou d’aimer, pas le genre de personnage formaté qui a écrit « Aimez-moi » placardé sur le front. Un personnage qui a du répondant, dont les aptitudes au micro ne sont plus à démontrer et qui ne fait pas tenir sa gimmick sur trois mots. Kevin Owens n’est pas un bulldozer, mais un catcheur.

Le renouvellement qui ne vient pas

En effet après un renouvellement conséquent pour le titre des États-Unis avec John Cena comme champion, le titre intercontinental a lui aussi besoin de se renouveler. Cela aurait dû arriver lorsque Daniel Bryan est devenu champion intercontinental à Wrestlemania 31. Mais la malédiction a encore frappé et Bryan a dû rendre le titre. Le mettre entre d’autres mains n’a probablement été pas un choix facile, mais quelle idée de le mettre entre les mains de Ryback ?

C’est une des pires idées que la WWE n’ait jamais eu ces dernières années. Passer d’un des catcheurs les plus doués de la WWE à un Ryback qui a autant de charisme qu’un Bo Dallas essayant de s’attirer les foudres du public n’était pas inspiré. Y avait-il seulement un meilleur choix ? La réponse est oui, surtout lorsque l’on voit ce que devient un personnage comme celui de Wade Barrett perdu dans ce mauvais scénario du King Of The Ring, Dean Ambrose qui se cherche encore une place, ou encore Neville qui fait lever des foules. Il y avait du choix, mais la WWE a préféré compter sur Ryback.

Vous l’aurez compris, le renouveau doit arriver pour le titre intercontinental. Elle est loin cette époque où le titre était défendu par des catcheurs plus talentueux les uns que les autres. Des affrontements comprenant Rey Mysterio, Chris Jericho, Christian, John Morrison, Cody Rhodes. Aujourd’hui ce dernier traverse des heures bien sombres dont seul un combattant comme Kevin Owens peut l’aider à l’en sortir.

Mais la WWE est-elle prête à passer ce cap ? Assurément, il suffit de voir l’évolution du roster. Ce sont les Wyatt, Ambrose, Reigns, Neville, Cesaro et tous ces autres qui font les main events de nos pay-per-views. C’est Seth Rollins qui est aujourd’hui le champion à la fois du monde et des États-Unis, et qui affrontera la légende de la WCW Sting, et non John Cena. Si ça c’est pas une preuve que le futur est bien installé.

Alors il est encore temps de sauver le titre Intercontinental, et Kevin Owens est le catcheur le mieux placé pour le récupérer et lui redonner la valeur et le standing qu’il mérite.

Auteur :
Manger. Dormir. Basher. Recommencer.