Actualité

Le magazine Planète Catch s’arrête

Après huit ans d'existence, Planète Catch tire sa révérence.
© Planète Catch

Difficile aujourd’hui de faire durer un magazine papier dans le milieu de la presse qui peine à résister face aux progrès de la presse en ligne. Beaucoup de médias papiers ont du mettre la clé sous la porte, ne réussissant pas à vendre assez de journaux et magazines quand leur lectorat s’est tourné vers le web. C’est malheureusement le cas aussi dans le monde du catch, où l’on apprend aujourd’hui la fin de Planète Catch.

C’est le rédacteur en chef du magazine Jerôme Pourrut qui l’a annonce sur Facebook ce mardi matin, Planète Catch cesse sa diffusion. « C’est avec une immense tristesse que je vous informe l’arrêt de Planète Catch. Après huit années de bons et loyaux services le dernier magazine de catch du marché doit tirer sa révérence. ».

Le magazine s’était pourtant refait une petite beauté avec une nouvelle maquette et avait mis l’accent sur sa communication — Publicités à la télévision, réseaux sociaux etc. Cela n’aura pas suffit. « Malheureusement la mallette de Money In The Bank n’existe pas dans le monde impitoyable du business de la presse », continue-t-il. « Planète Catch a bien vécu. Huit belles années, 81 numéros, des milliers d’articles, des millions de pages imprimées… Même s’il est difficile de résumer cette expérience unique en quelques mots, je tiens à remercier toutes les personnes ayant travaillées de près ou de loin à Planète Catch ».

Planète Catch était réellement le dernier magazine de catch en France. Depuis 2010 beaucoup d’entre eux on déjà mis la clé sous la porte : Catch Mag, Catch Evolution et même le magazine français de la WWE — sa version originale américaine n’aura pas survécu à 2014 non plus — ainsi que bien d’autres qui avaient tenté de se faire une place dans la presse spécialisée du catch ont disparu ces dernières années.