Divas Revolution

Paige à propos de sa pipebomb : « Un rush d’adrénaline »

hoyla-fgal-paige-007 © Hoy Los Angeles / Agencia Reforma
Dans une interview Paige révèle les coulisses de sa pipebomb et de l'évolution future de son personnage.

La Divas Revolution lancée cet été peine à convaincre. Si les catcheuses du main roster qui ont vu Becky Lynch, Charlotte et Sasha Banks les rejoindre ont obtenu plus de temps d’antenne et des matchs un tout petit peu plus construits, l’ensemble peinait à intéresser le public et les matchs par équipe à répétition n’avaient rien de très impressionnants. Sans compter que dans le même temps à NXT les catcheuses continuent de lever les foules à chaque apparition.

Mais après la victoire de Charlotte sur Nikki Bella à Night of Champions, mettant fin au long règne de celle-ci en tant que championne des Divas, il fallait faire avancer un peu plus les choses. C’est donc la semaine dernière lors de l’épisode de Monday Night RAW, le lendemain du pay-per-view, que les choses ont un petit peu changé : Paige s’est retournée contre ses deux co-équipières de la team PCB et surtout contre la désormais championne Charlotte dans une Pipebomb.

La Divas Revolution avait besoin d’un « coup de pied aux fesses »

Dans une interview avec Scott Fishman pour Channel Guide Magazine, Paige s’est exprimée sur cette promo: « J’avais l’impression que toute cette Divas Revolution commençait à moisir. Cela avait selon moi un petit peu besoin d’un coup de pied aux fesses », raconte-t-elle. « C’était cool au début avec l’arrivée des filles de NXT. Puis on avait l’impression qu’on revenait en arrière avec ces matchs par équipes. Nous ne racontions pas d’histoire, où tout ça allait aller ? La storyline entre Charlotte et Nikki ressemblait beaucoup à celle entre elle et moi, les gens s’en plaignaient ».

C’est là où intervient sa promo de la semaine dernière, et il semble que les auteurs et Vince McMahon aient eu confiance en Paige et lui ont laissé quelques libertés et le choix d’improviser un peu. « Vince [McMahon] et nos auteurs ont été très cools pour cette promo. Ils m’ont vraiment laissé la liberté de dire ce que j’avais envie de dire. J’ai été aussi docile que possible. Je voulais être un peu plus violente mais je me suis dit ‘Non je vais garder ça pour moi’ » avoue-t-elle au magazine. « Je pense que cette ‘Pipebomb’, ou la ‘Paige Bomb’ comme je l’appelle, est ce dont nous avions besoin. Maintenant une équipe s’est séparée, et chacun joue pour sa peau, ce qui est génial. J’ai hâte de voir vers quoi chacun ira ensuite. »

Un « rush d’adrénaline »

« C’était vraiment un rush d’adrénaline. Je voulais être la méchante et je suis heureux d’être la méchante. Je m’en fous d’être détestée ». Mais ça n’a pas très bien fonctionné de ce côté pour le public qui a plutôt bien accueilli la pipebomb et la soutenait dans ses propos. Malgré ça, Paige a adoré ce moment. « Le public était très réceptif et c’est super, ils me soutenaient pour la plupart. J’étais genre: ‘Non ce n’est pas comme ça que ça doit se passer’. Mais c’était génial. J’étais très nerveuse avant d’y arriver, je voulais débarquer, botter des fesses et raviver la flamme de la Divas Revolution ».

Paige veut aussi faire évoluer son personnage dans ce sens: « Je prends ça comme un challenge. Certaines villes me hueront, d’autres m’aimeront. (…) Paige n’est pas une babyface souriante. C’est une méchante qui n’en a rien à faire de ce que pensent les autres. Elle fait cavalier seul, et c’est ce que je suis. »

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.
Réglement concernant les commentaires