Review

NJPW Destruction 2015 : Shinsuke Nakamura reprend son précieux

La New Japan Pro Wrestling organisait deux shows Destruction à Okayama puis à Kobe. Même si le gros titre poids-lourd n'était pas en jeu, les deux shows ne manquaient pas d'intérêt avec de nombreux titres en jeu et encore des changements en vue.
© NJPW

La New Japan l’avait déjà fait plus tôt dans l’année et en ce début d’automne un gros pay-per-view, Destruction, est décliné en deux parties pour une durée totale de 7 heures. Ainsi, la visibilité des titres mis en jeu lors de chaque show était accrue et à Okayama puis à Kobe chaque show avait son propre lot d’enjeux.

Partie 1 : Destruction in Okayama

D’abord à Okayama, le premier titre en jeu était le titre mondial Junior poids-lourd de la NWA. Ces temps-ci, à chaque fois que Bruce Tharpe vient se ramener au Japon, ses poulains perdent les titres avant de les récupérer lors des shows de la NWA aux Etats-Unis. Ce qui est sympa avec ce procédé, c’est qu’on voit les différentes ceintures de la NWA et des nouveaux catcheurs plus ou moins bons. Ici, c’est Steve Anthony qui arrive en champion face à Tiger Mask quatrième du nom.

Le champion habillé en gladiateur a laissé une belle impression avec un arsenal complet qu’il a pu largement développer grâce à une forte domination. Beaucoup de rythme, Tiger Mask IV qui parvient à se défaire parfois mais Anthony maintient l’étreinte grâce parfois à Tharpe. Un peu opportuniste, Tiger Mask fait taper Steve Anthony qui mérite d’être revu. Et ainsi encore une fois Bruce Tharpe se roule de rage sur le ring.

Le BULLET CLUB repart victorieux

Une nouvelle fois ou plutôt pour la énième fois, Karl Anderson et Doc Gallows affrontaient Hiroyoshi Tenzan et Satoshi Kojima pour les titres IWGP par équipe. Que d’affrontements sans saveur depuis plus d’un an entre les deux équipes principales de la catégorie poids-lourd. Mais ici enfin on a tenu un match rythmé, intéressant et agréable à suivre de bout en bout avec très peu de temps morts. Doc Gallows un peu en-dessous des autres mais la forme des vétérans Tenzan et Kojima est ici à louer ainsi que le taulier du BULLET CLUB Karl Anderson toujours présent au poste. C’est d’ailleurs ce dernier qui va avoir le dernier mot pour conserver les titres.

KUSHIDA avait détenu une première fois le titre IWGP Junior poids-lourd durant un court règne, tombant dès sa première défense l’année dernière. Il a déjà fait mieux cette fois-ci, réussissant sa première défense contre Ricochet en août. Mais cette fois il retrouvait l’excentrique canadien Kenny Omega, très revanchard pour ce match revanche. Le match se déroule sur les mêmes bases que leur affrontement à Dominion. Une domination tranquille d’Omega avec quelques éclairs de KUSHIDA. Mais au moment où KUSHIDA place la Kimura Lock qui lui avait permis de gagner la dernière fois, Omega avait retenu la leçon et a pu aller contre les cordes. Ensuite, c’est la loi du nombre qui prévaut, avec un arbitre KO qui laisse KUSHIDA seul à la merci du BULLET CLUB et d’un Cutter fatal de la part de Karl Anderson. Kenny Omega reprend ainsi son bien et aura une première défense très nord-américaine contre Matt Sydal à King Of Pro-Wrestling.

Pour conclure cette première partie de Destruction, le titre NEVER Openweight était à l’honneur entre le champion Togi Makabe et Kota Ibushi. Il s’agit d’une opposition très claire des styles et dans ce cas les deux profils se complètent bien même si on pouvait déjà s’attendre à un beau combat d’un quart d’heure car Ibushi est habitué à fournir des prestations de première classe et Makabe est un vétéran sachant se sublimer lors des grandes occasions. Le match s’est orienté vers le style de Makabe, bien physique mais avec du rythme à l’exemple d’une bonne séquence à toi à moi contre les barrières. Togi Makabe abat finalement la résistance d’Ibushi en l’envoyant valser avec une souplesse arrière puis en le piétinant avec la King Kong Knee Drop pour conserver son bien. Tomohiro Ishii s’empresse de venir lui rappeler qu’ils sont les meilleurs rivaux et ainsi ils s’affronteront à nouveau dans deux semaines.

Partie 2 page suivante

Pages : 1 2