Edito

C’est pas ça le catch

Marc Mercier interviewé dans l'émission L'Autre JT — © France 4 (capture d'écran)

Il y a des sujets qu’il est parfois difficile d’aborder dans le milieu du catch français. Des propos, des rumeurs ou des histoires que l’on connait tous mais qu’on s’abstient d’évoquer pour éviter tout problème. Et pourtant ces histoires nuisent énormément à l’image d’un milieu qui souffre déjà assez comme ça.

Si vous suivez un peu l’actualité vous n’êtes probablement pas passés depuis ce vendredi matin à côté du reportage réalisé par l’émission L’Autre JT, diffusée chaque jeudi soir sur France 4, sur la ville de Wissous en région parisienne où la municipalité fait surtout parler d’elle pour ses nombreux dérapages islamophobes tel que l’interdiction de l’accès à l’attraction annuelle « Wissous Plage » aux femmes portant le voile.

Dans ce reportage apparaît Marc Mercier, président de la Fédération Française de Catch Professionnel et ami du maire Républicain de la ville Richard Trinquier. Il y est interviewé par le journaliste à propos d’un échange tendu lors d’un conseil municipal de la ville dans lequel celui-ci aurait tenu des propos racistes. S’il dément dans un premier temps, il finit par avouer quand le journaliste dévoile un enregistrement de la conversation en question. L’échange est tendu (voir la vidéo à partir de 4:27).

Que ce soit clair : Marc Mercier est libre d’avoir une opinion aussi tranchée soit-elle, ses propos sont les siens, bien que punissables par la loi. Aussi, toute personne passionnée ou qui s’intéresse un temps soit peu au catch français connait le tempérament du président de la FFCP et ce n’est la première fois que certains de ses propos font parler de lui mais sans jamais dépasser les frontières du milieu du catch. Aujourd’hui les choses sont différentes : c’est sur une chaîne de télévision française du service public que ces propos ont été proférés, sur un espace public donc.

Suite à ces propos, Norbert Feuillan, vice-président de la FFCP et Philippe Marciniak (Sturry), booker, ont tout deux démissionné de la structure française, une décision salutaire.

Nous avons par le passé, dans l’optique de promouvoir le catch français, à plusieurs reprises relayé les informations concernant les shows de la FFCP, et nous nous sommes par ailleurs rendus en septembre dernier dans cette même ville de Wissous pour assister à un show organisé par la structure française. Nous ne le ferons désormais plus.

À VoxCatch et ce n’est en rien extraordinaire, nous avons toujours plaidé en faveur du respect des origines, de la couleur de peau et de la religion entre autres choses. Nous ne pouvons désormais plus accepter ce genre de propos, que ce soit dans le milieu du catch comme ailleurs. Au delà de leur caractère raciste, de tels propos mettent à mal l’image que les médias ou les gens extérieurs au monde du catch peuvent avoir de notre belle discipline. En tant que passionnés de catch, il nous est insupportable de penser que l’on en acceptera d’avantage. C’est pour cette raison que nous avons décidé à l’avenir de ne plus faire la promotion de la Fédération Française de Catch Professionnel ou de ses événements dans nos colonnes.

Chacun sera libre de s’en faire l’opinion qu’il souhaite, mais encore une fois, ces paroles insupportables que l’on entend déjà assez partout sont d’une gravité que l’on ne peut plus accepter. Que vous soyez simples lecteurs, passionnés, ou même travaillant dans le milieu du catch, nous vous invitons à condamner fermement ce genre de propos. Le catch est un divertissement et il est déjà bien assez triste de voir le milieu français trop souvent sali par des histoires dont on se passerait volontiers.