Blog

WWE et les « smart marks »

www.whatculture.com

Hello there my friends !

Au départ je comptais seulement faire un aparté à ce sujet, mais il se trouve que j’avais deux ou trois choses à dire et que je ne pouvais pas faire court.

@razakheizenberg sur Twitter me demande : « Est-ce que la « smartisation » est une bonne chose pour la WWE ? Sachant que ce sont surtout les fans smarts qui critiquent le booking de la WWE. »

Nous parlions ici du fait qu’indéniablement, de plus en plus de « smart marks », et qui le font savoir haut et fort, se font entendre lors d’évènements de WWE, notamment à RAW ou en PPV. C’est une question très complexe. Ce phénomène est relativement nouveau et je ne me rends pas compte à quel point il affecte ou affectera le produit proposé lors de RAW. A l’exception de NXT, je ne me rends pas compte non-plus de la proportion qu’ils représentent généralement.

Lors d’un récent épisode de La Fabuleuse Histoire du Catch Américain, Rabbi Mantaur expliquait que ce qui l’embêtait, notamment, lors des RAW post-Wrestlemania c’est que ces fans en question viennent faire leur show en dépit de « jouer le jeu », eux qui sont si intelligents et connaissent si bien le catch. Je ne suis pas aussi tranché sur le sujet mais je saisis très bien le point soulevé ici.

Internet a changé tellement de choses. Moi le premier, quand j’ai commencé à assister à des shows de catch quand j’étais ado, me suis pris à vouloir faire le malin et quelque part, montrer à « la machine » qu’il en faudrait beaucoup pour me prendre par surprise et que je pensais la connaître par cœur. Sweet Saraya, la maman de Paige et un super compagnon de route quand j’ai bossé avec elle chez TPW m’a roulé une grosse pelle en plein show 2FC où j’étais spectateur avant de travailler dans le milieu. Robbie Brookside m’a appelé « fat boy » sur un show ICWA parce que j’étais trop vocal. Et parce que j’étais gros, aussi. C’est super d’interagir, vraiment, mais en effet, les stars c’est pas nous, les fans.

WWE est un cas à part. On a tendance à considérer cette entreprise comme le standard en matière de catch, mais il ne faut pas oublier que c’est bel et bien l’exception, quelque part. C’est la seule promotion nord-américaine de cette taille, et qui soit aussi représentée à la télévision et dans les médias de tous types. Les autres, à part TNA, ont presque toujours dirigé leur produit vers les connaisseurs. La seule chose que WWE ait gardé, historiquement, du côté traditionnel et FONDAMENTAL de ce sport, c’est qu’à l’origine le catch est bel et bien un divertissement grand public. Oui, même l’Attitude Era était « grand public » dans la mesure où la majorité des gens qui suivaient la WWF à l’époque représentait une démographie particulière. Ceci dit, avec l’arrivée en héros de CM Punk puis Bryan Danielson puis PAC puis Zayn puis Owens puis Joe puis AJ Styles (liste non-exhaustive), les fans « hardcore » ont dû tourner leur veste et accepter que quelqu’un chez WWE était capable de leur donner ce qui ressemble à une réalisation de leurs rêves. Il ne faut pas oublier que ces foules plus ou moins ponctuelles, quand elles sont présentes en masse pour des RAW notamment post-Wrestlemania, ne sont pas les plus présentes en terme de fréquence. Je ne sais pas bien si ces personnes achètent du merchandising, mais je suis quasiment sûr que quand elles ont fini de râler sur des forums ou dans les horribles commentaires YouTube, elles sont les premières à se ruer sur le WWE Network.

Je pense qu’il est encore trop tôt pour dire quel côté gagnera sur le long terme : la machine WWE qui semble parfois dépassée ou les smart marks vocaux. On verra si Roman Reigns finira par faire son trou ou si AJ Styles, Cesaro et Owens lui prouveront tort. Hey, peut-être que ça se passera bien pour tous les partis. Bray Wyatt, notamment, est un des élus de ces foules si spéciales alors qu’il est un pur produit WWE.

Il ne faut pas oublier une dernière chose. Quand Ricochet annonce qu’il ne sera pas dans les Global Cruiserweight Series, certains de ces fans crient leur joie avec « coolos, au moins son talent ne sera pas gâché. » Ca me file des boutons de lire des bêtises pareilles. En jobbant à Smackdown! toutes les semaines pendant un an, il se ferait plus d’argent que n’importe quel catcheur indy. Bon, j’exagère peut-être parce que Ricochet est financièrement très solide avec tous ses bookings partout dans le monde notamment chez NJPW ou la Lucha Underground, mais qui ne souhaite pas bénéficier de plus d’exposition médiatique à l’échelle mondiale ? Même AJ Styles, #1 de l’autre plus grosse promotion mondiale avec WWE et AAA a rejoint Stamford. Et puis les copains, hein, vouloir devenir riche en exerçant sa passion ne veut pas dire qu’on vend son âme au Diable.

En conclusion, tout ceci est encore trouble pour moi parce que ce phénomène à une telle échelle est encore très récent, mais ce qu’il faut retenir c’est qu’il y a de la mauvaise foi de toutes parts. En effet WWE devrait écouter les fans davantage, mais ces derniers devront admettre un jour qu’ils ne dirigent pas une entreprise cotée en Bourse et que c’est pas parce qu’on gueule plus fort qu’on a forcément raison. Vous vous souvenez de Paul Burchill ?

Allez, à la semaine prochaine et soyez mignons.

Checkez-moi pour toutes vos questions sur Twitter et n’oubliez pas de suivre La Fabuleuse Histoire du Catch Américain, notre dernière émission consacrée à Shawn Michaels est disponible alors que j’écris ces lignes sur MixCloud et le sera 24h plus tard sur YouTube.