Actualité

Carte finale de Payback 2016

Ce dimanche c'est Payback. Presque un mois après WrestleMania 32 seul trois matchs découlent directement du plus grand show de l'année, l'occasion pour la WWE de proposer un peu de nouveauté.

Cela fait déjà quatre semaines que WrestleMania 32 est passé. C’est désormais vers Payback ce dimanche 1er mai à Chicago que la WWE prend la route. Habituellement le pay-per-view qui se place juste après WrestleMania a l’habitude d’être une sorte de continuité du plus grand show de l’année, mais cette année seul trois des huit matchs proposés découlent directement de storylines qui ne se sont pas terminées le 3 avril dernier à Dallas.

Le renouveau des titres par équipe de la WWE

Alors que la WWE avait déjà fait la sensation ces dernières années en créant le trio de The New Day, devenu l’une des plus grosses attractions de la compagnie, et en faisant revenir la plus grande équipe de catch toute fédération confondue, les Dudley Boys, la relève semble être entre de bonnes mains avec, entre autres, l’équipe d’Enzo Amore et de Colin Cassidy. Il suffit de voir la réaction des fans lors de leurs débuts à RAW au lendemain de WrestleMania pour comprendre que cette équipe est unique en son genre. Entre forts personnages et trash talk, les deux hommes ont tout pour réussir.

Les Vaudevillains, qui ont fait leurs débuts à SmackDown quelques jours après, ont eux reçu un accueil beaucoup moins chaleureux. Avec un style très particulier et une mise en scène cinématographique poussée, pas sûr que cette équipe réussisse à convaincre les fans de la WWE qui préfèrent des trash talkers comme Amore ou des fortes personnalités comme les New Day. Malgré tout, la WWE les mettent en avant : ils ont battu les Usos et ont obtenu un match à Payback pour devenir challengers n°1 aux titres par équipe de la WWE. Ils affronteront les très populaires Enzo & Cass qui eux ont battu les Dudley Boys.

Sami Zayn et Kevin Owens enfin face à face

Sami Zayn et Kevin Owens sont incontestablement deux des plus grandes stars de NXT et leur rivalité a été l’une des plus importantes de la division. Deux catcheurs aux performances incroyables et au niveau in-ring impressionnant qui ont su s’imposer dans le roster principal de la WWE comme des top stars incontestées. Cette rivalité de longue date entre les deux homme remonte, du moins à la WWE, à décembre 2014 lorsque à NXT Takeover : Revolution Kevin Owens trahit son ancien ami devenu champion NXT après sa victoire sur Adrian Neville. À NXT Takeover : Rival, Kevin Owens bat Zayn après que l’arbitre ait dû arrêter le match car Zayn ne pouvait plus se défendre. Il devient alors à son tour champion de NXT et le restera jusqu’au pay-per-view spécial WWE Beast in the East en juillet dernier.

Après s’être blessé en mai dernier, Sami Zayn revient dans le roster principal lors du Royal Rumble et élimine son ancien meilleur ami et plus grand rival Kevin Owens, qu’il attaquera quelques semaines plus tard à RAW. Tout était prêt pour un match entre les deux catcheurs à WrestleMania, la rivalité étant déjà fortement ancré dans l’esprit des fans. Finalement, la WWE a préféré les placer dans un match de l’échelle pour le titre Intercontinental qui a permis à Zack Ryder de s’offrir un WrestleMania moment, gâche 24 heures plus tard par The Miz qui finalement défendra le titre contre Cesaro ce dimanche.

C’est donc à Payback que les officiels ont choisi de reprendre la rivalité après qu’Owens ait effectuer une Pop-up Powerbomb sur Zayn à travers une table en coulisse le privant d’une opportunité de devenir le challenger au titre de la WWE de Roman Reigns, place qu’AJ Styles a remporté ce même soir. Il n’en fallait pas plus pour raviver la flamme d’un affrontement qui sera sans douter superbe, même si on aurait préféré voir ce match dans un pay-per-view plus important. Après tout, ils sont destinés à se battre éternellement.

Ambrose contre Jericho, le plan originel de WrestleMania 32

Lors de la Road to WrestleMania, l’idée première était de voir se construire une rivalité entre Dean Ambrose et Chris Jericho à la suite des évènements de l’année dernière lors de Night Of Champions où Jericho l’avait laissé tomber, lui et Roman Reigns, contre la Wyatt Family. Mais avec l’arrivée d’AJ Styles et le fort engouement des fans envers lui, les officiels ont voulu offrir à ce dernier un match d’envergure le 3 avril dernier afin de le mettre plus en valeur et de le faire réellement rentrer dans le grand bain de la WWE seulement quelques mois après son arrivée. Les plans avaient alors été changés mais l’idée n’a pas été abandonnée et Dean Ambrose s’est rapidement confronté à Jericho après WrestleMania, faisant presque oublier sa déconvenue contre Brock Lesnar.

Dean Ambrose s’en est en effet pris à Chris Jericho à RAW après que celui-ci ait interrompu la célébration d’Ambrose à SmackDown. Le Lunatic Fringe a donc interrompu l’émission « The Highlight Reel » de Jericho où l’invité n’était autre que Jericho lui-même. Un surplus de confiance qui lui aura coûté un Dirty Deeds de la part d’Ambrose qui était venu remplacer le Highlight Reel par l’Ambrose Asylum.

Réponse immédiate de l’autoproclamé Best in The World la semaine suivante à RAW avec un Codebreaker sur Ambrose après sa victoire contre Kevin Owens. Et Jericho n’en avait pas encore fini. La semaine dernière il réussi à porter son Walls of Jericho sur Ambrose sur la table des commentateurs. De quoi prouver à Ambrose pourquoi il est six fois champion du monde et neuf fois champion Intercontinental.

Flair contre Hart

C’est enfin arrivé : à WrestleMania la WWE a enterré rapidement le titre de championne des Divas pour le remplacer par un vrai championnat féminin. Charlotte (déjà championne des Divas) affrontait Sasha Banks et Becky Lynch à WrestleMania 32 et a remporté le match pour repartir avec cette nouvelle ceinture beaucoup plus prestigieuse.

Mais la suite des événements était plutôt inattendue. Tout le monde s’accordait à dire que depuis son arrivée dans le roster principal de la WWE, Sasha Banks était de loin celle qui méritait le plus de remporter le match à WrestleMania. Charlotte étant sortie vainqueur de l’AT&T Stadium le 3 avril dernier, on pouvait être amené à penser que Sasha Banks irait affronter la championne ensuite. Malheureusement cette dernière a totalement disparue de la course au titre.

À la place, c’est une vieille rivalité de NXT qui renait, celle entre Charlotte et Natalya. Les deux catcheuses s’étaient déjà affronté en finale du tournoi pour le titre de championne de NXT en 2014, puis une nouvelle fois plus récemment en mars dernier à WWE Roadblock. La tension s’est de nouveau réveillée lors du couronnement de la championne à RAW le lendemain de WrestleMania.

C’est une rivalité qui prend des airs familiaux ici, les Flair contre les Hart. En effet Bret Hart sera aux abords du ring pour soutenir sa nièce tandis que Ric Flair sera fidèle au poste pour sa fille Charlotte. On ne peut s’empêcher de penser que les deux catcheuses feraient très bien seules sur le ring mais le plaisir de revoir Bret Hart après les difficiles épreuves que ce dernier a vécu sera bien présent aussi ce dimanche.

AJ Styles déjà dans la course au titre suprême de la WWE

Seulement trois mois après ses débuts à la WWE, AJ Styles se place déjà dans la course au titre mondial de la WWE. Lors du RAW après WrestleMania, sous les commandes de Shane McMahon, il s’est vu accordé une place dans un fatal four-way pour devenir le challenger n°1 au titre de la WWE contre Kevin Owens, Chris Jericho et Sami Zayn, remplacé ensuite par Cesaro après l’attaque d’Owens. Alors que la rivalité semblait bien maigre entre Roman Reigns et AJ Styles, apparaissant plus comme des amis que comme des rivaux, Karl Anderson et Doc Gallows sont venus pimenter tout ça et changer la donne dans ce match.

Une semaine après leurs débuts à la WWE, les anciens partenaires d’AJ Styles, tous les trois membres du Bullet Club à la New Japan, se sont rencontré en coulisses avant que Gallows et Anderson n’attaquent Roman Reigns par derrière après une confrontation avec Styles. De quoi alimenter une possible alliance entre les trois hommes contre le champion du monde de la WWE, suspicion que le challenger dément.

Roman Reigns aura donc à faire à AJ Styles dans le main event de Payback et à s’inquiéter de la possible intervention de Gallows et Anderson. Nous verrons si AJ Styles se passera de l’aide de ses anciens compagnons et s’il parviendra à battre le Samoan, récemment couronné champion pour la troisième fois de sa carrière.

Qui prendra les commandes de la compagnie ?

Dans le reste du pay-per-view, il a été annoncé par Stéphanie McMahon elle-même ce lundi que Vince McMahon allait choisir lui-même qui allait prendre les commandes de la compagnie et diriger RAW entre son fils Shane et sa fille Stéphanie. Et on a du mal à croire que l’Autorité va revenir au pouvoir si facilement et si rapidement. Cette annonce du Chairman de la WWE pourrait mener à la rivalité tant attendu pour le contrôle de RAW entre Shane McMahon et l’Autorité. Une approche intelligente pour redonner un peu plus d’attraction à Payback ce dimanche.

À noter que la WWE va se passer de nombreuses Superstars pour ce pay-per-view en plus de la longue liste de blessés. Ainsi Braun Strowman, Erick Rowan, Wade Barrett, Sheamus, Rusev, Alberto Del Rio, Apollo Crews, Paige, Sasha Banks, Becky Lynch, les New Day, les Usos, les Dudley Boys et d’autres ne sont pas programmés pour prendre part au pay-per-view de ce dimanche.

Kickoff de Payback (WWE Network/Youtube : 1h00) 

– Kalisto contre Ryback — Match pour le titre de champion des États-Unis

Carte principale (WWE Network: 2h00/AB1: 2h10) 

– Dolph Ziggler vs Baron Corbin

– Enzo Amore et Colin Cassidy contre The Vaudevillains (Aiden English et Simon Gotch) — Match pour les places de challengers aux titres de champions par équipe de la WWE

– Charlotte (avec Ric Flair) contre Natalya (avec Bret Hart) — Match pour le titre de championne de la WWE

– The Miz (avec Maryse) contre Cesaro — Match pour le titre Intercontinental de la WWE

– Chris Jericho contre Dean Ambrose

– Kevin Owens contre Sami Zayn

– Roman Reigns contre AJ Styles — Match pour le titre de champion du monde poids-lourd de la WWE