Résumé

WWE Extreme Rules 2016 : Les résultats

© WWE

Ce dimanche soir a lieu Extreme Rules 2016. Trois semaines après Payback, la WWE se la joue ce soir extrême alors que de nombreuses rivalités en seront à leur match de revanche. Qui dit Extreme Rules dit stipulation, et même si pour la plupart d’entre elles ne sortent pas de l’ordinaire, elles sont bien là. La soirée sera-t-elle vraiment extrême ?

Kickoff

Les Dudley Boyz ont ouvert le pre-show avec une promo pour rappeler l’époque de l’ECW, et s’en prendre à la nouvelle ère, aux nouveaux catcheurs arrivés récemment dans le roster principal. Big Cass les a rejoint pour leur montrer ce qu’était la nouvelle ère et a éjecté les deux catcheurs du ring.

Dolph Ziggler et Baron Corbin s’affrontaient une nouvelle fois, et dans un match match sans disqualification. Malheureusement la stipulation n’aura pas permis à Ziggler de prendre le dessus sur son adversaire, Baron Corbin remporte le match avec un End Of The Days après avoir placé un low-blow à Ziggler.

Debut du show

Le match entre les Usos et The Club (Luke Gallows et Karl Anderson) ouvre le pay-per-view. Les deux équipes s’affrontent dans un Tornado Tag Team Match, un affrontement pendant lequel les deux catcheurs de chaque équipe sont sur le ring. The Club remporte le match grâce à un Gallows Pole de Luke Gallows.

Kalisto défendait son titre de champion des Etats-Unis face à Rusev, désigné challenger lors d’une bataille royale à RAW quelques semaines plus tôt. Rusev est devenu champion des Etats-Unis en battant Kalisto par soumission grâce à l’accolade.

Les champions par équipe The New Day défendaient leurs titres contre les Vaudevillains, devenus challengers après la blessure d’Enzo Amore lors de Payback. Malheureusement les deux catcheurs n’ont pas réussi à battre les New Day qui restent champions grâce à Xavier Woods.

Le titre Intercontinental de The Miz était défendu dans un Fatal 4-Way face à Kevin Owens, Sami Zayn et Cesaro. Au terme d’un excellent match, probablement l’un des meilleurs de l’année, The Miz a conservé son titre en profitant du fait qu’Owens et Zayn se battaient à l’extérieur du ring pour faire le tomber victorieux sur Cesaro resté inconscient sur le ring.

Chris Jericho et Dean Ambrose s’affrontaient dans le tout premier Asylum Match de l’histoire. Un match en cage imaginé par Dean Ambrose lui-même. Après un Dirty Deeds sur des punaises contre Chris Jericho, Dean Ambrose ressort victorieux de l’Asylum.

Charlotte défendaient son titre de championne de la WWE contre Natalya dans un match à soumissions. Un match dans lequel par ailleurs Ric Flair n’était pas autorisé à rester aux abords du ring. Mais c’était sans compter sur une autre intervention, plutôt surprenante : celle de Dana Brooke, qui vient distraire Natalya et permettre à Charlotte de sortir victorieuse et de conserver son titre de championne de la WWE.

Roman Reigns de son côté défendait son titre de champion du monde poids lourds de la WWE dans un Extreme Rules match face à AJ Styles. Après des interventions de la part de Gallows et Anderson ainsi que des Usos, AJ Styles s’apprête à terminer Roman Reigns en se lancer de la troisième corde mais est accueilli par un spear permettant la victoire à Roman Reigns.

Mais pas de chance pour le champion, Seth Rollins est de retour et lui porte un pedigree. Rollins s’empare ensuite du titre pour célébrer avec sous les chants « Thank you Seth » du public.

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.