Preview

WWE Money In The Bank 2016 : AJ Styles contre John Cena, la confrontation de deux univers totalement différents

C'est un match historique, comme le qualifie la WWE. AJ Styles affrontera John Cena à Money In The Bank ce dimanche, un affrontement de deux univers différent.
john-cena-aj-styles © WWE

Ce dimanche à Money In The Bank, beaucoup de matchs très inégaux auront lieux. On verra notamment la suite des rivalités de Baron Corbin et d’Apollo Crews – deux débuts très hasardeux dans le main roster, mais d’autres matchs attirent plus l’attention. Le Money In The Bank Ladder Match tout d’abord, l’attraction principale de la soirée, le main event dans lequel Seth Rollins tentera de reprendre la ceinture qu’il n’a jamais perdu contre Roman Reigns, et enfin le match qui nous intéresse ici : AJ Styles vs John Cena.

Retour en arrière tout d’abord. En janvier, au Royal Rumble 2016, Roman Reigns entrait en première position et éliminait Rusev, entré en seconde position. Le compte à rebours commence avant l’entrée du troisième catcheur attendu de pied ferme par le champion. La sonnerie retentit et là c’est l’explosion, le mark moment. AJ Styles débarque à la WWE et entre dans le Royal Rumble pour son premier match dans la compagnie.

La carrière du Phenomenal One à la WWE démarre assez rapidement, d’abord avec une association qui devient vite une rivalité avec Chris Jericho, puis au lendemain de WrestleMania 32, AJ Styles devient le challenger n°1 face au champion de la WWE Roman Reigns, couronné la veille après avoir battu Triple H. Aidé par ses deux anciens partenaires du Bullet Club, Karl Anderson et Luke Gallows, ils montent The Club et s’en prennent ensemble à The Bloodline, le clan formée par Roman Reigns et ses cousins les Usos.

La place d’AJ Styles dans le main-event assurée

Malgré deux matchs de très bonne qualité à Payback et Extreme Rules, AJ Styles ne décroche pas le titre de champion du monde poids lourds, mais sa place dans le main-event est assurée. À peine eut-il le temps de s’en remettre qu’une autre superstar faisait son grand retour une semaine après : John Cena.

Car ou était John Cena pendant tout ce temps ? Si on omet son bref passage à WrestleMania 32 avec The Rock face à la Wyatt Family, le quinze fois champion du monde se remettait d’une blessure de l’épaule qui nécessitait une opération en janvier dernier. Beaucoup de choses se sont donc déroulés durant son absence, et on sait que celle-ci — ainsi que celle de plusieurs autres catcheurs — ont joué sur les plans de la WWE en ce début d’année.

Mais tout cela appartient au passé puisque le Champ est de retour et le premier à le féliciter fut bien évidemment AJ Styles. La confrontation ne laisse pas le public indifférent, celui-ci réalise bien que voir ces deux catcheurs face à face sur un ring de la WWE relevait il y a encore quelques mois de l’impossible. Mais les bonnes manières ont vite fait place à un événement inattendu : Le heel turn d’AJ Styles, aidé par ses compères du Club. Dès lors, les choses se sont vite scellées, puisque ce n’est quelque jours après que la WWE annonçait que pour la toute première fois John Cena et AJ Styles s’affronteraient.

Alors que les affrontements entre les « petits nouveaux » du roster principal et John Cena sont devenus monnaie courante à la WWE, celui-ci est vu d’un oeil complètement différent. Tout d’abord AJ Styles n’est pas passé par la case NXT et a directement affronté les plus grands noms actuels de la compagnie, de Chris Jericho jusqu’à Roman Reigns en passant par le New Day.

Ensuite, et c’est très surement la question principale de ce premier match : Est-ce que la WWE acceptera de faire perdre John Cena ? La question ne se pose pratiquement jamais puisque la plupart du temps, le Champ sort gagnant de ses rivalités et l’histoire s’arrête là. Pourtant dans ce match une défaite clean de John Cena symboliserait plusieurs choses, notamment la mise en avant toute particulière d’un talent. Celle-ci peut s’avérer très efficace comme avec Seth Rollins ou Kevin Owens, ou assez bancale comme avec Sheamus en 2009.

La confrontation d’un produit WWE contre un produit Indy

Si on ne prend en compte que la mise en avant du Phenomenal One au sein de la fédération, alors tout le monde s’accorderait à dire que oui, la victoire lui est donné. Cependant ce match fait augure de « vétéran contre la new era », ou même de « catcheur de la WWE contre catcheur indépendant ». La WWE a changé, son mode de fonctionnement aussi. Pour s’assurer du talent des catcheurs qu’elle recrute, elle ne les fait plus passer par la case jobber à Raw ou à SmackDown. Aujourd’hui c’est un tout nouveau mode de fonctionnement qui est mis en place et qui a commencé en même temps que NXT. Les talents pur jus de la WWE n’existent quasiment plus, et ce sont ces stars du circuit indépendant qui prennent le relais.

Voilà en quoi ce match est historique, ce match représente la confrontation de deux univers. L’un étant le visage d’une fédération depuis plus d’une décennie tandis que l’autre faisait le tour du monde et resplendissait au sein de plusieurs promotions. Deux univers complètement différents se rencontrent, et c’est pour cela que le match est important.

Bien entendu, il y a fort à parier sur la victoire de AJ. Le recrutement de Luke Gallows et Karl Anderson et leur mise en avant dans cette même rivalité laisse aisément penser que la WWE a des très beaux projets pour eux. Le Club a de bonnes heures de gloire qui les attend dans les semaines, les mois à venir.

Mais au lieu de se torturer à chercher qui aura le plus à gagner ou non avec ce match, on peut aussi profiter du fait de voir ces deux icônes réunis sur un même ring. John Cena a dit : « Le futur devra passer par moi ». Aujourd’hui, le futur semble phénoménal.

Auteur :
Manger. Dormir. Basher. Recommencer.