WWE Cruiserweight Classic

WWE Cruiserweight Classic, présentation des participants : Les Européens

Le tournoi des poids moyens de la WWE, le Cruiserweight Classic commencera le 13 juillet prochain. D'ici le début de la compétition, VoxCatch vous présentera les 32 participants. Première partie : les Européens, Noam Dar, Jack Gallagher, Da Mack, Fabian Aichner et le français Clement Petiot (Tristan Archer)

Le Cruiserweight Classic approche à grand pas. Tandis que les premiers enregistrements du tournoi des poids-moyens de la WWE commenceront ce jeudi, la diffusion débutera le 13 juillet prochain sur le WWE Network et ce tout l’été à raison d’un épisode chaque mercredi, et se terminera le 14 septembre par un épisode spécial de deux heures. Au programme, trente-deux catcheurs américains mais pas seulement. On retrouve dans la liste des catcheurs venus de tout autour de la planète dont des Canadiens, Japonais, Chinois et bien évidemment Français.

Mais contrairement aux stars du circuit indépendant ou japonais comme Johnny Gargano, Tomasso Cimpa, Zack Sabre Jr, Kota Ibushi ou encore Tajiri entre autres, le tournoi regorge de talents peu connus voire pas du tout. Pour vous y retrouver donc, nous allons vous présenter brièvement chacun des participants, avec la vidéo d’un de leur match pour que vous sachiez à quoi vous attendre cet été.

Dans cet article, nous vous présentons les lutteurs européens qui participeront au Cruiserweight Classic. Parmi eux notre compatriote Clément Petiot, plus connu chez nous sous le nom de Tristan Archer.

Noam Dar, catcheur européen typique

Assurément un lutteur que la WWE aime puisque des rumeurs insistantes veulent qu’il soit déjà lié à la WWE/NXT et se rendrait au Performance Center dès septembre pour entrer dans la compagnie des McMahon. À seulement vingt-deux ans, il est un des plus jeunes du tournoi, et aussi un des plus jeunes lutteurs signés par la WWE récemment. L’an dernier le jeune catcheur participait au British Bootcamp de la TNA, où il a notamment affronté Austin Aries.

Lutteur régulier des fédérations britanniques comme la Revolution Pro, This is Progress, Insane Championship Wrestling ou la Preston City Wrestling, il a par exemple gagné la World Cup de la Progress en 2014. Catcheur européen typique, il finit ses adversaires avec un kneebar ou un fisherman buster. Assez complet, il est assez agile, doté d’un très bon physique et est excellent au micro. On comprend assez rapidement pourquoi la WWE le voulait dès le départ dans ce tournoi.

Vous pouvez le voir ici dans un match contre Austin Aries à TNA Xplosion en 2014:

Jack Gallagher, « The Extraordinary Gentleman »

Encore un catcheur anglais. Il est aussi combattant MMA à ses heures, comme en témoigne son style très proche du grappling que Zack Sabre Jr. utilise. Catcheur de petit gabarit — il mesure 1.73m pour 86 kg — on le voit en particulier à la This is Progress au Royaume-Uni où il a gagné sa place dans le Cruiserweight Classic face à Pete Dunne dans un match de qualification. Il a aussi lutté à la Future Shock Wrestling en Angleterre et à la Zero-1 au Japon.

Comme on peut s’y attendre, il utilise une soumission au sol pour finir ses adversaires, un Achilles Lock en l’occurrence. Avec un physique particulier et une apparence qui n’est pas sans rappeler celle des Vaudevillains, The Extraordinary Gentleman comme il se fait appeler sera une attraction. À vingt-six ans il a déjà une expérience de presque dix ans dans le ring en plus d’un style très complet.

Le voici dans un match à la FSW en 2011 contre Davey Richards de la TNA:

Da Mack, l’entertainer de l’étape

C’est du côté de l’Allemagne et de la Westside Xtreme Wrestling que la WWE a été chercher Da Mack (à ne pas confondre avec The Mack du show Lucha Underground). Là-bas, il est actuellement le Shotgun Champion. Lutteur athlétique, high-flyer et expérimenté (vingt-neuf ans, carrière débutée en 2008), il est surtout très divertissant dans le ring.

Adoptant une gimmick basée sur le rythme avec un gros côté babyface, il associe beaucoup de ses moves à des pas de danse. Tout à fait le genre de gimmick pouvant être assez apprécié auprès du public d’NXT, comme le serait actuellement No Way Jose. On devine facilement qu’il s’agit du type de personnalité qui le fera aisément repéré auprès des recruteurs de la WWE. En terme d’arsenal, il utilise un triple jump corkscrew moonsault et un jumping Ace Crusher comme prise de finition.

Ici un match le voyant opposé à Marty Scurll à la wXw:

Fabian Aichner, poids-moyen hardcore

Connu en Europe sous le nom d’Adrian Severe, l’Italien lutte régulièrement à la New European Championship Wrestling de l’ancien catcheur de la WCW Alex Wright. Plusieurs fois champion de cette fédération, il lutte plutôt dans le style des big men malgré sa taille. Avec 1m85 et 105 kilos, il est à la limite du cruiserweight.

Il s’est visiblement spécialisé dans les matchs hardcore et de l’échelle au sein de la fédération allemande au point d’en avoir aussi été le champion hardcore. Sa biographie fait aussi état d’une grande force au point d’avoir pu bodyslammer un lutteur de 180 kilos. Il a participé à une semaine entière de tryout au Performance Center par le passé et a été vu un peu partout en Europe au cours de l’année 2015. Il utilise le Frog Splash pour finir ses adversaires.

Petite démonstration ici dans un combat hardcore face à MEXX pour la NEW:

Clément Petiot, la révolution française

Notre compatriote pour finir. Connu dans l’Hexagone et l’Europe sous le nom de Tristan Archer, l’Amiénois débarque dans le Cruiserweight Classic avec la ferme intention de porter haut le drapeau tricolore. Entraîné par Lance Storm et Joey Ryan, il est un habitué de la scène française et européenne. On l’a notamment vu à la ICWA, N’Catch, TPW, l’ECTA, Ouest Catch ou encore à la FFCP. Il a aussi lutté à la NWA à ses débuts en 2010.

Doté d’un excellent physique, il est un catcheur très complet. Il a été récemment vu dans des combats contre de prestigieux adversaires comme Donovan Dijak de la Ring of Honor, Tommy End ou Chris Hero. Il peut combattre comme un big man contre un adversaire plus petit que lui tout en apparaissant très agile dans le ring. Il a à coup sûr un arsenal, un physique et les aptitudes pour impressionner avec le temps qui lui sera offert. Il utilise le Benadriller de Ricochet comme prise de finition.

Démonstration en action contre Donovan Dijak pour la fédération néerlandaise Showdown:

Auteur :