Actualité

Will Ospreay a menti pour ne pas signer à la TNA

Pour ne pas signer à la TNA, le jeune catcheur britannique Will Ospreay a expliqué qu'il était déjà pris ailleurs. Mais ce n'était pas vrai.

Très malin. Alors qu’il s’est vu proposer un contrat à la TNA, le catcheur anglais Will Ospreay a menti à la compagnie de Dixie Carter pour ne pas y signer de contrat sur le long terme.

Dans une interview au podcast The Wrestling Compadres Slamcast le catcheur de vingt-trois ans ans a révélé que lorsque la TNA lui avait proposé un contrat dans la compagnie en janvier dernier, il avait répondu qu’il était déjà en entente avec la NJPW — il y aura signé un contrat quelques mois plus tard — pour ne pas avoir à signer chez eux.

« Je ne voulais pas être avec la TNA »

Il y aura catché uniquement un soir, lors du show de la TNA à Manchester le 29 janvier dernier, mais ne voulait pas s’engager sur le long terme avec la compagnie de Dixie Carter, et ce n’est pas à cause de la NJPW comme il l’avoue dans l’interview:

Je ne voulais pas être avec la TNA parce que pour moi, personnellement, et spécialement depuis la récente vidéo que les Hardy ont sorti… Je n’attaque pas, mais c’est juste que je n’aime pas. Je trouve que c’était très mauvais.

Depuis Will Ospreay a pu faire beaucoup parler de lui en remportant le tournoi Best Of Super Junior de la NJPW, devenant le second catcheur venant des îles britanniques à remporter le tournoi après Finn Bálor, mais aussi grâce au match entre lui et Ricochet lors de ce tournoi, très critiqué par des professionnels du milieu dont le vétéran Vader. La réalité est depuis devenue fiction puisque les deux catcheurs s’affronteront à Londres le 12 août prochain à la Revolution Pro.

À 23 ans, déjà de nombreuses blessures

Ospreay révèle aussi des nouvelles moins joyeuses. Âgé de vingt-trois ans et après seulement quatre ans de carrière professionnelle, le catcheur explique que son corps ne suit plus le rythme. En quelques années le catcheur a déjà subi de nombreuses blessures assez graves pour mettre à mal une carrière et même une vie. Dans la liste des blessures on peut compter sept commotions cérébrales, les deux talons fracturés, deux hernies discales qui lui provoquent encore des sciatiques et une épaule qui ne tient plus en place.

Déjà aujourd’hui il se voit obligé de se limiter sur le ring, comme lors du tournoi BSOJ où la moitié de ses matchs ont été remportés par soumission. Il n’est pas certain que sa carrière de catcheur ne dure encore longtemps et c’est probablement une des raisons, si ce n’est la principale, qui l’empêchera d’entrer un jour à la WWE s’il le souhaite.