Actualité

Traumatismes crâniens : Une cinquantaine de catcheurs entame des poursuites contre la WWE

Cette semaine une cinquantaine de catcheurs représentés par un avocat ont lancé des poursuites judiciaires contre la WWE.
Superfly-Jimmy-Snuka-1000x600 Jimmy Snuka est l'un des plaignants dans le procès.

Alors que la WWE se prépare pour le lancement en direct de SmackDown sur la chaîne USA Network, un autre combat s’annonce en coulisse pour les avocats de la compagnie de Stamford.

Plus de cinquante catcheurs ayant combattu dans le ring de la WWE, représentés par Maître Konstantine Kyros, ont porté plainte aujourd’hui pour classification erronée d’entrepreneur contractant, activité de racket et négligences sur des traumatismes crâniens.

Parmi la cinquantaine de talents représentés qui ont très peu de chances de faire leur retour cette nuit à SmackDown on retrouve des personnalités des années 70/80/90 comme Jimmy « Superfly » Snuka, Paul Orndorff, Road Warrior Animal, The Warlord, Earl Hebner mais aussi des catcheurs que les fans des années 2000 ont connu comme Chavo Guerrero Jr., Sylvain Grenier ou Muhammad Hassan.

Ces catcheurs accusent principalement la WWE d’avoir « placé le bénéfice en affaires plutôt que la santé et la sécurité physique et financière de ses catcheurs ». La plainte mentionne des prises comme le piledriver et le bodyslam comme des causes directes aux commotions et autres blessures cérébrales qu’ont souffert certains catcheurs au fil des années.

D’anciens catcheurs à la défense de la WWE

Les réactions à cette poursuite judiciaire n’ont pas tardé à se faire. Sur Twitter, d’anciens catcheurs de la WWE tels que Lance Storm ou Hardcore Holly ont pris la défense de leur ancien employeur. La WWE elle-même a réagi avec le communiqué ci-dessous:

C’est une nouvelle tentative ridicule par le même avocat qui a précédemment procédé à des actions judiciaires contre la WWE, qui ont toutes été rejetées. Un juge fédéral a déjà trouvé que cet avocat avait manifestement fait de fausses allégations à l’encontre de la WWE et ces dernières sont du même acabit. Nous sommes confiants sur le sort de ce procès, qui subira le même sort que les précédents et sera rejeté.

« J’ai fait une indigestion ce matin peut-être que je devrais poursuivre la WWE. Vous savez j’ai mangé là-bas pendant des années #PoursuitesStupides »

Dans un autre tweet, quand une personne lui demande : « Beaucoup de ces gens ont travaillé des années avant et après avoir été à la WWE, pourquoi ne pas poursuivre tous ceux pour qui ils ont travaillé ? » Lance Storm répond simplement : « Parce que la WWE a l’argent »

« Je dois dire que cette poursuite à propos des commotions est absolument ridicules! »

En effet, Maître Konstantine Kyros avait déjà représenté les intérêts de trois anciens catcheurs de la WWE — Russ McCullough, Ryan Sakoda et Luther Reigns — qui avaient poursuivi Vince McMahon et la WWE pour des lésions cérébrales non soignées plus tôt cette année, mais le procès avait été remporté par la compagnie de Stamford.

Depuis 2007 et le tragique double meurtre et suicide de Chris Benoit, la WWE prend très à cœur toute blessure, en particulier celles touchant la nuque et le cerveau. On peut se rappeler la retraite forcée d’Edge en 2011 à cause de problèmes à la nuque et évidemment celle de Daniel Bryan plutôt cette année.