Preview

WWE SummerSlam 2016 : Sasha Banks contre Charlotte, un nouveau chapitre dans l’histoire des Four Hoursewomen

Sasha Banks défendra ce dimanche son titre de championne de la WWE pour la première fois. Un match qui sans aucun doute écrira un nouveau chapitre dans l'histoire des Four Horsewomen de la WWE.
sasha banks-championne-wwe © WWE

Ce dimanche la division féminine devrait avoir son grand match elle aussi. Sasha Banks, devenue récemment championne de la WWE, défendra son titre contre Charlotte dans un match revanche. Mais au delà de l’enjeu il s’agit une nouvelle fois de permettre au catch féminin de se montrer sous un meilleur jour dans le roster principal de la WWE, là où il y a encore beaucoup de travail à faire.

Deux adversaires qui se connaissent bien

Sasha Banks et Charlotte se connaissent bien, elles ont débuté ensemble à NXT. C’était déjà par ailleurs contre cette dernière que Sasha Banks avait gagné le titre de championne de NXT en février 2015. C’est le même soir de juin 2015 que les deux catcheuses ont débuté dans le roster principal avec Becky Lynch à l’occasion de la « Divas Revolution ».

Mais l’année dernière le seul bon match féminin qui avait de l’intérêt au Barclay Center de Brooklyn c’était à NXT qu’il avait lieu, et avec Sasha Banks. Dans l’un des meilleurs matchs de l’année, elle y défendait son titre de championne de la brand jaune contre Bayley, qui avait remporté le match. Dans le roster principal, le lendemain à SummerSlam, Sasha Banks catchait aux côtés de la Team BAD avec Naomi et Tamina Sunka, la Team PCB de Paige, Charlotte et Becky Lynch et la Team Bella avec Nikki & Brie Bella et Alicia Fox.

Les semaines ont passé, les équipes se sont dissoutes et les deux catcheuses font désormais les choses en solo, Charlotte est même parvenue au titre de championne des Divas en battant Nikki Bella. WrestleMania sera aussi une date importante pour Sasha Banks et Charlotte. Avec Becky Lynch elle ont catché dans ce que l’on peut considérer comme le meilleur match féminin de l’histoire de WrestleMania. WrestleMania 32 qui aura par ailleurs été l’occasion de retirer l’étiquette « Divas » des catcheuses de la WWE et de les considérer comme des Superstars à part entière. Le nouveau titre de championne de la WWE sera lancé, et gagné par Charlotte.

Un run de championne moyen pour Charlotte

Titre des Divas et de la WWE combinés, le règne est long et d’une manière ou d’une autre Charlotte garde l’avantage sur ses adversaires, parfois grâce à son père Ric Flair ou grâce à Dana Brooke. Un règne long avec des challengers plutôt solides mais des matchs pas toujours aussi bons qu’attendus, parfois trop courts, parfois au final gênant comme la fois où Ric Flair a embrassé Becky Lynch par surprise pour la distraire pendant un match. L’espoir de voir le catch féminin de la WWE gagner en considération semblait nous échapper. Encore pire, à Money In The Bank et Battleground, la catcheuse se retrouve dans des matchs par équipe, pas de défense de titre.

Sasha Banks sera absente pendant plusieurs semaines, d’abord mise à l’écart des écrans de la WWE pour préparer un grand retour, celle-ci travaille en house show jusqu’à une blessure causée accidentellement par un arbitre, une commotion cérébrale qui la retient à l’écart encore quelques semaines de plus. Elle fera son retour à la fin du mois de juin pour venir en aide à Paige, malmenée par Charlotte et Dana Brooke.

La séparation des brands qui qui redonne espoir

Heureusement les choses vont bouger avec la séparation des brands. Lors de la draft Charlotte et Sasha Banks sont envoyées à RAW, le titre féminin de la WWE avec elles. Au lendemain de Battleground, lors du premier RAW de la « nouvelle ère », Sasha Banks affronte Charlotte pour le titre, et devient championne de la WWE.

Mais la rivalité montre encore les lacunes qu’a la WWE avec le catch féminin. Si on a pu avoir le plaisir de voir un Monday Night RAW ouvert par des femmes, les auteurs n’ont pu s’empêcher d’y inclure… des hommes. Le segment en lui-même était parfait si on se retire l’idée qu’en cette période de « nouvelle ère », on devrait laisser les catcheuses faire le boulot elles-mêmes. Elles savent le faire. Cette incrustation de Chris Jericho et Enzo Amore aura surtout servi à lancer une autre rivalité, entre Enzo & Big Cass et Chris Jericho & Kevin Owens.

La suite des événements aura surtout permis à Sasha Banks de gagner de la crédibilité en tant que championne, notamment avec un match contre Dana Brooke qui en cas de victoire interdisait à cette dernière de se trouver aux abords du ring pour soutenir Charlotte. Mais pour ajouter un peu de risque, une défaite de Sasha Banks voyait son match à SummerSlam se transformer en handicap match. Évidemment la championne est sortie gagnante. Sasha Banks et Charlotte se retrouveront seules en un contre un, de quoi éviter toute fin de match saugrenue. En théorie.

Il va tout de même falloir se méfier d’une possibilité, bien qu’infime. Récemment on a appris que Nikki Bella, l’avant-dernière personne à avoir détenu le titre de championne des Divas avant de le perdre contre Charlotte, était de retour à l’entraînement et a eu le feu vert des médecins pour pouvoir remonter sur le ring. Dans ce contexte, on peut facilement imaginer une intervention en faveur de Sasha Banks.

Sasha Banks n’est pas devenue championne au hasard. Si Charlotte a bien installé le titre féminin de la WWE dans le roster principal avec plusieurs mois de règnes, Sasha Banks est là pour incarner ce changement dans la manière de présenter le catch féminin et les femmes en général à la WWE. La suite du règne de championne le prouvera certainement. On peut en dire autant pour Becky Lynch, elle n’a pas été envoyée à SmackDown par hasard, c’est sans aucun doute par elle que passera l’installation du titre féminin de la brand bleue.

En fait, ce sont des chapitres de l’histoire des Four Horsewomen de la WWE qui sont écrits. Et nul doute que même si le résultat est assez prévisible pour ce dimanche, le match restera dans les mémoires comme l’un des plus important à l’instar de celui de WrestleMania 32.

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.