Preview

Carte finale de WWE Clash of Champions 2016

clash-of-champions
Preview et analyse de la carte de WWE Clash of Champions 2016, premier pay-per-view exclusif à RAW.

Deux semaines après Backlash pour SmackDown qui avait placé la barre plutôt haute, c’est au tour de RAW de présenter son premier pay-per-view exclusif. Huit matchs ont été officialisés pour ce premier Clash of Champions où tous les titres de la brand rouge devront être défendus.

Alicia Fox, chair à canon contre Nia Jax

Ce sera la première fois en pay-per-view pour Nia Jax qui affrontera à RAW de nouveau une Alicia Fox énervée qu’on n’avait pas vu depuis un moment en rivalité qu’elle va se retrouver. Aucun enjeu dans ce match et aucun but précis, il est principalement question d’installer Nia Jax dans le roster de RAW car malgré l’aura qu’elle a gagné à NXT, cela ne l’a pas suivi dans la brand rouge où l’on n’a l’impression qu’elle est obligée de repartir à zéro.

Alicia Fox fait alors la première victime parfaite pour Nia Jax qui ne peut que gagner ce match. Quant au futur de cette dernière dans le roster de la brand rouge, il va falloir encore attendre avant qu’il ne soit grand.

La longue et ennuyeuse remontée de Cesaro

On est plutôt content que ça se termine. Depuis SummerSlam, Cesaro et Sheamus sont engagés dans un Best of Seven Series, une série de sept matchs au terme desquels, ici, le vainqueur remportera un title shot. Mais le problème c’est que les bookers n’ont pas eu un instant l’idée de rendre cette série de matchs intéressante avec des matchs à stipulation. Du coup on a vu jusqu’ici cinq matchs — l’un d’entre eux s’étant déroulé en house show — tout aussi ennuyeux les uns que les autres. Et ce n’est pas le septième qui changera la donne, aucune stipulation pour celui-ci non plus.

Les deux catcheurs sont donc à égalité pour le moment et il ne fait aucun doute que cette série bien que longue et sans grand moment mis à part la première victoire de Cesaro que l’on n’a pas vu servira de tremplin à ce dernier qui va se retrouver avec un title shot pour le titre de champion Universal face à Kevin Owens.

Sami Zayn contre Chris Jericho, pour le spectacle

Sami Zayn n’a comme d’habitude pas grand chose d’intéressant à faire. Depuis son entrée dans le roster principal puis celui de RAW celui-ci se cantonne à des rôles dans la midcard ou au mieux secondaires dans le main-event pour assurer le spectacle. C’est ainsi qu’encore aujourd’hui il n’est pas très loin du champion Universal Kevin Owens, en rivalité avec Chris Jericho.

Le match a été décidé après un Hightlight Reel dont Sami Zayn a été l’invité par défaut, Chris Jericho n’ayant pas pu inviter son « meilleur ami » Kevin Owens. Évidemment l’interview ne s’est pas très bien passé et a terminé en bagarre. Résultat quelques minutes plus tard, la WWE nous a annoncés la tenue d’un match ce dimanche. Un match qui on en doute pas mettra Sami Zayn en avant, puisque tel semble être le rôle de Chris Jericho à la WWE aujourd’hui.

Il est temps d’en finir avec le règne des New Day

Il est temps que cette histoire cesse. Les New Day sont toujours drôles et restent le meilleur clan créé par la WWE aujourd’hui. Mais ils détiennent les titres de champions par équipe depuis tellement longtemps qu’on en vient à oublier les ceintures dans leurs rivalités. Dans chacune des rivalités que le clan a remporté, les titres de champions par équipe n’ont été que trop rarement le sujet.

On peut comprendre pourquoi la WWE leur laisse les ceintures, le clan est l’un des meilleurs vendeurs de merchandising, reste populaire auprès du public et permet à trois catcheurs qui n’ont quasiment aucune chance de briller en solo — bien qu’on aimerait voir Big E seul un de ces quatre — de se maintenir à leur maximum. Mais rien n’empêche le groupe de continuer d’exister sans les titres, il suffit d’être un peu original. Mais il est temps que les titres par équipe changent de hanches et celles de Karl Anderson et Luke Gallows paraissent être les plus adéquates.

Retravailler le personnage de Reigns, une nécessité

On croyait cette rivalité terminée après SummerSlam, on l’espérait même. Roman Reigns à l’époque nous avait servi des promos sur un ton très beauf digne de The Rock dont on se serait bien passé qui l’avaient par ailleurs plutôt fait passer pour le heel de l’histoire. Quelques semaines plus tard, Roman Reigns étant de nouveau libre après avoir servi un peu dans le main-event, la rivalité pour le titre des Etats-Unis reprend de plus belle.

Ça reste encore très moyen, le booking de Roman Reigns est toujours des plus bancales et celui-ci n’est carrément pas à l’aise à rester dans ce personnage soi-disant ni heel ni face. Des trois membres du Shield, il est le seul à n’avoir jamais quitté la tenue et en a conservé la musique d’entrée et c’est l’une des parties du problème : la personnalité lui manque. Il suffirait de pas grand chose, Reigns s’est déjà montré très brutal, hors de ce qu’on nous sert aujourd’hui avec lui et il ne faudrait pas grand chose pour faire de lui un heel crédible.

Malgré cela il est fort possible que Roman Reigns reparte avec la ceinture de champion des Etats-Unis ce dimanche. Si ce n’est pas le cas, on ne voit pas trop ce qu’il y a ensuite pour lui.

TJP et Kendrick prêt à chauffer la foule

Il est arrivé champion, après avoir été le grand vainqueur du tournoi Cruiserweight Classic il y a deux semaines. TJ Perkins est désormais le leader de cette division poids moyens nouvelle génération de la WWE. Ce lundi quatre catcheurs de celle-ci ont fait leurs débuts à RAW, en s’affrontant dans un fatal 4-way pour désigner un challenger au titre de TJP. Un match qui a eu du mal à intéresser le public au début mais qui a petit à petit de par sa qualité et sa durée réussi à lever les foules.

Résultat : c’est Brian Kendrick qui après sept ans d’absence à RAW a remporté la place de challenger au titre de champion Cruiserweight. On se doute bien que TJ Perkins conservera son titre, pas question de faire de cette ceinture un titre qui passe de mains en mains très rapidement, mais on a hâte de voir le match tant on sait que la qualité sera au rendez-vous — et aussi parce que le Cruiserweight Classic nous manque déjà, avouons-le.

Un titre féminin mal booké

Le retour de Sasha Banks a été très mal construit. On nous a d’abord fait croire quelques instants que celle qui a perdu son titre de championne de RAW à SummerSlam sur blessure allait arrêter sa carrière avec un promo digne de Mark Henry — on cherche encore ce qu’on a fait pour mériter ça — puis on a tenté de lui mettre des bâtons dans les roues en voulant lui ajouter de la concurrence lors du match de ce dimanche contre Charlotte pour finalement y ajouter Bayley cette semaine.

C’est cool pour Bayley, mais Sasha Banks et Charlotte méritaient un match en un contre un pour réparer le ratage de celui de SummerSlam, terni par une blessure de Sasha Banks. C’était l’occasion d’une grande revanche entre les deux catcheuses et sans aucun doute d’une victoire de Sasha Banks qui reste plus forte dans cette rivalité. Le point positif c’est que cela peut lancer une nouvelle rivalité entre Sasha Banks et Bayley et pour le coup on ne va pas s’en plaindre.

Un dernier tour dans la course au titre pour Rollins

Kevin Owens doit sa victoire à Triple H mais a très bien fait le boulot tout seul ensuite, et ce malgré une rivalité assez bancale. Seth Rollins, toujours dans la course au titre n’était pas le seul à tourner autour de la ceinture de champion Universal. Pendant un moment Roman Reigns qu’il fallait occuper pendant que Rusev se mariait encore quatre ou cinq fois à Lana, a bien failli s’ajouter au match de ce dimanche, mais il n’en sera rien.

Mais pour Seth Rollins, il est temps de sortir de la course au titre. Un dernier match ce dimanche suffira, face à Kevin Owens. On se doute bien que l’action sera au rendez-vous et que le champion rentrera chez lui ce dimanche soir avec le titre. Et puis Cesaro sera prêt, après ce Best of Seven Series.

WWE Clash of Champions 2016 : Kickoff
WWE Network/Youtube/Facebook — 1h

– Nia Jax contre Alicia Fox

WWE Clash of Champions 2016
WWE Network — 2h  / AB1 (VF) — 2h10

– Kevin Owens (c) contre Seth Rollins — Match pour le titre de champion Universal
– Charlotte (c) contre Sasha Banks contre Bayley — Match pour le titre de championne de RAW
– The New Day (c) contre The Club — Match pour les titres de champions par équipe
– 
Chris Jericho contre Sami Zayn
– Rusev (c) contre Roman Reigns — Match pour le titre de champion des Etats-Unis
– TJ Perkins (c) contre Brian Kendrick — Match pour le titre de champion poids moyens
– Cesaro contre Sheamus — Match décisif pour le vainqueur du Best of Seven Series

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.
Réglement concernant les commentaires