Actualité

SmackDown du 27 septembre : Résumé et résultats

Résumé et résultat de l'épisode de SmackDown du 27 septembre.
ambrose-styles-sd © WWE

C’est un SmackDown avec un gros main-event qui se déroule ce mardi soir : AJ Styles défend son titre de champion de la WWE contre Dean Ambrose dans un match revanche de Backlash, mais c’est Randy Orton qui ouvre le show.

Celui-ci invite Bray Wyatt à venir et s’il est un homme, à faire face à sa peur… mais pas de chance, Wyatt lui répond à travers l’écran géant. Il raconte l’histoire d’Hansel et Gretel et se prétend dieu et être omniscient, ce qui revient au même mais pas grave. Il nous refait ensuite le coup de la chanson « He’s got the whole world in his hands ». Finalement Randy Orton se casse et retourne en coulisse, probablement avec le même sentiment de fatigue face au personnage de Bray Wyatt qui n’évolue plus et nous ressert la même soupe à chaque rivalité.

Un quatre contre quatre à défaut d’une vraie rivalité

Après une interview en coulisse de Dean Ambrose qui nous parle de son ras-le-bol de John Cena, c’est un match par équipe à quatre contre quatre qui nous est offert. American Alpha & Rhyno/Heath Slater affrontent les Usos et Ascension. Les Usos arrivent avec un nouveau theme song et un nouveau look qui colle plus à leur nouveau gimmick heel. Les Usos et Ascension remportent le match par soumission sur Heath Slater. Un peu foutoir comme match mais vu le nombre de catcheurs sur le ring, il ne pouvait en être autrement.

On peut par contre dénoncer le booking fainéant de l’affiche pour les titres par équipe ce soir. Le match est déjà acté, Rhyno et Slater affronteront les Usos. Mais la seule chose que la WWE a trouvé c’est un quatre contre quatre avec comme fin les Usos qui font abandonner Slater. Quelque chose de plus intense n’aurait pas été de refus. Sinon on lance une alerte enlèvement pour les Vaudevillains.

En coulisse John Cena est interviewé et nous parle encore de son envie de décrocher un seizième titre. Rien d’intéressant, le mec est en boucle.

Randy Orton et Bray Wyatt jouent à cache-cache

Ah, en fait Randy Orton était parti en coulisses à la recherche de Bray Wyatt. Il entre dans un vestiaire sombre où se trouve une flèche accrochée au mur et Eric Rowan. Mais les deux catcheurs ne se voient pas, Orton est parti dans la direction opposée à la flèche, quel rebelle. Visiblement on est parti sur un fil rouge dans lequel Orton et Wyatt jouent à cache-cache.

Naomi et Nikki Bella affrontent Natalya et Carmella. L’équipe de Natalya et Carmella remporte le match avec un roll-up de cette dernière sur Nikki Bella. C’est assez dommage comme fin parce que le match n’était vraiment pas mauvais. Mais ça ajoute de la matière à la rivalité entre les deux catcheuses.

Pendant ce temps Randy Orton cherche toujours Bray Wyatt.

Ziggler met sa carrière en jeu

On est à Cleveland ce mardi soir, c’est donc carrément une célébration du personnage du Miz qu’on nous offre avec un package vidéo sur toute sa carrière à la WWE et un tapis rouge sur le ring avec quelques photos. Les parents du Miz sont là, ceux de Dolph Ziggler aussi et The Miz ne se gêne pas pour se moquer de Ziggler devant eux. Celui-ci rapplique immédiatement et part direct au quart de tour en se mettant à hurler comme il en a l’habitude ces dernières semaines. The Miz se moque alors à nouveau de la carrière de Ziggler avant de quitter le ring.

Ziggler rappelle The Miz en l’appelant « Mike » pour rendre la chose plus intense et entre alors dans un speech expliquant que malgré le peu de reconnaissance qu’il a de la part de la WWE il ne peut s’empêcher de continuer à catcher parce que c’est tout ce qu’il a. Il propose alors à The Miz quelque chose auquel personne ne s’attendait, un dernier match de championnat Intercontinental mais avec un petit truc en plus : s’il perd, il met un terme à sa carrière. The Miz accepte, le match aura lieu à No Mercy le 9 octobre prochain. Très bon segment entre les deux catcheurs et excellente promo de Ziggler. L’idée aussi que The Miz ne peut pas laisser passer l’occasion de mettre fin à la carrière de Ziggler au risque de perdre son titre colle bien au personnage, alors qu’à la base il refusait de lui donner un nouveau match de championnat. On a hâte de voir le match du coup.

Point Wyatt : Randy Orton ne l’a toujours pas trouvé. Par contre c’est sûr : c’est le fil rouge le plus inintéressant de l’histoire de SmackDown Live.

Moins d’une minute pour le titre féminin

Becky Lynch est en route vers le ring pour un match mais pas de chance : Alexa Bliss arrive derrière elle et l’attaque assez violemment avant de lui prendre le titre et hurler qu’elle le mérite plus qu’elle. Le segment n’a même pas duré une minute. Pour une rivalité à propos du titre de championne de SmackDown, on est en droit d’espérer un peu plus.

Derrière, on nous annonce avec une nouvelle vidéo gênante que Curt Hawkins arrive la semaine prochaine, mais ces vidéos promos sont devenues tellement insupportables qu’en ce qui nous concerne on n’a plus envie de le voir.

Point Wyatt : Randy Orton l’a enfin trouvé. Il apparaît par surprise derrière lui avec un masque de mouton et le frappe violemment avant de prendre sa place et de chanter « I got the whole world in his hands ». La suite on n’est pas sûr d’avoir tout compris mais Bray Wyatt réapparaît sur la chaise. Ce qu’on est sûr, c’est que c’était pas du tout intéressant et ça part un peu trop dans le n’importe quoi.

John Cena plus déterminé que jamais pour un seizième titre

Le main-event s’annonce très tôt : à une demi-heure de la fin de SmackDown John Cena fait son entrée dans la salle pour aller aux commentaires du match qui va suivre. Dean Ambrose et AJ Styles arrivent quelques minutes plus tard pour le match dans lequel le titre de la WWE est en jeu. C’est un bon match mais on est trop souvent détournés de l’action par les commentaires de John Cena.

Le final est par contre pas bon : AJ Styles s’attaque à John Cena afin de pousser ce dernier à venir se défendre sur le ring mais Cena est arrêté par l’arbitre. A cause de ça, l’arbitre ne voit pas Dean Ambrose porter un roll up à AJ Styles et même s’il finit par tenter un compte de trois quand il s’en rend compte, il est trop tard. Dean Ambrose part s’occuper de John Cena avant de se prendre à son tour un roll up d’AJ Styles qui remporte finalement le match. AJ Styles triche par ailleurs puisqu’il tient le pantalon d’Ambrose.

Ambrose et Cena se disputent sur le ring, Ambrose se prend un AA alors qu’il voulait tenter un Dirty Deed. Même sort pour AJ Styles. John Cena finit par récupérer la ceinture et célèbre avec.

Un SmackDown plutôt moyen dont on retiendra principalement un John Cena qui semble avoir changé, assumant plus sa place de grande star de la WWE, ainsi que le segment entre The Miz et Dolph Ziggler. On va par contre mettre un gros pouce en bas pour le très court segment pour le titre de championne de SmackDown entre Alexa Bliss et Becky Lynch, le booking faible de ce soir pour les titres de champions par équipe, et tenter d’oublier le fil rouge de la soirée entre Wyatt et Orton.

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.