Preview

Carte finale de WWE No Mercy 2016

Preview et analyse de la carte de WWE No Mercy 2016.
wwe-no-mercy-2016-2 © WWE

Ce dimanche c’est WWE No Mercy 2016, deuxième pay-per-view exclusif à SmackDown. Si après Backlash et Clash of Champions vous avez du mal à suivre le rythme ne vous inquiétez pas c’est normal, un PPV tous les deux semaines c’est assez barbare. Heureusement après celui-ci la WWE vous laisse trois semaines de répit.

Au programme tous les titres de SmackDown seront défendu et la carte du roster se dessine assez bien maintenant que tous les championnat ont été installés durant le moins de septembre. Bon, tout n’est pas rose dans le show bleu, certaines rivalités peine à intéresser mais le dernier pay-per-view ayant été une bonne surprise, on espère que No Mercy fera dans la continuité.

Baron Corbin et Jack Swagger sont sur un ring (fuyez)

Baron Corbin et Jack Swagger vont s’affronter ce dimanche et…

…non, rien. Heureusement c’est pendant le kickoff, vous aurez une excuse pour ne pas avoir vu ce match.

Heath Slater et Rhyno face à des nouveau Usos

On ne peut pas ne pas aimer l’équipe formée par Rhyno et Heath Slater. Devenus champions par équipe à l’issue du tournoi pour les nouveaux titres de SmackDown à Backlash le mois dernier les porteurs des ceintures ont réussi à former un duo aussi solide que loufoque.

De l’autre côté ce sont des Usos transformés qui joueront les challengers et si le heelturn paraissait dans un premier temps inimaginable les deux frères semblent avoir trouvé leur rythmes et sont réellement devenus une menace pour les champions. Peu de chance quand même que ce dimanche soit leur soirée, on a envie que la rivalité dure un peu plus longtemps et soient un peu plus nourrie de confrontation entre les deux duos.

Un No-DQ pour Carmella et Nikki Bella

Cette rivalité a commencé sans raison et on soupçonne la WWE d’avoir attendu longtemps avant de révéler le pourquoi de l’affaire parce qu’elle s’était lancée sans avoir d’idée au préalable. Maintenant on sait : Carmella est jalouse de l’attention portée à Nikki Bella depuis son retour lors de SummerSlam. Certes.

Le match de ce dimanche sera un match sans disqualification, ce qui est assez surprenant étant donné que l’on pensait qu’ils éviteraient de prendre des risques avec Nikki Bella après son opération de la nuque, mais on accueille la chose à bras ouvert tant les matchs féminins manquent souvent de stipulations qui pourraient pourtant les rendre intéressante. On espère juste que ce ne sera pas qu’un prétexte à une fin de match foireuse, mais on rêve peut-être un peu trop sur ce coup.

Quand ça veut pas, ça veut pas

Cette rivalité est horrible et ce n’est même pas de la faute de Randy Orton pour une fois. Soyons honnête: le personnage de Bray Wyatt ne fonctionne plus et ne va nulle part. En quatre ans d’existence que ce soit en solo ou avec la Wyatt Family le personnage n’a quasiment pas évolué, s’est blessé à plusieurs reprises tout comme la plupart des membres du clan — Erick Rowan a d’ailleurs dû se faire opérer récemment. Au bout d’un moment le public fini par se lasser et ce n’est pas quelques tours de magie qui vont changer la donne.

Le match de ce dimanche personne ne l’attend, parce qu’on n’y trouve aucun but précis, parce qu’on sait que Randy Orton sur un ring c’est quelque peu intéressant à condition que l’adversaire puisse le tirer vers le haut — ce qui n’est certainement pas le cas de Bray Wyatt — et qu’en plus en face il n’a jamais été crédible. On croise les doigts pour que le match ne dure pas trop longtemps.

Ziggler prend de gros risques, The Miz saute sur l’occasion

C’est une affiche surprenante non pas par les deux catcheurs qui s’y oppose mais par l’enjeu. Dolph Ziggler a osé mettre sa carrière en jeu contre le titre Intercontinental du Miz et ce dernier n’a pas pu s’empêcher, évidemment, d’accepter le défi. Le personnage du Miz est sûr de lui, il ne pouvait refuser l’occasion de détruite un catcheur qui a eu une carrière quasiment similaire à la sienne à la même époque.

Les deux catcheurs ont quasiment le même âge (35 et 36 ans), ont débuté leurs carrières respectives en 2003 et 2004, sont tout deux de purs produits made in WWE passé par l’OVW, on grandi dans les rosters principaux en même temps et ont même tous les deux tournés dans quelques films, même sur ce point The Miz garde l’avantage.

Mais l’accent est mis sur Dolph Ziggler, sa carrière pas toujours reluisante et le plafond de verre qui l’a empêché de devenir le main-eventer qu’a été The Miz et qui l’a fait à plusieurs reprise descendre dans le bas de la carte notamment dans les mois qui ont précédé la séparation des brands. C’est encore une histoire d’underdog, mais très bien amenée.

Voir Dolph Ziggler perdre ce dimanche et devoir prendre sa retraite serait étonnant mais reste possible. Le resultats reste tout de même difficile à prédire. Ses promos se contredisent elles-même, quand parfois il avoue ne pas réussir à décrocher du métier de catcheurs mais que de l’autre côté il continue parce qu’il n’a que ça dans sa vie. Si on s’en tient à la logique, le face s’en sort souvent dans ce genre de rivalité, alors on espère que la logique primera ce dimanche. A moins que Dolph Ziggler ait réellement envie de décrocher.

La surprise Alexa Bliss

  • Bien qu’il soit toujours annoncé par la WWE, le match pour le championnat féminin pourrait ne pas avoir lieu, Becky Lynch étant blessée.

Ne tournons pas autour du pot : Alexa Bliss est géniale. C’était difficile à imaginer aux premier abord mais depuis qu’elle s’est trouvé un style et un personnage pour se démarquer des autres elle est passée un niveau au dessus. Sans compter que l’ancienne catcheuse de NXT n’a même pas à rougir de ses promos, au micro elle s’en sort très bien.

C’est assez dommage qu’à part le soir de la signature du contrat pour le match de ce dimanche les deux catcheuses n’ont pas eu à nouveau du temps pour une nouvelle confrontations, le règne de championne de Becky Lynch démarre bien mais aurait mérité plus de temps d’antenne lors du go-home show de cette semaine.

Ce dimanche sans aucun doute l’affrontement sera à la hauteur des attentes si les catcheurs ont la liberté et le temps nécessaire pour.

John Cena contre Dean Ambrose (et aussi AJ Styles)

On a l’impression de voir AJ Styles un peu à l’écart de cette histoire tant Dean Ambrose et John Cena se cherchent sur leurs terrains respectifs. Dean Ambrose pour qui seul le catch compte n’aime pas le part-timer/animateur télé/acteur/star de la télé-réaltié qui vient catcher quand bon lui semble. Pourtant l’enjeu c’est bien le titre de champion de la WWE détenu par AJ Styles, John Cena le veut pour égaler le record de Ric Flair et on sait bien qu’il y arrivera.

Mais ce ne sera pas ce dimanche. C’est d’ailleurs assez dommage car le match suivant sera sans aucun doute entre AJ Styles et John Cena, sans doute aux Survivor Series en novembre prochain, une affiche que l’on a déjà vu cet été à plusieurs reprises et même si les matchs ont été excellent dans l’ensemble, il va falloir innover pour nous surprendre à nouveau.

Kickoff de WWE No Mercy 2016
WWE Network/Youtube/Facebook — 1h 

– Baron Corbin contre Jack Swagger

WWE No Mercy 2016
WWE Network — 2h / AB1 (VF) 2h10

– AJ Styles (c) contre Dean Ambrose contre John Cena — Match pour le titre de champion de la WWE

– Becky Lynch (c) contre Alexa Bliss  — Match pour le titre de championne de SmackDown

– Heath Slater & Rhyno (c) contre les Usos — Match pour les titres de champion par équipe de SmackDown

– The Miz (c) contre Dolph Ziggler — Match pour le titre de champion Intercontinental / Match titre contre carrière

– Randy Orton contre Bray Wyatt

– Carmella contre Nikki Bella — Match sans disqualification

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.