Actualité

Suite à sa suspension et aux propos de sa famille, la WWE accuse Paige d’avoir pris une « substance illicite »

La WWE dément la version de la famille de Paige sur sa suspension et l'accuse d'avoir consommée une substance illicite.
© WWE

Ce lundi on apprenait avec surprise que Paige était suspendue une seconde fois en trois mois pour une infraction à la Wellness Policy, en conséquence la catcheuse devrait être absente pendant soixante jours, mais étant actuellement écartée des rings pour une blessure à la nuque, cela n’a aucun effet sur son implication à la WWE actuellement.

Immédiatement elle-même et ses proches ont mentionné un problème avec des médicaments prescrit par un médecin. « Elle souffrait et s’est faite prescrire des antalgique, ce qui visiblement ne convient pas à la Wellness Policy », expliquait son père sur Facebook. « Ma sœur est en attente pour une opération chirurgicale qui pourrait mettre fin à sa carrière. Elle a fait les choses de son côté pour voir un autre médecin, qui est génial ajouterais-je. Il lui a donné une ordonnance pour des antalgiques afin de calmer la douleur dont elle souffre 24h/24 et 7j/7, j’étais présent », raconte Zak Bevis, son frère.

Mais la WWE dément cette version. Dans un communiqué relayé par le le site du New York Post, la compagnie de Stamford indique tout autre chose.

Saraya-Jade Bevis a été testée positive pour une substance illicite, pas un médicament prescrit. De plus, la WWE offre des soins médicaux de renommée mondiale pour sa blessure contractée sur le ring.

Les relations entre la WWE et la famille de Paige — elle même n’ayant fait encore aucun commentaire notable sur le sujet — semble se dégrader. De son côté la catcheuse avait fait part quelques jours avant sa suspension qu’elle n’avait pas l’intention de quitter la WWE, espérons que cet épisode ne viennent pas changer ses plans.