Résumé

RAW du 31 octobre : Résumé et résultats

Résumé et résultats de l'épisode de Monday Night RAW du 31 octobre.
WWE

Vingt-quatre heures après Hell In A Cell il faut remettre certaines choses en place et surtout préparer le prochain pay-per-view : les Survivor Series. Goldberg est là pour ça, tandis que les matchs traditionnels du pay-per-view se préparent eux aussi tout doucement.

Le premier Jackhammer en douze ans est pour Rusev

Goldberg ouvre Monday Night RAW sous les acclamations du public avant d’être rapidement interrompu par Paul Heyman. Bizarrement l’échange fonctionne mieux ce soir, contrairement à la semaine dernière où Monday Night RAW était dans le Minnesota chez Brock Lesnar. Paul Heyman ira jusqu’à faire croire à Goldberg que Brock Lesnar est venu spécialement ce soir en l’annonçant avec la musique et tout qui va avec. Il n’y avait que Goldberg pour croire que Lesnar se déplacerait à RAW deux lundis de suite. Mais le but était sans doute de faire huer Lesnar et Heyman, la méthode est vache mais l’objectif est atteint.

Rusev est par contre lui bien présent et vient s’en prendre verbalement puis physiquement à Goldberg. Tout ce qu’il récoltera c’est un Jackhammer. Et un spear sur Paul Heyman, pour le plaisir. On apprendra plus tard que le manager de Brock Lesnar a dû être évacué en ambulance.

Le premier match de la soirée est un Trick or Street Fight entre l’équipe du Club et celle d’Enzo & Big Cass. Il y a des citrouilles et plein d’objets rappelant que c’est Halloween au cas où vous ne l’auriez pas encore compris. Enzo Amore et Big Cass sont déguisés en Buzz L’éclair et Woody. Du coup pendant le match ça s’envoie des citrouilles et des tartes à la citrouille en plein visage. Le match est remporté par Enzo & Big Cass.

Le second match de la soirée est (encore) un match revanche de la veille à Hell In A Cell, TJ Perkins va tenter de récupérer le titre de champion Cruiserweight qu’il a perdu face à Brian Kendrick. Un match dans lequel on retrouve un TJ Perkins brutal prenant de gros risques, manquant presque de se blesser assez gravement. TJP remporte le match par décompte à l’extérieur, Kendrick avait sans doute envie de repartir vivant ce soir.

En coulisse Braun Strowman réclame de l’action après de Mick Foley. Le general manager lui annonce qu’il sera dans une bataille royale qui donnera au vainqueur une place dans le match masculin des Surivor Series.

Jericho vs Reigns pour le titre des Etats-Unis dans le main-event

De nouveau Mick Foley mais cette fois sur le ring pour se féliciter de Hell In A Cell mais Kevin Owens et Chris Jericho — acclamé comme jamais ce soir — l’interrompent. Kevin Owens se vante d’avoir défendu avec succès son titre dans le main-event (hein?) de la soirée la veille. Mick Foley explique qu’il veut Kevin Owens pour le match masculin des Survivor Series mais pas Jericho.

Roman Reigns aussi fera partie du match le 21 novembre prochain, comme l’annonce Foley avant son entrée. Reigns vient se moquer de Chris Jericho avant que Mick Foley décide d’annoncer un match entre les deux pour le titre des États-Unis dans le main-event de ce soir.

Que quelqu’un sauve Sami Zayn

Mais pour le moment c’est l’heure de la bataille Royale : Sami Zayn, Braun Strowman, Goldust, Titus O’Neil, Curtis Axel, Darren Young, R-Truth, Jinder Mahal, Cesaro, Sheamus et Bo Dallas s’affrontent pour une place dans le match masculin des Survivor Series. On notera entre autre l’élimination de Sheamus par Cesaro — qui se fait éliminer quelques secondes plus tard par Strowman. Sans surprise Sami Zayn et Braun Strowman se retrouvent à deux sur le ring pour la fin du match. Strowman finit par éliminer Sami Zayn. On n’est pas surpris mais on est triste.

Le segment suivant voit le New Day en coulisse se moquer de la division par équipe de SmackDown en prévision du match des Survivor Series. Aussi, ceci:

Comme la veille on le droit à un match à 3 contre 3 des cruiserweght avec Cedric Alexander, Rich Swann (à la place de Sin Cara) et Lince Dorado qui affronte Drew Gulak, Tony Nese et Ariya Daivari. Alexander, Swann et Dorado remporte une nouvelle fois le match grâce à Rich Swann.

Sasha Banks absente, Bayley prend les devants

Charlotte arrive sur le ring pour célébrer sa victoire de la veille, à noter qu’elle entre de nouveau sur le trône porté par quatre personnes. Mais ce soir Sasha Banks ne semble pas être là. Après avoir lancé un message à la division féminine de SmackDown en vue des Survivor Series, Charlotte a reçu la visite de Bayley qui semble être partie pour être la prochaine challengeuse au titre de RAW.

L’échange aboutit sur un match entre Bayley et Nia Jax — qu’on pensait déjà oubliée — annoncé par la championne. Bon match entre les deux catcheuses dans lequel Bayley est restée à la hauteur face à la puissance de Nia Jax, mais pas suffisamment pour gagner. Victoire de Nia Jax.

Après avoir échoué dans la bataille royale plus tôt dans la soirée Sheamus et Cesaro sont opposées aux Shining Stars. Ils remportent le match par soumission grâce à Sheamus. Toujours pas d’entente entre les deux catcheurs malgré l’absence de malentendu sur cette victoire.

On nous diffuse un segment dans lequel R-Truth et Goldust visite une maison hanté. C’est super intéressant (non).

Pas de titre US pour Jericho

Le main-event entre Chris Jericho et Roman Reigns pour le titre des États-Unis arrive enfin. Le match n’est pas mauvais, voit les deux catcheurs avoir leurs moments et montre même parfois un Roman Reigns en difficulté. Mais malgré trois interventions de Kevin Owens dans le match Chris Jericho ne gagne pas. Dans la dernière Owens se jette sur Reigns faisant le tombé sur Jericho, forçant l’arbitre à stopper le match.

Owens et Jericho continuent de s’en prendre à Roman Reigns. On notera quand même que même si Owens a coûté la chance de gagner le titre à Jericho, celui-ci ne lui en veut même pas, drôle de logique.

Seth Rollins arrive par surprise pour venir en aide à Roman Reigns, Owens et Jericho préfèrent quitter le ring. Rollins et Reigns se regardent d’un œil méfiant un long moment mais à la grande déception du public il ne se passera rien, RAW se termine ici.

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.