Actualité

Anthem Sports & Entertainment annonce un partenariat financier avec la TNA

La TNA s'est trouvé un nouveau partenaire financier avec Anthem Sports & Entertainment. Une entente qui pourrait sauver la compagnie.
TNA

Alors qu’elle a perdu son diffuseur britannique cette semaine, La TNA semble avoir trouvé un moyen durer sur le long terme ce jeudi, comme annoncé dans un communiqué publié sur le site de Fight Network. Anthem Sport & Entertainment, propriétaires de ces derniers, vont financer à partir d’aujourd’hui toutes les opérations de la compagnie.

Une nouvelle entente qui change beaucoup de choses à la TNA, notamment à la tête des opérations dont Anthem Sport va prendre le contrôle total des finances, et qui pourrait permettre à la compagnie de finalement survivre.

L’entente inclue l’intégration du vice-président exécutif d’Anthem à la direction d’Impact Venture Ed Nordholm. L’entreprise sera gérée par les équipes de M. Nordholm et prendra toutes les décisions majeurs et s’occupera de la restructuration. Dixie Carter reste présidente de l’entreprise et conserve sa place dans l’équipe de direction. Billy Corgan ne travaille plus pour l’entreprise.

Anthem Sport & Entertainment avait déjà investi à plusieurs reprises dans la TNA, cette dernière lui devait par ailleurs de grosses sommes d’argent. L’entente devrait régler ce litige.

Pendant ce temps, Billy Corgan…

Comme le communiqué le précise, Billy Corgan ne fait officiellement plus partie de la direction de la TNA. Celui-ci avait attaqué en justice la compagnie pour qu’elle lui rembourse 1,8 millions de dollars qu’il avait prêté ces derniers mois, mais n’avait pas été remboursé. Lors du procès la compagnie avait assuré devant le juge que Billy Corgan serait remboursé dès le 1er novembre.

Malheureusement, ce 3 novembre ce n’est toujours pas le cas. Comme Corgan l’a lui-même dit sur Twitter, la TNA a demandé un délai pour réunir l’argent, avant que celui-ci apprenne que la compagnie ferait appel de la décision. « La TNA était supposée me payer il y a deux jours, ce qu’ils ont juré devant un juge. Hier ils m’ont demandé une journée en plus pour réunir l’argent. Maintenant ils cherchent à régler toutes les réclamations faites. Ils ont donc encore menti et utilise le temps comme arme. »