Décryptage

Désormais deux fois champion, Samoa Joe est prêt à dominer NXT

Après un premier match de qualité mais en dessous des attentes à NXT Takeover Brooklyn II, Shinsuke Nakamura et Samoa Joe ont montré l'étendue de leur talent. Ce dernier, qui a repris le titre de champion de NXT, a dominé et éclaboussé de sa classe un match de haute volée.
WWE

Un an et demi après son arrivée à NXT, Samoa Joe serait-il enfin le monster heel qu’on a toujours voulu voir ? Pas forcément le catcheur ayant effectué les meilleurs débuts dans la brand jaune, Samoa Joe n’a pourtant jamais été très loin du main-event depuis un an. Après une rivalité contre Finn Bálor un peu longue où il remporte son titre lors d’un house show puis le défend avec succès avec NXT Takeover : The End, sa défaite contre Shinsuke Nakamura le classait comme un champion de transition entre Finn Bálor et Nakamura.

Pour beaucoup, son match d’hier était probablement l’un de ses derniers à NXT avant une montée dans le main roster avec, pourquoi pas, un peu plus d’attention portée au personnage. Non pas qu’il était sous-traité à NXT, mais ses défaites successives face à Finn Bálor et son manque de moments marquants dans le territoire de développement de la WWE — si on peut encore l’appeler ainsi — l’avait un peu relégué à un statut de faire-valoir pour des faces en ascension vers les sommets de la WWE.

Un pur monster heel

Dans une rivalité très intense où l’agressivité est permanente face à Shinsuke Nakamura, les bookers de NXT ont mis l’accent sur la meilleure facette du personnage du californien. Détruire, c’est la marque de fabrique de Samoa Joe. Tout chez lui transpire — littéralement — la violence : son attitude, sa manière de parler, ses actions sur le ring et ce visage. Du coup, lorsqu’une rivalité devient une guerre dès que les deux catcheurs se croisent, Samoa Joe se sent comme chez lui.

On se souvient de son match à NXT TakeOver : Dallas face à Finn Bálor où il avait rapidement saigné. Et si le match avait souffert de ce saignement continu, Samoa Joe avait été tout au long du match dans son rôle, repoussant l’arbitre et entrant en rage contre Finn Bálor. C’était donc logique qu’avec une rivalité où il a promis de détruire Nakamura, Samoa Joe ne soit pas mis en avant comme se battant contre son adversaire mais avec une volonté de le détruire.

Du coup, tout au long du match, plusieurs faits sont à noter. Joe concentre tout d’abord son travail sur les jambes de Nakamura pour vendre plus tard le fait qu’il se sorte du Kinshasa. Ensuite, le match est beaucoup orienté autour de la puissance physique et l’aisance technique de Joe. Souplesses, powerbombs, soumissions, tout y passe. Si vous ne savez pas à quoi ressemble l’ensemble de l’arsenal de Samoa Joe, son match à NXT TakeOver : Toronto est une sorte de grande palette de sa capacité technique. Par exemple, le passage où Joe applique une powerbomb pour enchaîner sur un Boston Crab puis un STF pour finir sur un crossface était non seulement beau mais fait avec une facilité et rapidité qui pousse à l’admiration.

Une victoire surprise mais pas injustifiée

Le final du match, où Joe rappelle Nakamura au bon souvenir des escaliers en métal de la WWE avec le même mouvement qui a laissé Nakamura blessé — en kayfabe — pendant plusieurs semaines puis en lui appliquant son Muscle Buster pour le compte de trois a totalement pris de court un public qui n’a rien vu venir. Pourtant, personne ne va crier au scandale, là où les surprises à la WWE sont souvent très contestées dans le main roster du fait de décision de bookings, ici, le sentiment n’est pas vraiment à l’injustice.

Pour cause, Samoa Joe a vraiment brillé lors de la rivalité avec Nakamura, étant mis en avant en détruisant une partie du roster de la brand jaune en attendant le retour de Nakamura. Et si, depuis son retour, le champion avait dominé les phases face à son challenger, le match a lui été bien en faveur du californien. Une domination qui rend sa victoire justifiée et l’assoit comme le nouvel homme à abattre. On rappelle que jusque là, Shinsuke Nakamura n’avait perdu aucun match à NXT.

C’est toute la force du booking de ce match. Il est logique du début à la fin, n’a pas vraiment fait mal à la popularité de Nakamura qui n’a pas non plus bénéficier d’un retour d’entre les morts pour garder son titre. Samoa Joe a battu Nakamura clean, sans triche ou intervention, juste avec les armes qu’il avait et il est le premier à faire cela. De quoi lui donner ce statut de monster heel capable de battre tout le monde dans le roster. Une situation qui donnerait un nouvel élan à NXT.

Une domination incertaine mais souhaitable

Cela pourrait arriver à condition que Samoa Joe réussisse sa défense de titre face à Nakamura. Car cette victoire peut autant être un moyen d’effectuer une transition et avec l’idée de faire monter Nakamura rapidement dans le roster principal, mais cela peut tout simplement être aussi une manière de donner un défi de plus grande taille au champion, dans un roster encore un peu restreint en heels forts — seul Bobby Roode aurait la popularité et la crédibilité suffisante pour rivaliser avec le champion.

La réponse à cette question sera probablement donnée au Japon lors de la tournée de NXT dans le pays de Shinsuke Nakamura. Offrir la victoire à Shinsuke Nakamura offrirait un feel good moment approprié et cela ne serait pas non plus illogique. Mais une victoire de Samoa Joe face à une foule qui lui sera probablement hostile serait également idéale pour entamer un règne majeur de NXT, lui qui est devenu le premier à détenir la ceinture de champion NXT pour la seconde fois.

Le problème qui est en effet miroir avec celui de Shinsuke Nakamura, c’est que si celui-ci part, le roster de la brand jaune manque lui aussi d’un face pour le remplacer. Alors à moins d’une grosse signature ou d’une montée — peut-être prématurée — dans la carte de Tye Dillinger, les deux catcheurs semblent condamnés à se battre pour encore quelques temps. Tout cela dépend des projets de la WWE les concernant. Si celle-ci n’ambitionne pas de les faire monter immédiatement dans le main roster, le problème est résolu.

En effet, la dernière probabilité et peut-être celle qui fait finalement le plus envie, c’est que cette rivalité est peut-être loin d’être terminée. Les épisodes de NXT ne faisant qu’une heure et n’ayant pas toujours à l’affiche le champion ou son challenger, la capacité à étendre la rivalité dans le temps est plus facile pour les bookers que dans le main roster. Du coup, cette victoire de Samoa Joe n’est peut-être que le premier rebondissement d’une série de matchs qui, après le match d’hier, devrait vous mettre l’eau à la bouche.

En attendant, Samoa Joe a prouvé hier qu’en plus d’être un très bon partenaire de rivalité au micro, il est également fidèle à cette réputation qu’il a construite sur le circuit indépendant et à la TNA. Celle d’un des meilleurs monster heels du business, capable de matchs de premier rang et d’imposer une carrure et un charisme assez unique. Préparez-vous, c’est peut-être le début d’une ère pour Samoa Joe.

Pierre D.
Auteur :
Analyse de pay-per-view, décryptage. Lieutenant de VoxCatch.