Résumé

Lucha Underground du 14 décembre : PJ Black et Jeremiah Crane en vedettes

El Rey Network

Cette semaine est à nouveau consacrée au tournoi Battle Of the Bulls avec les deux autres matchs du premier tour. Sexy Star se prépare de son côté pour sa revanche de la semaine prochaine.

Jeremiah Crane passe en force

Et dans ce match du premier tour entre Jeremiah Crane, Killshot, La Mariposa et Dante Fox c’est le physique qui domine contre toute attente. Crane est habitué aux forts contacts, beaucoup moins les trois autres, ce qui ne les empêche pas de s’engager fortement. Beaucoup de kicks, de chaises aussi garnissent cet affrontement. Killshot est souvent à la manœuvre, Crane plus souvent sur les kicks, Fox très trouble fête et La Mariposa très surprenante, montrant une puissance jusqu’alors inconnue. Elle envoie même par deux fois Killshot sur des chaises et sur la deuxième fois, la victoire était toute proche. Fox l’en empêche et sa chance est passée. En revanche, Jeremiah Crane saisit parfaitement son moment pour scorer la victoire sur Fox. Un bien malheureux Dante Fox qui subit la foudre de Killshot dans cette rivalité qui n’est pas encore terminée.

Taya est très cinéaste depuis quelques semaines et PJ Black et Jack Evans s’expriment. Ce n’est pas du goût de Johnny Mundo qui rappelle que lui seul n’a pas perdu contre Sexy Star — même s’il a été beaucoup aidé. Il avertit Black et Evans qu’il ne faudra plus faire d’erreur au risque d’aller voir ailleurs.

En cette semaine annuelle d’hommage ultra patriotique des américains, la Lucha Underground ne manque pas de piquant en mettant Sexy Star en valeur sous la bannière étoilée. Cocasse quand on sait qu’elle ne parle jamais en anglais et surtout qu’elle est mexicaine, ce qui est un tacle appuyé envers Donald Trump qui à l’époque de l’enregistrement de cette séquence n’était pas encore élu président. Pour revenir à Sexy Star, elle s’entraîne dur pour son steel cage match de la semaine prochaine, mais en ouvrant son casier de vestiaire, une araignée lui file une grande peur.

Drago terrassé par les reptiles

Le bizarre fait partie de la Lucha Underground et toute cette histoire entre Drago et Kobra Moon en est l’illustration. Dans ce match, Drago domine très largement une Kobra Moon qui aime prendre des coups, jusqu’à ce que la récréation soit terminée avec l’arrivée de son sbire au masque de lézard. Drago est en difficulté mais peut compter sur le soutien de ses copains Fénix et Aerostar qui règlent le compte du lézard. Mais l’autre sbire au masque de serpent débarque et fait le ménage. Tout va mal pour Drago qui se retrouve embarqué par Kobra Moon et et ses deux soldats reptiliens.

En coulisses, Sexy Star est en rage contre La Mariposa qu’elle accuse d’avoir mis l’araignée dans son casier. La Mariposa nie fortement mais Sexy Star est énervée car pour elle une araignée semble plus effrayante qu’une cage en acier. Elle en vient même à proférer des menaces de mort et de tenter de les mettre à exécution mais La Mariposa évite le coup de poing qui troue le mur.

PJ Black piège son ami

Dernier match du premier tour du tournoi Battle Of The Bulls, l’affrontement entre PJ Black, Jack Evans, Angelico et Son Of Havoc a tout l’air d’un combat par équipe. Et ça se vérifie d’entrée avec Angelico et Son Of Havoc qui s’appliquent à sortir Black et Evans du ring. Ces derniers reviennent ensuite en force, dominant même notamment aux dépens de Son Of Havoc. Pour son retour, Angelico ne fait pas des étincelles et est même écarté du final comme Son Of Havoc. PJ Black veut offrir la victoire à Jack Evans mais en fait il le piège avec un roll up. Le sud-africain retrouvera ainsi Jeremiah Crane, The Mack et Cage en finale du tournoi.

Dragon Azteca Jr va réveiller un Rey Mysterio pas très en forme pour lui dire que sa cible est Matanza Cueto. Mysterio veut l’empêcher de poursuivre cette quête en mettant en valeur la force du monstre mais Dragon Azteca veut tracer son propre chemin et pour forger sa légende, il veut tuer Matanza au grand dam de Rey Mysterio.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut