Retour sur 2016

Charlotte Flair, catcheuse de l’année 2016

Championne au début de l'année. Championne à la fin. Charlotte Flair a dominé 2016.
WWE

Personne ne pourra le contredire, Charlotte Flair a dominé le catch féminin de la WWE et de RAW tout au long de l’année. Elle a même réussi l’exploit de commencer l’année en tant que championne pour la terminer… toujours championne.

Début d’année en solo, début de la domination

Fin 2015, Charlotte Flair est en rivalité avec son ancienne partenaire de la Team PCB avec qui elle a fait ses débuts à RAW, Paige, pour défendre son titre de championne des Divas qu’elle a remporté trois mois plus tôt en battant Nikki Bella. Parfois accompagnée de son père mais aussi de Becky Lynch, c’est contre elle qu’elle va ensuite se retourner lors du premier Monday Night RAW de 2016 et débuter l’année en tant que heel.

Le personnage de Charlotte Flair est lancée, mais à cette époque on est encore loin d’imaginer que cette domination allait durer si longtemps. Au Royal Rumble Becky Lynch ne parvient pas non plus à détrôner la championne, tout comme Brie Bella à Fastlane. À Roadblock Natalya échoue elle aussi.

WreslteMania 32

Mais le plus gros reste encore à venir. On ne le sait pas encore mais alors que Sasha Banks fait son retour après une blessure à la fin du mois de janvier et que Becky Lynch n’est toujours pas très loin, du changement se prépare en coulisse à la WWE pour celles que l’on appelait encore Divas alors que plus personne ne voulait entendre ce mot depuis bien longtemps. Pour la première fois le seul titre de championnat féminin de la WWE allait avoir un vrai match lors de WrestleMania. Mais ça ne s’arrête pas là puisque pour qu’en tout début de soirée, Lita et toutes les catcheuses de la compagnie sont sur le ring pour une annonce, celle du retour du titre de championne de la WWE avec une toute nouvelle ceinture.

Charlotte en tant que championne est évidemment de la partie. Elle affronte ce soir là Sasha Banks et Becky Lynch dans le match que l’on qualifiera sans hésiter de match de la soirée et alors que personne ne s’y attendait, voyant plutôt Sasha Banks repartir avec le titre dans un grand moment de feel good, c’est finalement Charlotte Flair qui repart avec la toute nouvelle ceinture.

Résultat: Charlotte Flair commence à entretenir une petite streak qu’elle va conserver longtemps: celle des victoires en pay-per-view. Roadblock inclu, Charlotte Flair est après WrestleMania 32 à huit victoire et zéro défaite en pay-per-view/special event. Une série de victoire qui va se faire au détriment d’une autre catcheuse qui elle aussi monte dans le roster principal de la WWE.

Une domination aux dépens de Sasha Banks

Après avoir battu de nouveau Natalya à Payback et Extreme Rules — grâce à sa nouvelle partenaire Dana Brooke — charlotte ne défendra plus son titre pendant plusieurs semaines, échappant à deux match de championnat pendant deux pay-per-view, Money In The Bank et Battleground.

Entre temps, la championne se séparera de son père  dans un segment qui marquera l’année et probablement bien plus de part la symbolique de la phrase « tu sais ce que ça fait d’arriver quelque part et d’entendre « hey regardez, c’est la fille de Ric Flair! » Non tu sais qui tu es, tu es le père de Charlotte! » avant de le faire sortir du ring en disant « Maintenant tu n’auras qu’à me regarder à la télévision comme je l’ai fait ces trente dernières années pour te voir ». Un discours qui prend tout son sens dans une période où la WWE cherche à donner une nouvelle vision de son catch féminin.

Tout est maintenant prêt pour une rivalité attendu: Charlotte Flair contre Sasha Banks. Celle-ci était absente depuis plusieurs semaine, d’abord parce que mise à l’écart volontairement pour intensifier l’effet d’attente, mais malheureusement ensuite à cause d’une blessure lors d’un house-show.

Sasha Banks va revenir le 20 juin lors de Monday Night RAW pour aider Paige, attaquée par Charlotte Flair et Dana Brooke. La rivalité peu commencer mais pas de match en pay-per-view, le premier match de championnat a lieu le 25 juillet et surprise : Sasha Banks l’emporte, mettant fin au premier règne de la championne.

Sauf que la WWE veut maintenir cette série de victoire en pay-per-view de Charlotte Flair. Les deux catcheuses se retrouvent à SummerSlam et Charlotte Flair récupère le titre. C’est le début du jeu de la patate chaude entre les deux catcheurs pour le titre de Championne de la WWE, devenu celui de championne de RAW ensuite avec la séparation des brands. Nouveau match de championnat entre les deux catcheuses à RAW le 3 octobre, et de nouveau victoire de Sasha Banks. Le match revanche est un Hell In A Cell, le premier match féminin du genre, et voit de nouveau Charlotte reprendre le titre. Et cela continue, à RAW le 28 novembre Sasha Banks reprend le titre de championne de RAW dans un Falls Count Anywhere — sans doute leur meilleur match — et Charlotte Flair le récupère à nouveau lors de Roadblock le 18 décembre dans un Iron Man Match.

La rivalité aura duré près de sept mois et si elle a sans aucun doute démontré que la patronne de la division féminine de RAW c’est Charlotte Flair, cela s’est fait tristement au dépend de Sasha Banks.

Une domination faite de progression et d’assurance

Il est assez difficile de nommer, à la WWE, une autre catcheuse qui aura autant marqué 2016 et ce malgré la séparation des brands qui aura permit pourtant à Becky Lynch puis Alexa Bliss de se démarquer de leurs collègues. Mais pas assez longtemps pour marquer l’année.  Du côté de NXT Asuka continue son petit parcours de championne, mais depuis la défaite de Bayley partie dans le roster principal, elle n’a pour le moment pas eu de grande défense de titre et de rivalité marquante.

Charlotte Flair se démarque aussi autant sur le ring que par son personnage d’une arrogance héritée tout de même du père. Celle qui se fait appeler « The Queen » en opposition à « The Boss » manie la promo sans problème et continue de semaine en semaine à progresser, comme une prise d’assurance.

Arrivée championne en 2016, elle termine l’année toujours championne malgré les changements de titres trop nombreux avec Sasha Banks. Mais la série de victoires en pay-per-view est intacte et se porte désormais à quinze.

Mais 2017 annonce du changement, Bayley est sur le point de prendre la route de WrestleMania et c’est visiblement si l’on en croit les rumeurs celle sur qui compte vraiment la WWE pour cette nouvelle année qui vient. Compte-t-elle aussi sur Bayley pour mettre fin à la domination de Charlotte Flair ? On a envie d’y croire.

Il ne faudrait qu’une chose: que, comme tout au long de cet article, Charlotte reprenne à l’écran définitivement le nom de Flair. Désormais au sommet, même avec ce nom plus personne n’osera parler de « la fille de Ric Flair ». On parlera de Charlotte Flair, ancienne championne de la WWE, première championne de RAW et catcheuse de l’année 2016.

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.