Résumé

Lucha Underground du 28 décembre : Cage l’invincible

Vampiro a ressuscité Prince Puma et dans une petite scène fantastique dans un univers sombre, il lui demande de lui prêter allégeance. Puma le fait et le qualifie même de maitre avant qu’ils s’évaporent littéralement. De retour aux commentaires, très joyeusement Vampiro présente le programme du show.

Prince Puma frappe fort pour son retour

Premier match, c’est le grand défi de Jeremiah Crane qui a obtenu l’honneur d’affronter Mil Muertes. Il attaque le combat à fond avec ses kicks mais très vite Mil Muertes prend la main et tranquillement présente Crane à Catrina avant de le finir. Enfin presque car c’est le moment que Prince Puma choisit pour sa revanche. Il débarque avec une kendo stick et profite que l’arbitre soit tourné vers Catrina pour tabasser Mil Muertes. Jeremiah Crane n’a plus qu’à profiter de l’offrande pour scorer une victoire dans un combat très court. c’était donc surtout l’occasion pour Puma de reprendre une autre voie vers la revanche, et celle-ci sera brutale car c’est encore à coups de kendo stick qu’il sort Mil Muertes du ring avant d’aller à l’opposé s’agenouiller face à un Vampiro aux anges.

En coulisses, un homme mystérieux au look très Johnny Mundo vient voir Sexy Star qu’il flatte pour mieux la chambrer ensuite en disant qu’il est fan de Mundo. Il lui offre une boite de la part d’une personne inconnue et quand Sexy Star l’ouvre, elle y découvre avec horreur une grosse araignée. De quoi lui filer une bonne frousse mais surtout une sacrée rage et d’ailleurs quelques minutes plus tard, elle va voir Dario Cueto pour exiger un combat contre La Mariposa qu’elle obtient pour la semaine prochaine.

Texano se prépare pour son grand défi face à Cage quand Famous B vient pour tenter de le recruter. L’opération « 423-Get Fame » ne fonctionne pas bien depuis plusieurs semaines et recruter le mexicain est habile. Il se sert de l’argument de l’image à redorer auprès d’un public pas très fan de Texano mais ce dernier refuse l’offre.

Une année bien pénible pour Angelico

Un combat par équipe se veut être une forme de revanche, celle d’Angelico. Mais gros problème pour l’Australien, il a un physique vraiment très fragile. C’est bien problématique quand on connait son style très aérien. Associé à son vieil ami Son Of Havoc, il veut régler le compte de Jack Evans et PJ Black, les fidèles lieutenants de Johnny Mundo. C’est bien parti avec de bons échanges entre Angelico et Evans mais soudain Angelico se déboite une épaule et se retrouve hors d’état de combattre. Son Of Havoc subit alors et Jack Evans n’a aucune difficulté pour conclure le boulot.

Le gros plat de résistance qui va prendre la moitié du show arrive avec la suite et fin de la série au meilleur des cinq matchs entre Texano et Cage. Cage n’a besoin que d’une victoire pour s’offrir cette opportunité unique promise par Dario Cueto. Mais Texano, qui avait déjà bien tourmenté Cage la semaine dernière en l’écartant de la course au titre, continue sur son élan et en un peu plus de deux minutes égalise à 2-2 après avoir assommé Cage contre un poteau du ring.

Cage sort vainqueur d’une vraie baston

Le sang coule du front de celui qu’on appelle Cage quand Dario Cueto vient annoncer que le combat décisif aura lieu tout de suite et sera sans disqualification. C’est la stipulation idéale pour Texano qui peut continuer à exprimer ses qualités de démolisseur. Ce long dernier combat est ultra physique et déclenche l’admiration du Temple. L’engagement est beau à voir, les passages hors du ring sont percutants avec des coups de chaises et des souplesses. Texano se sert de sa corde favorite pour en finir avec Cage mais ce dernier résiste. Au plus mal, The Machine va finir irrésistiblement avec un Lariat, un coup de corde et le gros Screwdriver pour finir.

Cage remporte ainsi l’opportunité unique mais Dario Cueto ne veut pas qu’elle soit dévoilée au grand public. C’est donc dans le secret de son bureau qu’il convie Cage et il lui présente la fameuse boite qu’il ouvre. Ce n’est vraiment pas ce que Cage attendait mais il veut finalement bien essayer le gant de fer qui était dans la boite. Et le surnom de Machine va bien lui coller car ce gant lui offre des pouvoirs à la Robocop et après avoir saisi Cueto, il repart satisfait, et Dario aussi car il tient un soldat.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut