Retour sur 2016

« Broken » Matt Hardy, le personnage qui a ramené de l’intérêt à la TNA

TNA

Si vous demandez à un fan de catch un personnage qui l’a marqué en 2016, il y a de forte chance que vous entendiez ce nom. « Broken » Matt Hardy a survolé l’année grâce à un personnage tout aussi kitsch qu’efficace.

Un personnage né dans un contexte de galère

Nous sommes en 2016 et la TNA ne va pas bien. Les caisses sont vides et il faut trouver divers moyens pour financer les enregistrements des épisodes d’Impact Wrestling, One Night Only ainsi que les quelques pay-per-views . Plusieurs talents historiques de la compagnie dont Bobby Roode et Eric Young quittent aussi le navire.

De leur côté les frères Hardy bien que toujours présents ne sont pour le moment pas les noms en vogue du catch américain. à 39 et 42 ans, Jeff et Matt ont déjà fait le plus gros de leur carrière et ont besoin de nouveauté, de se réinventer s’ils veulent perdurer dans ce monde.

Quelques jours avant de révéler le personnage sur les écrans d’Impact Wrestling, Matt Hardy avoue dans l’une de ses vidéos sur sa chaîne Youtube : « Je vais être honnête, les gens qui vont réagir sur les réseaux sociaux, ce personnage n’est pas fait pour leur plaire. Ce n’est pas fait pour les attirer. C’est fait pour attirer bien plus qu’un fan lambda ». 

Ce personnage « brisé », il va le faire naître après une défaite, la perte du titre de champion poids lourds de la TNA face à Drew Galloway, puis après un I Quit Match contre son frère qui se terminera en no-contest après une Swanton Bomb de Jeff Hardy sur son frère depuis le haut de l’écran géant. Matt Hardy s’absentera quelques semaines avant de revenir sous les traits de Broken Matt Hardy.

Un univers et une gimmick travaillée

Broken Matt Hardy est un personnage très travaillé. Avec une coiffure et des tenues qui semblent être inspirées du personnage de Toecutter dans Mad Max ou de Sweeny Todd, un accent très prononcé et un vocabulaire distingué et peu habituel dans le catch — où l’on utilise habituellement un langage assez simplifié — on sort des codes habituels du catch.

Mais Broken Matt Hardy ce n’est pas seulement un personnage, c’est tout un univers. On y retrouve ses proches Reby Hardy et son fils Maxxel — qui fera ses débuts sur le ring lors de Total Non-Stop Deletion le 15 décembre dernier — ainsi qu’un homme à tout faire Señor Benjamin et même un drône, Vanguard 1, nom donné sans doute en rapport à son surnom V1 dans les années 2000.

Des références comme celles-ci on en trouve plein dans cet univers: les feux d’artifices avec lesquels Matt Hardy attaque son frère rappellent leur rivalité en 2009, dans laquelle l’ainé avait blessé son frère lors d’une entrée à SmackDown avec ceux-ci. Le bateau délabré représente la TNA, une compagnie qui bien qu’en proie à des problèmes financiers permets aux catcheurs de vivre et de ne pas se retrouver sans travail.

Il ne faudra pas beaucoup de temps au personnage et son univers pour faire parler de lui. Dans l’épisode d’Impact du 30 mai est diffusé une série de promos mettant en scène la signature pour le match entre Matt et Jeff Hardy pour leur match de Slammiversary. L’action se déroule dans la demeure de Matt Hardy, mis volontairement en scène de manière très kitsch pour coller à l’univers du personnage.

La demeure de Matt Hardy reviendra elle aussi souvent dans l’univers du personnage et dans son histoire. The Final Deletion, le match dans lequel Matt Hardy bat son frère pour gagner son identité et la supprimer et sa préparation sont tournés dans les jardins de la demeure en Caroline du Nord. Tout comme l’affrontement contre le clan Decay dans lequel il se réconciliera avec son frère.

Un épisode entier d’Impact Wrestling y sera même tourné, Total Non-stop Deletion. Un épisode au terme duquel le clan Hardy et le clan Decay jouera la revanche pour les titres de champions par équipe remporté en Octobre dernier lors de Lockdown par Matt et Jeff Hardy.

Un personnage engagé ?

Mais il est intéressant de se pencher de manière plus approfondie sur le personnage et son univers. Passé les rires et la fascination pour le génie créatif des frères Hardy, on retrouve quelques indices qui peuvent mettre sur une nouvelle piste, celle d’un personnage engagé.

Dans « The Final Deletion » Matt Hardy menace de supprimer son frère. Non pas le supprimer physiquement, mais effacer son existence. Par ce biais, Matt Hardy se moque ouvertement de la manière dont la WWE possède ses catcheurs et catcheuses et les noms de ceux-ci.

Quand il bat Jeff Hardy lors de The Final Deletion, celui-ci est littéralement effacé. Il devient une « mule obsolète », sans personnage. Comme pour une nouvelle fois parodier la vision d’un catcheur de la WWE. Seul compte le personnage, le catcheur qui l’interprète est représenté par la mule.

C’est pour ces même raisons que Matt Hardy s’amuse à travers les segments à modifier les noms, Vince McMahon devient Mister Meekmahan et la WWE devient l’Entertainement of Wrestling. Les Young Bucks deviennent les Bucks of Youth et son frère Jeff Hardy y devient Brother Nero. Des noms modifiés comme pour pointer du doigt la main mise de la WWE sur de nombreux noms de catcheurs qu’elle emploie ou qu’elle a employé.

L’histoire qui a sauvé les Hardy

Dans une TNA en grande difficulté et dans une période où le catch se renouvelle à une vitesse folle, cette storyline installe une nouvelle façon de proposer du catch, croisée entre Lucha Underground et une telenovelas. Un côté kitsch probablement voulu pour ne pas avoir à dépenser énormément, mais qui de part son écriture reste assez efficace.

Pour Matt Hardy ce personnage n’aura que des bénéfices. Lui qui a longtemps été le moins populaire des deux frères, surtout depuis le début des années 2010 où l’on commençait à perdre totalement espoir en lui. Pour les deux frères même, il s’agit d’une renaissance. Si l’on retourne en 2011 et l’époque où Jeff Hardy est en proie à des problèmes judiciaire et d’addiction à la drogue, peu à l’époque imaginait un retour sur le devant de la scène.

L’impact de cette storyline ne s’arrêtera pas aux frontières de la TNA. On se souvient des réaction même de la part de personnalités de la WWE comme Mick Foley ou Chris Jericho qui saluent le travail ou encore de Sasha Banks et Bayley qui réutilisent les expressions de Matt Hardy sur Twitter. Du côté du public il ne sera pas rare d’entendre aussi des chants « DELETE ».

Il n’y aura évidemment pas que des réaction négative, à l’image de celle d’un des producteurs de Lucha Underground qui tâcle les équipes d’auteurs de la TNA sur la production de Final Deletion.

On ne sait pas encore pour combien de temps Matt Hardy compte tenir le personnage — sans compter que la WWE s’intéresse aux deux frères alors que leurs contrats avec la TNA prendront fin en février —, il avait précisé au tout début qu’il s’agissait de nous raconter une histoire, et toutes les histoires ont une fin. Une fin qu’on a hâte de connaitre.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut