Résumé

RAW du 23 janvier : Résumé et résultats

WWE

Dernier Monday Night RAW avant le Royal Rumble avait au programme ce soir, la venue de Goldberg, mais pas que…

Un rematch pour Roman Reigns

On ouvre cet épisode de Monday Night RAW avec Roman Reigns. Une cage est installée au milieu du ring, celle dans laquelle Chris Jericho devra prendre place ce dimanche lors du match qui opposera le Big Dog à Kevin Owens pour le titre de champion Universal de la WWE.

Roman Reigns assure avec une énorme certitude et un rictus très visible qu’il sera champion Universal ce dimanche, déclenchant évidemment les huées du public et l’arrivée de Kevin Owens et Chris Jericho — qui a le droit à une petite ovation du public. Tandis que de son côté Owens assure le contraire et pense repartir champion ce dimanche, Jericho se plaint de devoir finir dans la cage et provoque un match revanche pour le titre des États-Unis ce soir.

Ça tourne un peu en boucle entre les trois catcheurs, des matchs, des rematchs. Un titre des Etats-Unis qui sert dans la même rivalité que celle pour le titre Universal, c’est tout aussi triste.

Cesaro et Sheamus contre Gallows et Anderson au Royal Rumble

Cesaro affronte Luke Gallows dans un match qu’on a encore là aussi déjà vu. Luke Gallows a remporté le match grâce à une distraction de Karl Anderson qui a empêché l’arbitre de voir que Gallows était en train d’abandonner. Ce dernier n’a eu qu’à porter le coup final pour terminer le match.

On nous a aussi annoncé que Cesaro et Sheamus défendront leurs titres de champions par équipe de RAW contre Karl Anderson et Luke Gallows… dans le kickoff du Royal Rumble.

Pendant ce temps Sami Zayn veut s’annoncer dans le Royal Rumble mais Stephanie, au téléphone avec Mick Foley lui explique que ce n’est pas comme ça que ça se passe et qu’il va devoir mériter sa place. Pour ce faire, il affrontera ce soir Seth Rollins qui à la demande de Foley va mettre en jeu sa place dans le Rumble.

Zayn prend la place de Rollins dans le Rumble… Grâce à Triple H

Heureusement que le match donne envie, parce que dire à Zayn qu’il doit mériter sa place après avoir laissé dix-neuf catcheurs s’annoncer eux-même entrant dans le Rumble, y compris le Big Show, c’est moche. Même si on se doute bien que ce n’est pas non plus par hasard. Mais c’est moche quand même.

On ne pourra effectivement pas retirer à ce match le fait qu’il était bon. Probablement le meilleur que les deux catcheurs ont pu avoir ensemble jusque là. La victoire elle revient à Sami Zayn… grâce à l’absence Triple H. Pour être plus précis, la musique de Triple H a été lancée, déstabilisant Seth Rollins. Zayn en profitera pour remporter le match sur un roll-up.

C’est bien pour Sami Zayn et ça ajoute enfin de la matière à la rivalité entre Seth Rollins et Triple H. C’est moins bien pour Rollins qui du coup perd sa place dans le Rumble. Mais cela va lui permettre de se concentrer sur Triple H, désormais.

Premier point Cruiserweights de cet épisode: un trois contre trois entre les équipes de Jack Gallagher, TJ Perkins et Mustapha Ali contre Ariya Daivari, Tony Nese et Drew Gulak. La rivalité entre Gallagher et Daivari est sensée être terminée, totalement terminée après le « I Forfeit Match », mais on les met quand même face à face ce soir. L’équipe des faces remporte le match qui n’est ni bon ni mauvais.

New Day & compagnie vont vous faire détester le catch

Segment entre New Day, Enzo & Big Cass et Rusev, Jinder Mahal et Lana, puis Titus O’Neil. Pas grand chose à retenir, c’est le genre de segment qui pourrait presque vous faire détester le catch tellement c’est ennuyeux. Retenez juste que Rusev et Big Cass se sont « officiellement annoncés entrant dans le Royal Rumble ».

Titus propose un match entre les heels et les faces mais problème : il manque une personne. C’est ainsi que Braun Strowman se retrouve mêlé à cette catastrophe. On a presque envie de le plaindre tellement la descente dans la carte est violente. Strowman fait gagner son équipe. Vous rendez-vous compte? Il a offert une victoire à Titus O’Neil.

Comme si on n’avait pas déjà assez souffert de ce segment, le Big Show — qui est de nouveau face visiblement — arrive ensuite pour faire face à Strowman qui préfère s’en aller.

Jericho s’en sort, Owens finit en cage

Le match entre Chris Jericho et Roman Reigns, revanche pour le titre de champion des États-Unis au lieu ensuite, le main-event étant occupé par Goldberg. Kevin Owens est aux commentaires et c’est surtout le jeu entre les deux amis qui va divertir quelques minutes.

Roman Reigns remporte le match, mais par disqualification suite à l’intervention de Kevin Owens dans celui-ci. Chris Jericho conserve donc son titre. Reigns enfermera Owens dans la cage pour se venger.

On apprend ensuite que le match entre Kevin Owens et Roman Reigns aura une stipulation en plus de celle de Jericho dans la cage suspendue. Ce match sera sans disqualification. Owens et Jericho hurle au scandale et demandent l’annulation du match.

Le titre de championne de RAW éloigné de l’arena

Pendant ce temps les catcheuses n’auront pas de temps d’antenne en direct. Bayley et Charlotte auront toutes les deux droit à des interviews enregistrées plus tôt et données par Corey Graves. Des interviews assez banales. On se console en se disant que c’est toujours mieux que le concours de poésie de la semaine dernière.

Bon on exagère un peu : Nia Jax a le droit à un match contre une nouvelle catcheuse indépendante locale, Ray Lynn. Un match évidemment très court dont on n’a pas besoin de vous dire qui a gagné (c’est Nia Jax, au cas où vous débarqueriez).

Nia Jax dédie sa victoire à Sasha Banks et sa carrière terminée. Cette dernière débarque, avec une attelle au genou et une béquille, et semble avoir du mal à marcher. Mais c’est un leurre. Une fois arrivée sur le ring, celle-ci attaque Nia Jax à coups de béquille et parvient à la faire passer par dessus la troisième corde pour l’éjecter du ring.

Un petit point Cruiserweights avant l’arrivée de Goldberg: le champion Rich Swann affronte Noam Dar, Alicia Fox l’accompagne. Rich Swann remporte le match dont on vous parlerait bien mais on a vu plus de publicité que de match, c’est bête.

Swann appelle ensuite Neville à venir, celui-ci s’exécute et les deux se battent sur le ring. Service minimum pour la dernière ligne droite du build up de leur match de ce dimanche.

En coulisse on retrouve Cedric Alexander, dont on apprend qu’il affrontera Neville ce mardi à 205 Live. Évidemment petit règlement de compte entre lui et Noam Dar qui se fait bousculer et mettre à terre. Alicia Fox nous a sorti la phrase de la soirée ensuite « Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? Tu l’as presque fait pleurer ».

Goldberg transpire (littéralement) sang et eau

Place à Goldberg qui vient parler du Rumble et… il saigne au front, pendant une promo. En réalité c’est parce qu’il a ouvert une porte en donnant un coup de tête parce qu’il est comme ça Goldberg. C’est limite drôle. La promo est bizarre, il a du se faire une commotion cérébrale tout seul. Il explique tout de même qu’il va porter un Jackhammer aux 29 autres participants.

Paul Heyman vient sauver les meubles, annonçant l’arrivée de Brock Lesnar, lui aussi venu ce soir. Lesnar va tourner autour du ring avant de monter rejoindre celui qui l’a battu aux Survivor Series, quand un gong retentit, la lumière s’éteint et… vous connaissez la suite.

L’Undertaker, Brock Lesnar et Goldberg se font face sur le ring pour terminer l’épisode. Vous êtes pourtant bien en 2017 et vous venez de voir RAW.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut