Résumé et résultats

SmackDown Live du 7 février : Résumé et résultats

WWE

Ce soir c’est soirée retrouvailles sur le ring entre John Cena et Randy Orton qui s’affronteront « pour la première fois » dans SmackDown Live.

La fête du Miz en ouverture de SmackDown Live

Mais c’est le general manager Daniel Bryan qui ouvre l’épisode de ce soir. Grosse ovation pour lui et pour deux raisons : on est à Seattle ce soir, chez lui, et cela fait presque un an pile que celui-ci a du annoncer dans cette même arena qu’il prenait sa retraite. Mais il est heureux d’être devenu GM de SmackDown et d’être bientôt père.

The Miz l’interrompt immédiatement. Il ne comprend pas ce qu’il fait là et pourquoi il continue de monter sur le ring alors qu’il peut plus catcher. En réponse Daniel Bryan lui envoie le scud de l’année: « Ne pas pouvoir catcher ne t’as pas empêché de monter sur le ring pendant des années ». 

Dans les minutes qui vont suivre ce sera la fête au Miz. Baron Corbin et Dean Ambrose vont tous les deux s’en prendre à lui verbalement avant qu’AJ Styles viennent calmer tout le monde. Pour mettre les choses au clair, comme il y a quatre catcheurs qui ne s’entendent pas sur le ring, Daniel Bryan propose un… Fatal 4-Way. Teddy Long est déçu devant sa télévision.

Baron Corbin remporte un Fatal 4-Way

Le match commence tout de suite. Dean Ambrose aurait pu gagner le match après avoir fait le ménage et mis à terre tous ses adversaire mais AJ Styles a eu le temps ensuite de reprendre ses esprits et de remonter sur le ring. The Miz est à son tour revenu à la charge et le match a totalement changé de sens, puisque c’est Baron Corbin qui l’a remporté en portant à End of The Days sur AJ Styles. Ah oui vous avez bien lu, c’est Baron Corbin qui a gagné.

Luke Harper est dans une pièce avec des ampoules et de la fumée et s’adresse directement à Randy Orton qu’il est pas content et qu’il va l’éliminer à Elimination Chamber, en gros.

Nikki Bella et Natalya, qui s’affrontent ce dimanche à Elimination Chamber, doivent se parler en duplex parce que les deux catcheuses ne peuvent pas s’approcher, afin d’éviter qu’elles en viennent aux mains. Natalya s’attaque principalement aux proches de Nikki Bella et Natalya est une menteuse, si on résume la chose. On notera juste la phrase de Natalya qui fera plaisir à Tyson Kidd: « Si je n’étais pas mariée, John Cena aurait fini avec moi ».

Dolph Ziggler retrouvera Kalisto et Apollo Crews à Elimination Chamber

Apollo Crews affronte enfin Dolph Ziggler. Le match est très court et est remporté par Apollo Crews sur un roll up. Évidemment cela énerve Dolph Ziggler qui lui envoie un superkick et quelques coup de chaise ensuite. Et évidemment Kalisto débarque pour venir en aide à Crews. Dommage pour ces deux derniers, Ziggler garde le dessus.

Dolph Ziggler est rattrapé en coulisse par Daniel Bryan qui lui demande s’il compte agir ainsi à chaque fois qu’il perd un match. Il lui répond que c’est pour ajouter du fun. Daniel Bryan lui annonce alors qu’il affrontera Apollo Crews et Kalisto dans un match handicap.

Deux contrat signés pour le prix d’un

Double signature de contrat pour les match Mickie James contre Becky Lynch et la championne de SmackDown Alexa Bliss contre Naomi. On comprend pas trop l’utilité de faire signer des contrats à tout le monde mais ça donne du temps d’antenne aux quatre catcheuses en même temps, pratique.

Mickie James va occuper la première partie du segment et en profiter pour se vanter d’être à l’origine tout ce qui fait le catch féminin de la WWE aujourd’hui. Becky Lynch lui répond qu’elle respecte tout ce qu’elle a fait à la WWE mais lui reproche d’avoir quitté la compagnie — évidemment on a oublié ici le fait qu’elle soit partie parce qu’elle était moquée sur son physique — et d’avoir permis à Alexa Bliss de remporter le match pour le titre de championne de SmackDown.

Après avoir répondu à Becky Lynch Alexa Bliss se moque de Naomi en faisant mine de l’avoir oublié mais « c’est pas grave, je vais te battre ce dimanche » lui dit-elle avant de signer le contrat du match. Naomi ne manque pas de lui rappeler qu’elle n’a pas pu l’oublier parce qu’elle l’a battu deux fois.

Evidemment, le segment se termine en bagarre.

Booking classique et fainéant pour les équipes

On ne fait par contre pas beaucoup d’effort pour construire quelque chose autour des titres de champions par équipe. Les American Alpha vont défendre leurs titres dans un Tag Team Turmoil ce dimanche, alors dans cet épisode de SmackDown c’est un match six contre six, les heels contre les faces, qu’on nous propose.

Alors qu’ils viennent de mettre Heath Slater au sol, les heels ne parviennent pas à s’entendre sur qui va entrer sur le ring pour faire le boulot. Ce qui permet à Slater de reprendre ses esprit et de faire le changement lui aussi. Mais ça ne servira pas à grand chose, puisque quelques secondes plus tard une bagarre général éclate sur le ring.

L’équipe des heel de The Ascension, The Usos et Breezango remportent tout de même le match.

John Cena contre Randy Orton, à l’ancienne (ou presque)

C’est l’heure du match dont l’affiche va rappeler des souvenir, bons ou mauvais, aux fans d’il y a dix ans. John Cena affronte Randy Orton dan le main-event de cet épisode de SmackDown live.

Le match était plutôt très bien parti et plaisant à voir — bien qu’il n’offre rien de nouveau à voir si vous avez déjà vu plusieurs fois ces deux catcheurs s’affronter. Le fait que les deux catcheurs se connaissent très bien rend la chose aussi sympa à voir et peut réveiller une certaines nostalgie chez certains fans. Mais l’affrontement a été gâché par un ref bump qui a permis à Bray Wyatt d’intervenir après que John Cena ait tenté de faire abandonner Randy Orton sur un STF.

Luke Harper viendra lui aussi y mettre son grain de sel en s’attaquant à Randy Orton et Bray Wyatt, permettant ainsi à John Cena de revenir à la charge et de battre Randy Orton d’un AA.

Reste qu’on n’aurait absolument rien contre le fait que John Cena et Randy Orton se retrouvent à WrestleMania 33 pour un nouveau match, et pour le titre cette fois.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut