Résumé

RAW du 13 février : Résumé et résultats

WWE

Ce lundi Monday Night RAW était à Las Vegas et quelques petites choses spéciales ont été prévues : Chris Jericho et Kevin Owens devaient y célébrer l’amitié, tandis que Charlotte Flair défendait son titre de championne de RAW contre Bayley.

Pas de pitié pour Roman Reigns

Mick Foley n’est pas là ce soir, Stephanie McMahon ouvre Monday Night RAW pour nous l’annoncer avant que ne débarque Roman Reigns. Déjà là on sent qu’il va être long cet épisode. Roman Reigns nous dit qu’il ne veut pas attendre Fastlane pour affronter Braun Strowman. Mais Stephanie McMahon refuse de lui donner le match ce soir car Strowman a déjà un match de prévu contre Mark Henry. Le kiff total.

Karl Anderson et Luke Gallows arrivent pour défendre Stephanie McMahon contre l’irrespect dont fait preuve Roman Reigns envers la comissionner de RAW, le tout se termine en un match handicap à deux contre un entre The Club et Reigns.

L’histoire du match c’est de tenter de nous faire croire que Roman Reigns est affaibli par l’attaque qu’il a subi la semaine dernière de la part de Braun Strowman. Mais on ne nous la fait pas, ça a beau être un match handicap, c’est aussi Roman Reigns. On aura le droit à quelques moments où le catcheur est à 100% et domine ses deux adversaires. L’arbitre va stopper le match quand Gallows et Anderson vont s’acharner à deux sur Reigns. Vous croyez que ça va s’arrêter là ? Bien sûr que non, Roman Reigns va reprendre le dessus et virer ses deux adversaires du ring.

Kofi Kingston (accompagné du New Day) a affronté et battu Bo Dallas. Il y a aussi une histoire de crème glacée mais on ne va pas entrer dans les détails, c’est pas la peine.

Premier point cruiserweight de cet épisode : Jack Gallagher a affronté et battu Noam Dar avec un magnifique coup de tête et un dropkick dans le coin du ring. Court match mais le public a aimé. Neville est venu montrer les dents juste après le match.

Emmalina était juste de passage

Attention, ceci n’est pas une exercice : après exactement dix-sept semaine de teasing, Emmalina est apparue… avant de nous annoncer qu’elle reviendra en Emma et de partir. C’était génial. Ce sera encore mieux si Emma revient en Evil Emma, en espérant qu’on attende pas encore dix sept semaines.

Braun Strowman a affronté et battu Mark Henry. Roman Reigns est évidemment apparu après le match pour attaquer Strowman mais pas de chance, Strowman l’a encore mis à terre.

Interviewé par Michael Cole, Samoa Joe se moque principalement de la propension qu’à Seth Rollins à se blesser. Rollins reviendrait plus tôt que prévu avant WrestleMania que cela n’aurait rien de surprenant.

Sami Zayn affronte Rusev qui porte toujours un masque au visage après sa blessure au nez. Handsome Rusev est-il une copie du personnage de Dashing Cody Rhodes ? On ne peut pas encore le dire. Sami Zayn remporte le match d’un Helluvah Kick littéralement out of nowhere.

Après le match Sami Zayn interpelle Samoa Joe sur ses propos plus tôt dans la soirée. La musique de Joe retentit et Samoa Joe apparait dans le dos de Zayn pour l’attaquer. Est-ce le début d’une rivalité ? Il y a grave intérêt.

Deuxième point cruiserweight de l’épisode : Akira Tozawa affronte et bat Ariya Daivari. AH!

L’amitié est morte, Kevin Owens l’a tué

Le Festival of Friendship commence et c’est sans doute le meilleur segment de RAW que vous verrez depuis plusieurs années. De la fresque de Michel Ange « La Création d’Adam » détournée avec Chris Jericho et Kevin Owens au magicien qui fini sur la liste, tout est énorme.

Chris Jericho appelle Goldberg à venir sur le ring… mais c’est Gillberg qui arrive. Oui oui. Kevin Owens s’en charge et attaque la copie de Goldberg. Owens est furieux et ne comprend pas ce qui se passe. Jericho lui dit qu’il a fait tout ça pour lui, pour le remercier de l’amitié qu’ils partagent. Les deux se réconcilient… pour le moment.

Kevin Owens est sûr qu’il quittera Fastlane en tant que champion après avoir battu Goldberg. Il ajoute qu’il avait quelque chose aussi pour Chris Jericho, il lui offre une boite dans laquelle se trouve une nouvelle liste. Jericho remarque qu’il y a un nom sur cette liste : le sien. Il retourne la liste, voit marque « The list of KO » et Owens l’attaque.

Kevin Owens a passé à tabac Chris Jericho pendant plusieurs minutes et Chris Jericho a été évacué en ambulance. L’amitié est morte chers lecteurs, nous sommes en deuil. Plus sérieusement, c’était vraiment l’un des meilleurs segments de l’histoire de Monday Night RAW. Pas un défaut du début à la fin.

Enzo Amore et Big Cass débarquent pour une promo mais e nc’est pas intéressant, et puis on est encore tous choqués par la violente agression de Kevin Owens sur Chris Jericho. Au retour de la pub Cesaro affronte et bat Enzo Amore.

Bayley championne de RAW, grâce à Sasha Banks

Le match entre Charlotte Flair et Bayley pour le titre de championne de RAW était le main-event de cet épisode de RAW. Excellent match, rien à redire, même les interventions n’ont pas gâché l’affrontement.

Assez surprenant, Bayley remporte le match, bien sûr avec l’aide de Sasha Banks qui après avoir mis hors d’action Dana Brooke qui a tenté de faire perdre Bayley plus tôt, a profité que l’arbitre avait le dos tourné pour donner un coup de béquille à Charlotte.

Cette victoire arrive peut-être trop tôt et fait craindre à nouveau quelque chose : Bayley va-t-elle conserver le titre de championne de RAW à Fastlane? Ou la WWE va-t-elle nous resservir la même chose que lors de la rivalité entre Charlotte Flair et Sasha Banks pour conserver la série d’invincibilité en pay-per-view de la désormais ex-championne de RAW?

Reste aussi à savoir si Sasha Banks va se contenter de regarder son amie Bayley avec la ceinture ou finir par se retourner contre elle.

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut