Monday Night RAW

RAW du 27 février : Résumé et résultats

WWE

Au programme de cet épisode de RAW notamment, le retour de Goldberg pour ajouter un peu de sel à la rivalité contre Brock Lesnar et une interview de Seth Rollins.

Sur la liste d’Owens, Goldberg est le suivant

C’est Goldberg qui ouvre cet épisode de Monday Night RAW avec sa longue entrée suivie d’une promo pour nous dire que dans six jours il sera champion. Kevin Owens qui n’est évidemment pas de cet avis lui rend une petite visite. Il vient lui rappeler qu’il n’est pas n’importe qui, qu’il a battu lors de son premier soir John Cena, puis Dean Ambrose, AJ Styles, Roman Reigns ou encore Seth Rollins, sans parler de Chris Jericho, avant de lui dire qu’il est le suivant, « You’re next ».

Goldberg s’énerve et lui propose alors de ne pas attendre dimanche et de l’affronter tout de suite. Kevin Owens fait mine d’accepter et parle d’un Green Bay Street Fight avant de faire demi-tour, « Green Bay ne mérite pas de me voir combattre ». Il quitte la salle en prévenant Goldberg « Ce dimanche, les chants ‘Goldberg’ mourront ». 

Les New Day sont là pour parler de leurs glaces — ne comptez toujours pas sur nous pour vous décrire le segment, il n’y a rien d’intéressant — et ils sont censés affronter les Shining Stars. Mais oh, dites donc, une référence aux Oscars et à la bourde de Warren Betty. Mauvaise enveloppe, en fait ils doivent affronter Rusev et Jinder Mahal. Ce genre de blagues en référence à l’actualité ne servent à rien. Enfin si, à la base ça sert à faire un peu de buzz, mais ça ne fonctionne plus depuis longtemps. Il faut arrêter maintenant.

Les New Day gagnent le match. C’est pas intéressant et on est triste pour Rusev et un peu les New Day tellement cette storyline est d’un ennui abyssal.

Petit enchainement de segments en coulisse, on passe vite fait sur celui d’Enzo & Cass qui rêvent des titres par équipe. On garde en mémoire celui de la rencontre entre Cesaro et Samoa Joe et on rêve bien fort.

Akira Tozawa défait Noam Dar. Mauvaise surprise pour le vainqueur qui se retrouve attaqué par Brian Kendrick qui lui dit que c’était la troisième leçon: « Tu as beau gagner ton match, pense à garder des yeux derrière la tête ». 

Match par équipe pour la division féminine

Charlotte Flair et Dana Brooke sont sur le ring. Charlotte Flair parle de Bayley en la qualifiant de One Hit Wonder, en référence aux artistes ne faisant qu’une chanson qui fera un carton avant de disparaitre. Bayley arrive pour se défendre et lui dit que la One Hit Wonder l’a déjà battu trois fois.

Sasha Banks arrive pour défendre Bayley. Le match par équipe, prévu plus tôt devait opposer Sasha Banks et Bayley à Charlotte Flair et Dana Brooke. Mais Charlotte Flair précise : sa partenaire n’est pas Dana Brooke, mais Nia Jax.

Le matc, d’une dizaine de minutes est plutôt bon. La victoire vient à l’équipe de Charlotte et Nia Jax grâce à cette dernière sur Bayley.

Braun Strowman est en coulisse et demande à Mick Foley de signer un contrat pour le match contre Roman Reigns de ce dimanche à Fastlane. Mick Foley accepte, la signature aura lieu plus tard dans cet épisode.

Big Cass combat Luke Gallows. Big Cass est le vainqueur du match grâce à un big boot sur son adversaire.

Titus O’Neil affronte Sheamus. Pourquoi ? Parce qu’il faut bien remplir ces trois heures. Bon la version officielle c’est qu’il y a une histoire de dispute en coulisse. Toujours est-il que O’Neil se fait battre en moins de deux minutes d’un Brogue Kick.

Seth Rollins ira coute que coute à WrestleMania

Après une vidéo qui retrace la rivalité entre Triple H et Seth Rollins, ce dernier est sur le ring interviewé par Corey Graves. Celui-ci n’est pas très rassurant sur sa blessure, affirmant après avoir dit dans un des segments les plus mal joués du monde qu’il méritait peut-être ce qui lui arrivait, que les médecins ne le laisseront sans doute pas catcher à WrestleMania 33.

Triple H arrive à ce moment précis et en profite pour se moquer de Rollins. Il lui fait une longue tirade sur le fait qu’il savait que cela arriverait, qu’il le méritait bien et lui conseille effectivement de ne pas se pointer à WrestleMania. Rollins reprend la parole et et lui dit que peu importe, qu’il n’a rien à perdre et qu’il ira à WrestleMania.

Le Big Show gagne contre les Shining Stars dans un match handicap à deux contre un. Pourquoi ? Pour la réponse, voir la raison du match entre O’Neil et Sheamus.

Jack Gallagher et TJ Perkins affrontent et battent Neville et Tony Nese dans un match par équipe.

Stephanie McMahon annonce à Sasha Banks qu’elle sera opposée à Nia Jax à Fastlane ce dimanche.

Cesaro contre Samoa Joe, rien que pour vos yeux

Cesaro affronte Samoa Joe, et c’est sans doute la récompense pour ceux qui ont tenu jusque là pendant cet épisode difficile à regarder. Un match que le public de cet épisode ne mérite clairement pas, après avoir été le pire public jamais vu depuis longtemps toute la soirée.

La WWE tease aussi ce match comme l’étape d’une rivalité de longue date. Si l’on regarde de près, les deux catcheurs se sont rencontrés que deux fois en un contre un lors de leur carrière respective à la Ring of Honor. Mais c’est une rivalité de longue date quand même, c’est Michael Cole qui le dit alors on le croit.

Samoa Joe remporte le match avec un Uranga Slam. On espère un jour un match entre les deux avec un un peu d’enjeu et plus de temps, mais on rêve, hein ? Joe explique en interview qu’il est venu ici pour blesser des gens. Fou-rire de Tyson Kidd, sans doute.

Sami Zayn débarque par surprise pour attaquer Samoa Joe. Les deux catcheurs sont séparés par le staff de la WWE. On annonce après la pub que Sami Zayn et Samoa Joe s’affronteront ce dimanche à Faslane.

Pour terminer RAW, c’est Roman Reigns ou rien

Et pour terminer cet épisode de Monday Night RAW, la WWE a choisi… une signature de contrat entre Braun Strowman et Roman Reigns. Oui, le dernier show avant Fastlane se termine par la signature d’un contrat pour un match qui n’en a pas besoin, qui n’a aucun enjeu et dont la storyline a été bâclée. Roman Reigns doit faire le main event de RAW coute que coute, c’est la règle.

Premier entré, Braun Strowman demande à Mick Foley de quitter le ring. Le general manager de RAW refuse et hurle, parce qu’il faut bien qu’il hurle à chaque épisode.

Roman Reigns arrive ensuite et attaque Braun Strowman. Les deux catcheurs se battent jusque dans le public, mettant KO un agent de sécurité au passage. De retour sur le ring, Reigns s’apprête à signer le contrat quand Strowman revient à la charge et envoie Reigns le torse contre un des coins du ring — une des cordes se décroche sous le choc, on ne sait pas si c’était prévu mais l’effet est réussi. Strowman part et Reigns, revenant peu à peu à lui, signe le contrat.

Un épisode difficile à regarder, peu de choses à retenir si ce n’est le segment entre Triple H et Seth Rollins et peut-être le match entre Cesaro et Samoa Joe, ainsi que les matchs ajoutés à la carte de Fastlane. On met par contre un gros carton rouge au public de Green Bay qui ne mérite pas que la WWE y revienne un jour. La semaine prochaine RAW sera à Chicago, ça va faire du bien.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut