Preview

Carte finale de WWE Fastlane 2017

WWE

Monday Night RAW est assez difficile à regarde ces temps-ci. Le rythme de trois heures d’émission peu rendre certaines storylines difficiles à suivre. Pas facile de promouvoir un pay per view dans ces conditions.

Pourtant nous sommes en pleine Road To WrestleMania, tout devrait fonctionner à plein régime, nous surprendre et ne pas nous laisser sur notre faim après trois heures d’un RAW indigeste comme ce fut encore le cas pour le dernier épisode avant ce pay per view.

Au programme, huit matchs dont quatre de championnat. Seul le titre de champion des Etats-Unis, dont son détenteur Chris Jericho est absent des écrans depuis la trahison de Kevin Owens. L’absence est justifiable et justifiée, mais dommageable pour le titre des Etats-Unis.

Match promo de Cruiserweights dans le kickoff

On ne va pas s’étaler sur ce match, pour une raison encore inconnue la WWE a tenu à placer un match de poids moyens dans le kickoff, peut être pour attirer de nouveaux (et courageux) curieux vers 205 Live. Peu de chance que cela fonctionne ou suffise mais c’est une tentative comme une autre.

On retrouve dans ce match deux rivalités en une: celle de Brian Kendrick qui voulait devenir mentor d’Akira Tozawa, ce dernier ayant gentiment refusé. Kendrick tient tout de même à infliger quelques leçons à Tozawa sous forme de défaites ou passages à tabac. De leurs côtés Noam Dar et Rich Swann se disputent toujours… Alicia Fox. Si l’on nous avait dit que les Cruiserweights serait le lieu de storylines romantiques l’été dernier lors du Cruiserweight Classic, on y aurait pas cru.

Une victoire des faces avec un match sommes toutes de bonnes qualité — il faut bien ça pour appuyer la réputation des Cruiserweights et pour attirer des abonnés et des curieux vers 205 Live — est sans doute à prévoir.

Le risque du règne court pour Neville

Il y aura donc deux matchs de Cruiserweights ce dimanche à Fastlane. Le second aura bien plus d’enjeu puisqu’il est pour le titre actuellement détenu par Neville. Jack Gallagher en est le challenger.

On aurait envie de croire que Neville, depuis son retour, est sur le point de s’installer avec un règne de champion solide. Mais les catcheurs se bousculent déjà derrière pour prendre la place de Jack Gallagher en tant que challenger. Tozawa va sans doute monter, Noam Dar est bien vu et Austin Aries a annoncé qu’il ferait son retour sur les rings à 205 Live.

Neville peut très bien garder son titre ce dimanche, mais au rythme des derniers champions, on imagine aussi bien Jack Gallagher remporter la ceinture. A voir si la WWE a envie pour une fois d’installer un champion.

Le match inintéressant qui cache l’Undertaker

A première vue on a du mal à comprendre l’utilité du match. Roman Reigns semble descendre de la carte d’un coup quand Braun Strowman en plein push se retrouve à affronter celui que est considéré comme le favoris de Vince McMahon — et à raison, quand on voit la place de main event qu’à eu la signature du contrat pour ce match lors du dernier épisode de Monday Night RAW.

Mais si l’on se penche sur deux événements récents, on pourrait y voir une étape avant un autre grand match de WrestleMania 33: celui de l’Undertaker. En effet les deux catcheurs sont plutot en première ligne pour affronter le deadman lors du plus grand événements de l’année. Au Royal Rumble, c’est par exemple Roman Reigns qui a éliminé l’Undertaker de la bataille royale. Plus tôt, c’était Braun Strowman que l’on voyait en coulisse s’intéresser à l’Undertaker lors du dernier RAW avant le Royal Rumble.

La victoire peut revenir à Roman Reigns, cela n’aurait rien de surprenant. Une apparition du Deadman après ou pendant le match non plus n’aurait rien de surprenant.

Sasha Banks à surveiller

La période n’est pas la meilleure pour Sasha Banks, en apparence. Celle-ci se retrouve depuis sa défaite à Roadblock en décembre dernier sur la route de Nia Jax et semble en difficulté. Pourtant en parallèle, on la retrouve aux côtés de l’actuelle championne Bayley.

La suite pour Sasha Banks est presque évidente, on l’imagine aisément se retourner contre Bayley pour aller l’affronter à WrestleMania et nous rejouer le match de NXT TakeOver : Brooklyn de 2015. Face à Nia Jax par contre, une défaite n’est pas à exclure.

Il faudra donc surveiller Sasha Banks lors du match de Bayley qui défendra son titre de championne de RAW contre Charlotte Flair. Pas impossible qu’elle s’y montre et pas forcement pour aider son amie.

Zayn vs Joe, bon plan de dernière minute

Le match s’est fait un peu à la dernière minute. Ce n’était sans doute pas ce qui était prévu à la base. Sami Zayn était censé affronter Chris Jericho pour le titre de champion des Etats-Unis comme l’annonçait une bande annonce dévoilée par BMO Harris Bradley Center. Mais la blessure de Seth Rollins semble avoir chamboulé quelques plans.

Sami Zayn s’est ainsi retrouvé en travers de la route de Samoa Joe, qui a blessé Seth Rollins. L’affiche fait envie, on connait le travail des deux catcheurs et on est demandeur de ce genre de match.

Il n’est par contre pas impossible que Seth Rollins interviennent en faveur de Sami Zayn pour lancer un message à Triple H. Il ne fait plus aucun doute, surtout après le dernier épisode de Monday Night RAW que les deux se retrouveront à WrestleMania.

Trop tard pout Enzo Amore & Big Cass ?

Luke Gallows et Karl Anderson n’ont pas été très choyés depuis leur arrivés à la WWE en janvier dernier. Pendant plusieurs mois les deux anciens camarades d’AJ Styles se sont retrouvés bien en bas de la carte, provoquant une certaine frustration de Karl Anderson qui ne s’est pas privé de le montrer sur Twitter.

L’équipe de The Club a tout de même eu un peu plus de chance récemment en devenant champion, battant Cesaro et Sheamus dont on se demande déjà ce dont il va advenir — on croise toujours les doigts pour Cesaro dans le main-event cette année.

De leur côté Enzo Amore et Big Cass n’apportent plus rien de nouveau. Les personnages sont divertissant aux premier abord, leur arrivé a fait du bien à la division tag team de RAW, mais depuis le discours ne change pas, les catchphrases se répètent et lassent. Là où les New Day parvenaient à ajouter de nouvelles choses à leur personnages (Franscesca, les Booty O’s etc…), presque un an après, Enzo & Big Cass n’ont pas avancé.

Il serait plus intéressant de voir Karl Anderson et Luke Gallows remporter le match et conserver leurs titres, après tout ils le méritent bien plus que n’importe quelle équipe à RAW actuellement. Le temps de leur trouver du nouveau challenge…

La streak de Charlotte Flair toujours d’actualité ?

Ce match réveille certaines craintes. En effet lors de sa précédente rivalité Charlotte Flair et Sasha Banks se sont échangés le titre trois fois. La raison ? La WWE tiens à conserver intacte la streak improbable et insensée de Charlotte Flair en pay per view. Pour quelle raison une catcheuse serait-t-elle plus forte en pay per view qu’en hebdomadaire ? On cherche encore.

Mais du coup, maintenant que Bayley a décroché la ceinture lors d’un épisode de Monday Night RAW, on est en droit d’imaginer Charlotte Flair, qui se fait quand même appeler « la reine des pay per view » depuis quelques semaines, récupérer le titre de championne de RAW lors de Fastlane ce dimanche. Et ce serait moche.

C’est pourtant l’issue la plus logique à ce match. La WWE veut selon les rumeurs faire de Bayley une des topstars féminines, mais pour ça il faut la faire briller à un grand évènement. Une victoire à WrestleMania serait ainsi idéale. Et puis il ne faut pas oublier qu’une intervention de Sasha Banks n’est non plus pas impossible.

Tout sauf Goldberg

Ce match réveille aussi certaines craintes. Kevin Owens est maintenant seul, plus de Chris Jericho pour l’aider. Pire: vu la tournure des récents évènements, Jericho pourrait bien lui coûter le titre de dimanche. Sauf qu’en face, c’est Goldberg. Imaginez Goldberg champion Universal de la WWE. Vous avez eu un haut le cœur ? Nous aussi.

Que ce soit clair: le retour de vieilles légendes en mode part timer pour se mettre à la place des catcheurs et catcheuses qui bossent tous les jours depuis des années est une chose à bannir. La génération actuelle a toutes les clés en main pour passionner les fans, pas besoin de faire appel à la nostalgie.

Kevin Owens doit aller avec le titre de champion Universal de la WWE à WrestleMania 33. On n’a pas envie de voir le canadien se retrouver dans la posture de CM Punk en 2013 face à The Rock, à qui il a du laisser le titre après un règne incroyable pour que le champion (à temps partiel) du peuple aille le défendre contre John Cena. La rivalité entre Goldberg et Brock Lesnar n’a par ailleurs absolument pas besoin du titre Universal.

Kickoff de WWE Fastlane 2017
WWE Network / Youtube / Facebook, 1h00

• Rich Swann & Akira Tozawa contre Noam Dar & Brian Kendrick

WWE Fastlane 2017
WWE Network, 2h / AB1 (VF), 2h10

• Neville (c) contre Jack Gallagher — Match pour le titre de champion Cruiserweight
• Nia Jax contre Sasha Banks
• Roman Reigns contre Braun Strowman
• Samoa Joe contre Sami Zayn
• The Club (c) contre Enzo Amore & Big Cass — Match pour les titres de champions par équipe de RAW
• Bayley (c) contre Charlotte Flair — Match pour le titre de championne de RAW
• Kevin Owens (c) contre Goldberg — Match pour le titre de champion Universal de la WWE

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut
//ad6media