Résumé

RAW du 3 avril : Résumé et résultats

WWE

C’est l’épisode de Monday Night RAW considéré comme le meilleur de l’année, celui d’après WrestleMania. Un épisode souvent accompagné de surprise. Arrivées, retours… Que nous réserve-t-il cette année ?

Enfin le (vrai) heelturn de Roman Reigns ?

Après une courte vidéo nous rappelant le match de l’Undertaker et sa défaite face à Roman Reigns, c’est un long plan sur le public qui chante « Thank You Taker » pendant plusieurs minutes. Mais le public va vite changer de ton car c’est Roman Reigns qu’on envoie pour ouvrir cet épisode.

Pendant plusieurs minutes Roman Reigns ne parlera pas. Treize minutes exactement pendant lesquelles il va savourer des chants « Delete », « Go away », « Roman sucks » mais aussi et carrément « F*ck you Reigns ». Treize minutes au bout desquelles Roman Reigns ne prononcera que cinq mots: « This is my yard now ». Du génie, la WWE savait que la heat allait être énorme, surtout en ouverture de RAW. Plutôt que de tenter de lui faire faire une promo où qui aurait été absolument inaudible, il fallait bien trouver une parade. Bien pensé de la part de la WWE.

Est-ce enfin le vrai heelturn ? Ça y ressemble en tout cas. Les prochaines semaines le confirmeront.

Les Hardy Boyz de retour à RAW

Premier match de cet épisode, et match de championnat. The Club obtiennent leur match revanche contre les Hardy Boyz qui ont fait leur retour ce dimanche lors de WrestleMania 33 et ont décroché les titres de champions par équipe de RAW. Les Hardy remportent le match et conservent leurs titres. Bon match, pas du tout bâclé, parfait pour un rematch.

Neville vient faire une promo en s’adressant directement à Austin Aries sur sa victoire de la veille qui lui a permis de rester champion Cruiserweights, mais il est interrompu par Mustafa Ali contre qui il a un match tout de suite. Le public était vraiment bruyant pendant le match, mais ne vous y trompez pas: quelqu’un avait introduit un ballon de plage et tout le monde jouait avec jusqu’à ce qu’il soit confisqué. Pendant ce temps personne ne regardait le match qui était superbe et que Neville a gagné par soumission.

Et le nouveau General Manager est…

Plan sur une limousine qui entre. La porte s’ouvre et… c’est Vince McMahon qui en sort. Il arrive après la pub sur le ring, le public l’accueille avec des « Roman sucks » qui le font tiquer. Il remercie les fans pour WrestleMania 33. Il annonce que la semaine prochaine « on va secouer un peu les choses » avec un « Superstars Shake Up », sans doute une nouvelle Draft.

Mais la raison pour laquelle Vince McMahon est là c’est parce que Stephanie McMahon n’est pas là et a besoin de repos après avoir été blessée la veille à WrestleMania 33 — elle est passé à travers une table. Il n’y a plus non plus de General Manager et c’est un problème. Il faut alors en nommer un autre et… Teddy Long débarque dans un moment gênant, dansant avant que Vince McMahon ne demande qu’on coupe son theme song et lui annonce que ce ne sera pas lui.

Non le vrai General Manager, c’est… Kurt Angle. Vince McMahon l’annonce et s’en va aussitôt. Kurt Angle lui-même ne dira pas grand chose, juste qu’il est content de revenir à RAW et qu’il est content d’avoir été nommé General Manager, avant de célébrer avec le public sur son theme song.

SAY YEAH

Les New Day débarquent pour parler de WrestleMania, font à nouveau une blague à base de pénis, puis annonce qu’ils lancent un open challenge pour un match tout de suite. Et bonne surprise: ce sont les Revival qui débarquent à RAW pour répondre au challenge.

Les Revival remportent le match et s’offre le plaisir de passer Kofi Kingston à tabac ensuite.

En coulisses Kurt Angle rencontre Enzo et Big Cass qui lui font leurs promo habituelle. Mais l’objet de leur visite est évidente: ils se plaignent de l’arrivée des Hardy Boyz et du fait qu’ils soient devenus champions. Enzo et Big Cass veulent de l’or autour de leur taille. Angle a une solution simple: ce soir ils affronteront Sheamus et Cesaro dans un match pour la place de challenger aux titres par équipe de RAW.

Evil Emma est de retour

Bayley, qui a conservé son titre de championne de RAW la veille à WrestleMania 33 entre dans l’arena. Elle n’est pas là pour parler mais pour un match à trois contre trois. La championne fait équipe avec Sasha Banks et… Dana Brooke, qui est donc maintenant face.

En face, c’est la surprise: on retrouve évidemment Nia Jax et Charlotte Flair mais on retrouve aussi… Emma. On n’aura donc pas à attendre plusieurs semaines comme ce fut le cas pour sa transformation en Emmalina — qu’on aurait aimé oublier oui.

Sasha Banks offre la victoire à son équipe en faisant abandonner Charlotte Flair sur le Banks Statement. Cette dernière est furieuse contre Nia Jax et Emma et leur fait savoir. Elle n’aurait pas du. Nia Jax va s’occuper d’elle devant une Emma qui préfère partir.

Sami Zayn retrouve Kurt Angle en coulisse dans son bureau. Il se demande finalement si, avec le Superstar Shake-up se retrouver à SmackDown serait pas un peu risqué pour lui. Jinder Mahal arrive ensuite pour se plaindre de l’intervention du footballeur américain Rob Gronkoswki mais ça n’a pas l’air de beaucoup intéresser le General Manager qui préfère annoncer à Sami Zayn et Jinder Mahal qu’ils vont s’affronter ce soir.

Brock Lesnar veut Roman Reigns

Brock Lesnar et Paul Heyman arrivent sur le ring. Ce dernier raconte à travers une histoire le parcours de Goldberg avec la fin que l’on connait suite à sa défaite la veille à WrestleMania 33, permettant à Lesnar de devenir champion Universal de la WWE. Mais ce n’est évidemment pas l’objet principal de leurs venue.

Paul Heyman commence à expliquer que maintenant que Goldberg ne reviendra, il va falloir trouver un nouveau challenger au titre de Brock Lesnar. Le public a déjà choisi et chante « Finn! Finn! Finn! », mais Paul Heyman a une toute autre idée. Après avoir lancé l’hypothèse de Seth Rollins, Matt Hardy, Jeff Hardy ou même les deux frère Hardy, il veut s’adresser à quelqu’un d’autre, au 2 dans le 23-2.

Ce 2, c’est évidemment Roman Reigns qui a battu l’Undertaker la veille à WrestleMania 33. Les deux catcheurs doivent s’affronter selon Paul Heyman, ajoutant que si Roman Reigns est le Big Dog, Brock Lesnar est la Cruauté Animal. Pendant ce temps le public continue de réclamer Finn Bálor.

Paul Heyman demande à Roman Reigns de venir pour régler les choses ce soir, mais celui-ci ne vient pas. A la place, c’est Braun Strowman qui débarque et qui vient se confronter à Lesnar et lui dire que peut-être qu’une fois qu’il en aura fini avec Reigns, ils pourront se battre. En passant, Strowman fait vraiment géant face à Lesnar, impressionnant. Par contre ne comptez pas trop sur Strowman pour se battre, Lesnar lui propose pourtant de régler ce petit différent mais Strowman préfère s’en aller. Pas courageux.

Chris Jericho retrouvera Kevin Owens à Payback

Chris Jericho est interviewé en coulisse et se plaint de la victoire de Kevin Owens. On apprend par ailleurs que le match revanche pour le titre de champion des États-Unis aura lieu à Payback le 30 avril. Il blâme le doigt de Kevin Owens, oui, le doigt. Celui qu’il a mit sur la corde pour se sauver du tombé après le Codebreaker. Chris Jericho ajoute même le doigt de Kevin Owens sur la liste.

Mais l’interview tourne court, Kevin Owens débarque avec Samoa Joe pour attaquer Chris Jericho qui finit à travers une table. Quelques minutes plus tard on retrouve Seth Rollins inquiet car il n’a plus de partenaire — il devait faire équipe avec Chris Jericho face à Kevin Owens et Samoa Joe. Kurt Angle lui dit qu’il va lui en trouver un autre. On voit très bien où il veut en venir.

Enzo & Big Cass affrontent Sheamus et Cesaro pour la place de challenger au titre de champions par équipe de RAW. Pas de chance pour Enzo et Cass qui réclamaient une chance pour les titres, ce sont Sheamus et Cesaro qui iront affronter les Hardy Boyz pour les titres de champions par équipe de RAW.

Sami Zayn affronte Jinder Mahal. Mahal attaque Sami Zayn avant le match mais l’affrontement peut tout de même avoir lieu. Un match rapide qui voit Sami Zayn s’imposer.

Finn Bálor de retour aux côtés de Seth Rollins

Kevin Owens entre en premier pour le main event de cet épisode, suivi de Samoa Joe. Seth Rollins entre à son tour. Qui est donc son partenaire ? Sans surprise, c’est Finn Bálor qui fait enfin son retour à RAW. Un retour qui fait plaisir même si le mettre en équipe avec celui qui l’a blessé à SummerSlam et privé de son titre de champion Universal de la WWE, c’est pas malin.

Le genou de Seth Rollins reste un des point centraux du match, avec les retrouvailles entre Finn Bálor et Kevin Owens qui se sont déjà affrontés à de nombreuses reprises lors de leurs passage à NXT. C’est d’ailleurs Finn Bálor qui fait le tombé pour la victoire sur Kevin Owens après le Coup de Grace.

Petit échange de regard entre Rollins et Bálor tout de même, c’est bien, la WWE ne nous a pas fait le coup de tenter de nous faire oublier ce qu’il s’est passé entre les deux catcheurs avant la longue absence de Bálor.

RAW n’est pas vraiment fini, le show continue sur le WWE Network avec… Goldberg. Celui qui a perdu contre Brock Lesnar n’est pas vraiment là pour le show, il avoue même que son discours ne fait pas partie du script. Il s’adresse principalement à sa femme et son fils qui sont dans le public pour leur expliquer qu’il a fait tout ça pour eux, pour qu’ils puissent voir quel était sa vie en tant que catcheur.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut