Article

Malgré une construction bancale, WrestleMania 33 a dépassé les attentes

WWE

La Road To WrestleMania, 33ème du nom, s’est terminée ce dimanche avec la retraite de celui qui était sans doute l’un des plus grands symboles de cet événement mais aussi de la WWE, l’Undertaker. Les Hardy Boyz y sont aussi revenus, tandis que Seth Rollins et AJ Styles ont battu leurs adversaires.

La nouvelle génération qui s’installe

Ce WrestleMania malgré la présence très visible de catcheurs d’une autre génération comme bien évidemment Brock Lesnar et Bill Goldberg, L’Undertaker ou le retour de Matt et Jeff Hardy, envoie un message: la nouvelle génération s’installe. Les résultats de plusieurs des matchs de WrestleMania sont de bonne augure pour le futur.

Les premiers exemples parlant sont ceux de Seth Rollins et AJ Styles. Tous les deux affrontaient une figure d’autorité, et si les rôles n’étaient pas forcement les même (Seth Rollins était face, tandis que AJ Styles était heel), les deux catcheurs ont remportés leur match respectif contre Triple H et Shane McMahon qui représentaient chacun de leur côté cette figure d’autorité qui les empêchait de grimper les échelons de la WWE.

Triple H s’était retourné contre son « élève », le créateur voulait se montrer destructeur ce dimanche. Il a échoué. Shane McMahon voulait faire payer à AJ Styles son arrogance, celle qui l’a élevé au rang de main eventer de la WWE, il a aussi échoué. Ces résultats placent inévitablement AJ Styles et Seth Rollins dans des positions de main-event confirmés.

On peut aussi parler de la victoire de Kevin Owens, qui après avoir trahi son ancien partenaire Chris Jericho le bat pour récupérer son titre de champion des Etats-Unis. Chris Jericho n’ayant jamais caché son envie de mettre en avant cette nouvelle génération.

Maintenant il y a encore du travail, on se réjouira encore plus quand, lors des prochains WrestleMania, ce sera cette génération que l’on mettra sur les posters et qui portera les titres majeurs de la compagnie pour jouer les têtes d’affiche du plus grand événements de l’année de la WWE.

L’adoubement de Roman Reigns

Le résultat du match entre l’Undertaker et Roman Reigns peut aussi témoigner de l’envie de mettre en avant cette nouvelle génération. Le seul à avoir battu l’Undertaker avant Roman Reigns était Brock Lesnar. C’est par ailleurs ce qui permet à la WWE de lancer une rivalité entre Roman Reigns et Brock Lesnar pour le titre de champion Universal de la WWE.

Mais pour Roman Reigns c’est bien plus que la confirmation d’un main eventer, c’est carrément l’adoubement non seulement par Vince McMahon dont on connait la passion qu’il possède pour le catcheur, mais aussi par l’Undertaker qui a trouvé une personne à qui passer le témoin et dont on sait qu’il a le contrôle sur le choix de ses adversaires à WrestleMania, comme il avait auparavant déjà décidé que Brock Lesnar serait la personne qui mettrait fin à sa streak d’invincibilité.

Il y a encore quelques semaines c’était une utopie, et pourtant c’est bel et bien le cas: l’Undertaker a ainsi bien choisi de prendre sa retraite à WrestleMania 33, posant sur le ring gants, manteau et chapeau après le match qui s’était déroulé dans le main event. Une retraite qui met un énorme coup à WrestleMania tant on a encore, surtout quand on est fan de catch depuis une dizaine d’années seulement, du mal à imaginer le grand évènement sans sa présence. Et pourtant à WrestleMania 34 il faudra faire sans lui. WrestleMania 33 aura été son vingt-cinquième et dernier WrestleMania.

Le retour des Hardy Boyz, feel good moment de la soirée

S’il y avait un autre évènement attendu ce soir là c’était évidemment le retour des Hardy Boyz. Depuis leur départ de la TNA suite à des négociations de contrats qui n’ont pas abouti, les rumeurs d’un retour à la WWE se sont faites de plus en plus insistantes. Et la WWE l’a joué fine jusqu’au bout: lors que les New Day débarquent pour annoncer que le ladder match pour les titres de champions par équipe de RAW devient un Fatal-4-Way, ils le font en tenue de ring afin de laisser penser que ce sont eux qui vont s’insérer dans le match.

Non seulement ce retour est le grand feel good moment de l’édition de cette année, mais en plus elle permet au match pour les titres de champions par équipe de RAW d’être le show stealer, impossible de douter là dessus. Et pourtant l’affiche était loin de laisser présager un match aussi spectaculaire.

Maintenant, si le retour et la victoire des Hardy Boyz qui sont devenus champions par équipe de RAW est une bonne chose, il faut que ce règne serve à mettre en avant de jeunes équipes. Les Revival qui ont débuté lors de l’épisode de Monday Night RAW du lendemain par exemple pourraient être de parfaits adversaires.

Bray Wyatt et le championnat de la WWE, grands perdants de la soirée

Mais comme tout ne peut pas être parfait, surtout pas à WrestleMania, il reste tout de même quelques mauvaises notes. Le match pour le titre de champion de la WWE — titre qui pour une raison qu’on ignore a perdu sa dimension mondiale et poids lourds — a sans doute été le match le moins bien construit de la soirée.

La WWE a par ailleurs trouvé une parade incroyablement ridicule pour palier au manque de dynamisme attendu dans ce match, devant les capacités in-ring de Randy Orton et Bray Wyatt : elle y a mit des effets spéciaux. Des images d’insectes qui grouillent étaient projetés de temps à autre sur le ring. Une dose de mysticisme qui ne retire rien à la médiocrité du match et encore moins au résultat qui enterre à nouveau un push de Bray Wyatt. Cette défaite confirme bien qu’il n’a aucun avenir dans le main-event sur le long terme.

La bataille royale hommage à Andre The Giant est elle aussi un des pires moments de la soirée. Pendant des semaines on nous avait pas mal teasé la participation des big men de ce match, notamment le Big Show et Braun Strowman. Mais ceux-ci se sont fait éliminer dès les premières minutes du matcs par une grande partie des catcheurs. Ce n’est pas la première fois que la WWE nous fait ce coup, elle l’avait fait pour le Royal Rumble en appuyant sur la participation de Brock Lesnar, Goldberg et l’Undertaker dans le Royal Rumble alors que ceux-ci n’ont fait quelques minutes.

Et on ne parle même pas du résultat. Alors que le favori de ce match était sans aucun doute Sami Zayn, c’est Mojo Rawley qui remporte le match après avoir éliminé tout de même un autre big man venu de NXT Killian Dain et Jinder Mahal, non sans l’aide d’une star du football américain Rob Gronkowski.

La division féminine de SmackDown sacrifiée

On peut aussi placer le match pour le titre de championne de SmackDown dans les mauvaises notes. Si les catcheuses de SmackDown ont eu un temps relativement correct (douze minutes), le Six Pack Challenge dans lequel Alexa Bliss défendait son titre n’a duré que moins de six minutes, match qui a été largement raccourci. La raison est sans doute l’énorme retard pris, voyant ce match commencer à 23h heure locale — à laquelle habituellement se terminent tous les shows de la WWE. Il se sera heureusement terminé par un moment feel good avec la victoire de Naomi qui avait du rendre le titre un mois avant pour cause de blessure, et qui le regagne donc chez elle, à Orlando.

On pourrait aussi placer le match pour le titre de champion Universal entre Goldberg et Brock Lesnar pour les raisons dont on a déjà parlé en long et en large. Mais il faut être honnête: ce n’est pas le pire match de la soirée, ça n’a pas été le main event et les deux catcheurs ont fait ce qu’on attendait d’eux. Le match n’a pas été trop court — même s’il a duré moins longtemps que l’entrée de l’Undertaker, mais passons — et il y a eu un peu d’action, bien plus que lors des derniers matchs de Goldberg. C’était service minimum histoire de sauver les meubles.

WrestleMania 33 a su combler pas mal de lacunes et s’est placé largement au dessus des attentes que l’on pouvait en avoir. Ce n’est pas la première fois, la WWE a toujours eu du mal à combiner bonne Road To WrestleMania et bon WrestleMania. On attend et espère de bonne choses pour l’année prochaine à la Nouvelle Orléans, tout de même.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut