Top 200

Top 200, de 90 à 86 : Le Rainmaker à l’honneur

Hasard du classement une nouvelle fois, trois matchs de Kazuchika Okada cette semaine. Bien heureusement, trois matchs d’époques différentes et face à des adversaires différents. Et pas des manches à balai, car ce sont Tetsuya Naito, Hiroshi Tanahashi et Shinsuke Nakamura qui seront à l’honneur ! Le reste du classement verra Shawn Michaels affronter Mankind et nous ferons un détour par l’Angleterre avec Will Ospreay face à Marty Scurll.

#90 Kazuchika Okada contre Shinsuke Nakamura pour la finale du G1 Climax 24 de la NJPW

10 Aout 2014 : 12ème journée du G1 Climax 24 à Saitama (Japon)

Ce match est la finale du G1 climax 24 entre le champion Intercontinental Shinsuke Nakamura et Kazuchika Okada l’ancien champion IWGP. Shinsuke Nakamura a fini premier de son bloc avec 16 points, se débarrassant sur sa route d’Hiroshi Tanahashi le champion Poids-Lourds IWGP. Okada lui se débarrassera d’AJ Styles qui l’avait justement détrôné de la ceinture Heavyweight quelques mois auparavant.

Les deux adversaires font partie de la même faction du CHAOS qui venait de passer du côté des babyfaces face aux heels du Bullet Club et du Suzuki-Gun. La dynamique au sein du CHAOS a toujours été intéressante avec deux gros main-eventers à sa tête (Nakamura et Okada à l’époque, Okada et Goto à présent). Il y a ici une question de suprématie au sein de la compagnie mais aussi de la faction en elle-même. Tous les deux anciens vainqueurs du G1, ils rêvent ici d’accéder au main-event du Tokyo Dome. Malgré le résultat, les deux catcheurs auront le 04 Janvier 2015 les deux meilleurs matchs de l’année, Nakamura face à Ibushi et Okada face à Tanahashi.

C’est aussi un clash de style entre un catcheur parfois maladroit et techniquement imprécis mais diablement charismatique comme Nakamura et un catcheur exceptionnel au niveau technique mais parfois froid et désintéressé comme peut l’être Okada. Vraie guerre des nerfs aussi avec énormément de psychologie. Okada a simplement l’air de vouloir le main-event du Tokyo Dome et sa revanche face à Hiroshi Tanahashi plus que son adversaire. Comme le parfait petit arrogant, Okada termine Nakamura avec non pas un, ni deux mais trois Rainmakers au milieu du ring après avoir réchappé de plusieurs Boma-Ye et du Flying Crossarmbreaker. Un match à classer dans le top 5 de l’année pour la NJPW.

Note WON : **** 3/4 – Note Cagematch : 9.28

#89 Shawn Michaels contre Mankind pour le titre de champion du monde de la WWF

22 Septembre 1996 : WWF In your House 10 : Mind Games à Philadelphie (Pennsylvanie)

Champion Poids-Lourds de la WWF depuis son Iron-Man face à Bret Hart à Wrestlemania XII, Shawn Michaels est en quête de challengers sérieux pour faire de lui un VRAI champion respecté et crédible qui laissera une trace dans l’histoire. Après le British Bulldog au King of the Ring, Vader à Summerslam, Diesel à In Your House ou encore Owen Hart à Raw, c’est cette fois-ci Mankind qui se dresse sur son chemin. Mick Foley est alors à la WWF depuis peu, étant arrivé juste après Wrestlemania XII.

Le personnage de Mankind est parfait pour donner de la crédibilité à Shawn Michaels en tant que champion. Mankind est un personnage protégé après avoir vaincu récemment l’Undertaker et c’est justement après cette storyline qu’il arrive ici allongé dans un cercueil et accompagné de Paul Bearer. Shawn Michaels est lui accompagné de son entraîneur, le non-charismatique Jose Lothario. Petite anecdote sur ce Pay-Per-View, dans le premier match entre Savio Vega et Justin Hawk Bradshaw,  on peut voir des membres de l’ECW (Sandman, Dreamer, Heyman…) au premier rang semer du grabuge.

Le match en lui même établit Shawn Michaels en champion combatif, alors qu’en bon babyface il passait alors les trois quarts du combat sur la défensive. Il a bien besoin d’être offensif car Mick Foley lui envoie tout ce qu’il a. Les deux catcheurs passent à travers une table. Comme un clin d’oeil aux membres de l’ECW dans le public, Shawn Michaels effectue sa version de l’Air Sabu et du Vandaminator sur Mick Foley. Le match se finit en disqualification après que Michaels soit sur le point de gagner quand Vader intervient, suivi de Psycho Sid. Alors que Mankind continue de s’en prendre au Heart Break Kid, The Undertaker sort du même cercueil que Foley a utilisé lors de son entrée pour s’en prendre à ce dernier. Un combat considéré par beaucoup comme le meilleur combat de l’ère des 90’s à la WWF.

Note WON : **** 3/4 – Note Cagematch : 9.29

#88 Tetsuya Naito contre Kazuchika Okada pour le titre Poids-Lourds IWGP de la NJPW

04 Mars 2012 : NJPW 40th Anniversary Event à Tokyo (Japon)

Dans la petite vidéo hypant le match, on voit beaucoup de plans pendant lesquels Tetsuya Naito et Kazuchika Okada sont encore des young lions. Et justement, à cette époque c’était Naito qui avait eu le dessus sur l’actuel champion IWGP. C’est l’histoire sous-jacente qui veut que Naito ait l’avantage psychologique sur son adversaire, tout frais champion depuis le mois dernier. Okada avait conquis le titre des mains d’Hiroshi Tanahashi pour son premier titre à New Beginning trois semaines auparavant.

Le gros push de Naito l’amenant vers la victoire au G1 2013 commençait alors et le public était derrière lui, ce qui ne sera pas le cas quelques mois plus tard, la foule le jugeant surpushé et l’obligeant à se réinventer. On notera déjà chez Naito une influence de son excursion à la CMLL avec les messages en espagnol et un style très lucha déjà très tôt dans sa carrière en main-event de la NJPW.

Le combat est très équilibré malgré la grosse différence de statut à cette époque entre les deux adversaires. Okada doit employer les tactiques qui lui ont permis de battre Tanahashi le mois précédent avec en particulier un tombstone à l’extérieur du ring. Okada concentre ses attaques sur la nuque de Naito, mais ce dernier n’est pas en reste avec un gros travail sur le genou d’Okada. C’est après une dernière tentative de Stardust Press que Naito s’avoue vaincu sur un gros Rainmaker. C’est un des combats qui a propulsé Naito en main-event de la NJPW.

Note WON : **** 3/4 – Note Cagematch : 9.29

#87 Hiroshi Tanahashi contre Kazuchika Okada pour le dernier match du groupe A du G1 Climax 26 de la NJPW

12 Aout 2016 : 17ème journée du G1 Climax 26 à Tokyo (Japon)

Si vous n’avez jamais vu ce match, ne lisez rien après ce paragraphe et regardez IMMEDIATEMENT la vidéo. Déjà parce qu’il s’agit d’un match exceptionnel et probablement la conclusion d’une des plus grandes rivalités de l’histoire du catch. Et deuxièmement car quand on connaît le résultat, le combat perd énormément de saveur. La situation est telle dans ce bloc A : Goto vient de battre Marufuji et possède 12 points. Okada et Tanahashi ont chacun précédemment battu Goto (donc avantagés en cas d’égalité) et ont chacun 10 points. Tanahashi gagne, il remporte le bloc. Idem pour Okada. Si égalité après 30 minutes, Goto passe.

Hiroshi Tanahashi et Kazuchika Okada s’étaient déjà affrontés 8 mois auparavant dans le main event de Wrestle Kingdom 10 et le triomphe d’Okada. Un match qui avait vu un spot très puissant ou Okada refusait de lâcher de poignet de Tanahashi tout en prenant gifles sur gifles, résistant aux assauts de l’Ace en lui assénant un Rainmaker final. Quand on a vu tous les affrontements entre ces deux adversaires – qui feront encore leur apparition dans ce top 200, ce match est rempli de flash-backs de leurs derniers matchs des quatre dernières années.

Déjà la différence avec leurs derniers affrontements est que la limite de temps n’est « que » de 30 minutes. De ce fait, Okada fonce d’entrée sur son adversaire. Tanahashi avait connu un début de G1 très moyen avec trois défaites de rang, mais une série de victoires lui ont redonné de la confiance, ce qui a sûrement dû accroître la frustration de son adversaire de toujours. A plusieurs moments on pense à la victoire de Tanahashi, mais soit par arrogance, soit par zèle, il commet l’erreur de vouloir ajouter une prise et donne une chance à Okada de s’en sortir. La séquence finale est une des plus belles jamais vu, avec au moins sept minutes de contres invraisemblables, et Tanahashi qui (avec un timing exceptionnel des deux catcheurs et de l’arbitre) court pour envoyer un dernier High Fly Flow, mais la cloche marque la fin des 30 minutes au moment ou Red Shoes compte 2, mais malgré tout, Okada kickout du High Fly Flow pour la première fois, comme pour mettre un point final à la rivalité entre Okada et Tanahashi. La plus belle fin de match de la décennie.

Note WON : **** 3/4 – Note Cagematch : 9.29

#86 Marty Scurll contre Will Ospreay pour la position de premier aspirant au titre British Heavyweight de la Revolution Pro Wrestling

16 Janvier 2016 : RevPro High Stakes 2016 à Londres (Angleterre)

Pour présenter l’histoire, il va falloir commencer avec un gros point négatif de ce match : les références INCESSANTES des commentateurs au fait que le vainqueur de ce match aura une figurine à son effigie. Même s’il s’agit d’un fait non négligeable pour la scène britannique alors en plein boom, il y a quand même une place de premier aspirant au titre British Heavyweight détenu alors par AJ Styles ! C’est bien mieux qu’une figurine.

Ospreay et Scurll sont rivaux réguliers depuis plusieurs années et sont – avec Zack Sabre Jr – de ceux qui ont remis la scène britannique sur le devant de l’actualité du catch via la Revolution Pro Wrestling, Progress ou même la fédération allemande WXW par extension. Alors que les deux catcheurs s’échangeaient les victoires dans le début de leur carrière, Scurll a pris l’ascendant sur Ospreay dans la dernière partie de 2015 jusque fin 2016 à la RPW et la Progress.

Ce match est un gigantesque spotfest de quasiment une demi-heure. Scurll garde ses manières de parfait heel et Ospreay démontre toute son agilité. Il y a du brawling, des soumissions et du high-fly. La séquence de fin est très longue et on croit plus d’une demi-douzaine de fois à la fin du match. On notera tout de même un overbooking total et un gros gros manque de selling. Ce match aurait été encore meilleur si les deux adversaires avaient été un poil moins vite et démontré un peu plus de logique dans le selling. Ce match reste tout du moins absolument excellent.

Note WON : **** 3/4 – Note Cagematch : 9.31

C’est fini pour cette semaine. On se retrouve la semaine prochaine avec deux matchs de la Ring of Honor, deux matchs de la NJPW et un match de la All-Japan. Avec plaisir, on retrouvera Bryan Danielson ! Bon visionnage.

Auteur :