Actualité

Mauro Ranallo/JBL : Comment la WWE tente d’étouffer l’affaire

WWE

C’est une des affaires dont la WWE se passerait bien aujourd’hui: Mauro Ranallo, qui commentait pour la compagnie de Stamford depuis janvier 2016 a décidé de quitter son poste après une affaire de harcèlement de la part de John « Bradshaw » Layfield. L’affaire est d’autant plus grave que Mauro Ranallo souffre de troubles dépressifs et bipolaires.

Pour le moment, ni la WWE ou Mauro Ranallo n’ont parlé de l’affaire officiellement, bien que le comportement de JBL ait pu être confirmé par des personnes proches de la compagnie.

De son côté Mauro Ranallo ne peut officiellement pas s’exprimer sans le consentement de la WWE. En effet, étant toujours sous contrat avec la compagnie, celui-ci ne peut, comme toutes personnalités qui y est employé, donner d’interview sans le consentement de la WWE.

Une somme d’argent pour faire taire Mauro Ranallo

Mais ce que craint désormais la compagnie, c’est qu’une fois le contrat de Mauro Ranallo terminé le 12 aout prochain, celui-ci ne révèle l’histoire en entier à la presse où dans un livre comme a pu le faire Justin Roberts récemment. Pour le moment, la WWE essaierait de convaincre le commentateur de ne jamais révéler l’affaire publiquement, moyennant une somme d’argent conséquente comme le révèle le Wrestling Observer.

La WWE a toute les raisons de craindre que l’affaire soit révélée au grand public. Si le commentateur n’est pas très connu en dehors des Etats-Unis, il est là bas très connu et apprécié des fans de sport de combat (notamment de boxe et MMA) et l’affaire pourrait faire grand bruit. Des grands médias comme Vice Sports, Deadspin ou encore Sports Illustrated ont déjà mentionné le scandale.

La compagnie de Vince McMahon a par ailleurs déjà réussi à faire taire un médias sur l’affaire: ESPN. Le grand groupe de médias spécialisé dans le sport aux Etats-Unis, partenaire de la WWE depuis fin 2015, n’a pas évoqué une seule fois le cas — un silence qui a été pointé du doigt pas beaucoup de fans et de personnalités du monde du catch dont le journaliste Dave Meltzer sur Twitter « ESPN ont une chance de montrer qu’ils en ont mais ce ne sera pas la première fois qu’ils font preuve de tendances castratrices ».

Johnathan Coachman, ancien commentateur et intervieweur à la WWE et qui plus est ami de Layfield a par ailleurs été retiré de son poste et ne couvre plus la WWE pour ESPN depuis que l’affaire a éclaté.

John « Bradshow » Layfield intouchable ?

Depuis que le scandale a été dévoilé, d’autres témoignages sont venus appuyer les rumeurs sur le comportement de JBL envers les employés de la WWE. « Il était difficile de travailler avec JBL, il n’y a rien que vous puissiez faire parce que c’est le pote de Vince [McMahon]. » a raconté l’ancien commentateur Rich Bocchini (Rich Brennan à la WWE) au podcast Under The Mat, « Il viole pratiquement toutes les règles que l’on vous apprend pour être commentateur parce qu’il peut. Il était difficile de travailler avec lui notamment à cause de sa gimmick heel et parfois parce qu’il ne vous aime pas ou ne vous respecte pas, cela donne un mix des deux. Parfois j’avais l’impression qu’il ne faisait rien pour rendre le produit meilleur, il était juste là pour se mettre en avant » explique l’ancien commentateur. « En coulisse il était cool avec moi. Est-ce que je le vois faire passer un sale moment à Mauro ? Absolument, je peux ».

Pendant ce temps JBL peut se vanter de trouver quelques soutiens. Notamment son collègue Jerry Lawler dans son podcast Diner With The King. « Je suis fan de JBL. Voilà le truc avec JBL: vous devez connaitre le gars. Et si vous n’avez pas l’occasion de le connaitre, vous pouvez être offensé.«  explique Lawler. « JBL est un type drôle. C’est un grand. Il est bruyant. Il vient vers vous et vous parait cruel. Mais vous devez le connaitre. C’est juste JBL. C’est le même gars aux commentaires qu’à la cantine ». Kevin Nash de son côté a ajouté sur Twitter que JBL était « l’une des plus fortes personnalités que la WWE possède » et « un mec viril ».

Le pétrin dans lequel s’est mis la WWE et JBL ne fait sans doute que commencer. Au fur et à mesure que les jours avancent, de nouveaux témoignages sortent sur le net et dans la presse et ne font que confirmer le comportement de John Bradshaw Layfield.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut