Décryptage

Tommaso Ciampa / Johnny Gargano : Le heelturn parfait

WWE

Ce samedi l’évènement de NXT TakeOver : Chicago n’était pas un changement de titre incroyable, pas forcement un match — bien que celui pour le titre de champion britannique de la WWE a dépassé toutes les attentes — mais un évènement d’après-match très bien ficelé. Il est évidemment question de la séparation de l’équipe DIY de Johnny Gargano et Tommaso Ciampa après le heelturn de ce dernier. Un des heelturn les mieux effectués de ces dernières années et sans doute bien préparé depuis des mois.

Johnny Gargano et Tommaso Ciampa avaient donc enfin une nouvelle occasion de reprendre les titres de champions par équipe de NXT après les avoir perdu contre les Authors of Pain à NXT TakeOver : San Antonio en janvier dernier. Tout semblait mis en place pour que quelque chose d’inhabituel se passe.

Les plus optimistes pouvaient espérer une victoire des DIY. On imaginait à la base assez mal les Authors of Pain à l’aise dans un match à échelles et le duo Gargano/Ciampa a un style de catch et une carrure qui s’y prêtait beaucoup plus. L’avantage était au moins ici pour eux.

Des indices avant le match…

Mais il y avait deux éléments qui indiquaient qu’une surprise allait nous tomber sur le coin de la figure autour de ce match. On a par exemple appris quelques heures avant NXT TakeOver : Chicago que Tommaso Ciampa souffrait d’une blessure à la cheville qu’il a contracté lors d’un live event la veille. Une petite entorse mais qui s’ajoute à une autre blessure à l’épaule que le catcheur traîne depuis des mois et qu’il doit se faire soigner bientôt.

Il y avait aussi l’histoire de la chanteuse Hope Vista qui a travaillé avec le groupe CFO$ et révélé un peu trop tôt sur Twitter avoir enregistré les voix pour le futur thème musical d’entrée de Johnny Gargano. Un tweet qui est arrivé jusqu’aux timelines des fans de catch et laissé entendre que celui-ci allait bientôt démarrer un run en solo à la WWE.

Tout laissait entendre que les deux catcheurs allaient se séparer ce samedi soir, mais sans doute pas de cette manière. On pensait par exemple plus à un heelturn de Johnny Gargano — bien que ce dernier soit plus apte à devenir un excellent babyface alors que Tommaso Ciampa a clairement la gueule du heel. Les blessures de Tommaso Ciampa auraient ainsi pu laisser penser que ce dernier allaient devoir quitter les rings quelques temps après avoir été attaqué par son partenaire. Mais les choses ont été un peu différente.

…mais une tournure inattendue

Les DIY ont perdu le match. Un résultats qui pouvait être surprenant au premier abord puisque ces dernières semaines on sentait bien que les deux catcheurs étaient sur une pente ascendante vers les titres de champions par équipe. L’annonce du match de l’échelle, l’idée d’une revanche… mais ce n’est pas ce qui s’est passé.

Jusqu’au dernier moment ensuite, la WWE a voulu nous faire croire qu’il ne se passeraient rien après le match, si ce n’est l’ovation du public pour la performance que venaient de délivrer Johnny Gargano et Tommaso Ciampa. Ces derniers remontent la rampe pour aller en coulisse, les crédits que l’on voit à la fin de chaque show de la WWE s’affichent à l’écran, généralement c’est le signe que le show est bel et bien terminé.

Et bien pas du tout, même ce petit éléments que l’on ne remarque pas à tout les coups a servi de leurre de la part de la production de la WWE. Alors que les crédits sont affichés et que l’on pense que le fondu au noir va tomber sur l’écran, Tommaso Ciampa murmure quelque chose à Johnny Gargano avant de le projeter contre le mur-écran de l’entrée de l’arena. Le show repart pour plusieurs minutes de beatdown de la part de Tommaso Ciampa tandis que Johnny Gargano a parfaitement bien vendu la scène en affichant l’expression faciale d’un type dont les mots « mais pourquoi ?! » résonnent dans la tête, avant de terminer KO et d’être sorti en civière.

Une histoire préparée depuis des mois

On peut parler de heelturn parfait. De bout en bout. Il ne fait aucun doute que la séparation des deux catcheurs est préparée depuis des mois. Depuis même sans doute leur performance lors du tournoi Cruiserweight Classic, dans lequel les deux catcheurs se sont affrontés dans le tout dernier match du premier tour avec une victoire, au bout d’un des meilleurs affrontements de l’année à la WWE, de Johnny Gargano.

Déjà ce jour-là Tommaso Ciampa avaient eu du mal à accepter la défaite et à serrer la main de son adversaire et ami, avant finalement de revenir sur le ring pour célébrer sa victoire et offrant l’une des plus belles images du tournoi. Mais cela pose les bases d’un personnage qui a du mal à accepter de perdre et qui peut assez facilement devenir jaloux de la victoire d’un ami.

La première apparition de l’équipe date du tournoi Dusty Rhodes Tag Team Classic en 2015. Les deux catcheurs n’ont pas encore signé de contrat avec la WWE, mais ont déjà du succès auprès du public et la compagnie de Stamford ne cache pas son intérêt pour le duo. Ils profiteront d’un contrat spécial leur permettant de travailler à la WWE tout en continuant à catcher sur le circuit indépendant, une méthode encore peu utilisée à la WWE à cette époque.

Ce n’est qu’en juillet 2016 qu’ils sont officiellement sous contrat exclusif avec la WWE. La suite va aller très vite. Premier match de championnat par équipe infructueux le mois suivant à TakeOver : Brooklyn II contre les Revival, avant un second à TakeOver : Toronto qui leur permettra de décrocher les titres.

La défaite et la perte des titre surviendra assez rapidement: trois mois plus tard à TakeOver : San Antonio ils ne parviennent pas à battre les Authors of Pain. Mais l’équipe reste bien unie malgré la défaite. La WWE va beaucoup insister sur l’amitié entre les deux catcheurs à travers promos, interviews en coulisse ou segments divers, ainsi que dans le comportement des deux catcheurs sur le ring. Une forte amitié dont on se doute qu’elle n’est pas mise en avant par hasard, à l’image de celle entre Chris Jericho et Kevin Owens à RAW et dont on connait la fin.

Une rivalité qui met l’eau à la bouche

Pas de surprise: on a les bases d’une rivalité entre Johnny Gargano et Tommaso Ciampa. Et si un second règne de champions par équipe n’aurait pas été de trop pour les DIY, bien au contraire — le premier ayant été peut être trop court et aurait sans doute permis une meilleure mise en avant de la division par équipe de NXT — la rivalité qui se trame devant nous nous met déjà bien l’eau à la bouche.

Les deux catcheurs ont tout ce qu’il faut pour mener cette rivalité à bien. Johnny Gargano n’a absolument pas à se forcer pour jouer les babyface. Il pourra profiter de la popularité engrangée par l’équipe ces deux dernières années, et aussi évidemment de l’attaque de Tommaso Ciampa qui a définitivement fait de Gargano l’un des favoris de la brand jaune pour les prochains mois.

Tommaso Ciampa non plus n’aura pas à se forcer pour être l’un des plus gros heel de NXT. Ici aussi l’attaque contre son ancien partenaire va beaucoup jouer, et la manière dont il la justifiera aussi — bien qu’on imagine aisément qu’il dise qu’il réussira mieux seul avec, un brin de jalousie envers Gargano pour accompagner le tout. Mais Tommaso Ciampa a le physique naturel d’un heel qui ne demande qu’à s’exprimer, comme il l’a parfaitement fait ce samedi.

Ce samedi, c’était le heelturn parfait. Un heelturn qui se classe aisément parmi les meilleurs à la WWE et dont la rivalité qui va en découler ensuite ne devrait pas être décevante. On a hâte de voir la suite. Il y a encore du temps avant NXT TakeOver : Brooklyn III, mais un match entre les deux laisse déjà présager un show-stealer.

Darren Fog
Auteur :
Créateur de VoxCatch.