Résumé

WWE Backlash 2017 : Résumé et résultats

WWE

Ce dimanche soir, c’est WWE Backlash. Au programme seulement trois match de championnat: Randy Orton défend son titre de champion de la WWE contre Jinder Mahal et ce n’est toujours pas une blague, Kevin Owens défend son titre de champion des Etats-Unis contre AJ Styles et les Usos défendront leurs titres de champions par équipe de SmackDown contre Breezango. Le titre de championne de SmackDown ne sera malheureusement pas défendu.

Tye Dillinger affronte Aiden English dans le match du kickoff de Backlash. Victoire de Tye Dillinger avec le Tye Breaker après une dizaine d’un peu moins de dix minutes.

Le match entre Dolph Ziggler et Shinsuke Nakamura qui fait ses débuts sur le rings de SmackDown sert ce soir d’opener au pay per view. Rien de bien extraordinaire dans le match, victoire de Shinsuke Nakamura bien que Dolph Ziggler ait pu s’offrir un nearfall avec le Zig Zag.

Excellent comedy wrestling pour les tag team

Les Usos défendent ensuite leurs titres de champions par équipe de SmackDown contre Breezango. Tyler Breeze est déguisé en personne d’entretien et se promène avec un balai, balai qui servira pendant le match.

Les Usos reprendront le dessus mais le temps que Fandango fasse le boulot sur le ring, Tyler Breeze revient déguisé en grand mère sur le ring. Du comedy wrestling comme on l’aime avec de belles actions sur le ring, que demander de plus ?

Les champions conservent tout de même leurs titres avec un Superkick de Jey Uso sur Fandango.

Sami Zayn bat Baron Corbin clean

Sami Zayn affronte Baron Corbin dans le troisième match du pay per view. Zayn remporte le match avec son Helluvah Kick. Une victoire clean après quatorze minute de match.

Jinder Mahal arrivent dans le parking. Les Singh Brother lui déroulent un tapis à la sortie de sa limousine et on dit après que le public est raciste. Mahal sort la promo typique de l’étranger qui vient menacer l’Amérique. Il promet de faire tourner les dubitatifs en croyants.

Le trois contre trois féminin arrive ensuite. Becky Lynch, Charlotte et Naomi affrontent Natalya, Tamina et Carmella. James Ellsworth est venu d’abord faire un promo sur le ring avant que les catcheuses n’entrent.

Natalya permet la victoire de son équipe en faisant abandonner Becky Lynch sur le Sharpshooter. Personne n’est venu l’aider, pas de turn de Charlotte envers ses partenaire. Rien d’autre à signaler.

Kevin Owens toujours champion des Etats-Unis

Kevin Owens défends ensuite son titre de champion des Etats Unis face à AJ Styles. Un long et bon match de plus de vingt minutes, marqué aussi par un genou endolori de Styles sur lequel son adversaire va en grande partie s’acharner, que remporte Kevin Owens par count-out, le pied d’AJ Styles ayant été coincé dans l’une des tables des commentateurs. Kevin Owens reste ainsi champion des Etats-Unis.

Après le match, Kevin Ownes continue d’attaquer AJ Styles qui souffre toujours du genou. Celui-ci est ensuite raccompagné en coulisse par les arbitres.

Erick Rowan affronte Luke Harper dans l’avant dernier match de ce pay per view. Victoire de Luke Harper en huit minutes, rien d’exceptionnel.

Jinder Mahal est champion. Sérieusement.

Place au main event. Randy Orton défend son titre de champion de la WWE face à Jinder Mahal et ce n’est encore et toujours pas une blague. Randy Orton attaque son challenger avant que le match ne commence. Le temps que les esprits se calment un peu et le match peut commencer.

Un long match encore ici, mais le public était dedans et semblait même soutenir pour la moitié Jinder Mahal. Randy Orton a du se débrouiller pour se débarrasser des Singh Brothers pour pouvoir se battre et défendre son titre, mais même après les avoir mis hors de lui nuire, Jinder Mahal est parvenu à porter sa Cobra Clutch Slam pour la victoire.

Oui vous l’avez bien lu: Jinder Mahal a remporter le titre de la WWE. La célébration va durer plusieurs minutes avec de nombreux plan sur les fans choqués dans le public. La WWE semble avoir fait ça rien que pour les réactions, Renee Young et Pete Rosenberg vont tellement insister sur les réactions, et ajouter la leurs totalement exagérée, que l’on a du mal à ne pas le voir.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut
//ad6media