Résumé

RAW du 19 juin : Résumé et résultats

WWE

Au programme de cet épisode de Monday Night RAW, l’annonce de Roman Reigns pour SummerSlam, un retour, une tentative de réconciliation pour The Miz et Maryse et le fin mot de l’histoire sur les attaques subit par Enzo Amore et Big Cass. Ah, et un peu de division féminine… mais pas trop, on est à RAW quand même.

Roman Reigns se voit déjà challenger à SummerSlam

Roman Reigns démarre RAW avec l’annonce qu’il tease depuis la semaine dernière, il va nous dire ce qu’il a prévu de faire pour SummerSlam. Il commence sa promo par « Certains d’entre vous ne vont pas aimer, certains vont adorer » et on espère que c’est une nouvelle gimmick.

Il n’y va pas par quatre chemin et nous explique qu’il ne peut pas être battu en un contre un. Il fait une liste un peu exhaustive de ceux qui n’ont jamais réussi à le battre selon lui : Bray Wyatt, Finn Bálor, Seth Rollins… qui l’ont déjà battu mais ça compte pas apparemment. Il parle de ses trois main-event de WrestleMania, puis de l’Undertaker qu’il a battu.

Mais il en vient à l’annonce de SummerSlam. Directement il annonce la couleur: peu importe qui sortira vainqueur du match pour le titre de champion Universal de la WWE à Great Balls of Fire entre Samoa Joe et le champion Brock Lesnar, à SummerSlam, il est le challenger. Direct. Et personne pour contredire, la WWE l’annonce direct après, il est vraiment challenger au titre de champion Universal. Certains ne vont pas aimer, certains vont adorer.

Samoa Joe débarque et lui dit que c’est une longue liste d’adversaires (quatre, quand même…) mais s’il n’a pas cité son nom, c’est parce qu’il ne l’a jamais battu. Roman Reigns lui dit que pour lui il ne sera jamais Samoan Joe, mais « Juste Joe ».

Le segment se termine évidemment par une bagarre entre les deux catcheurs. Samoa Joe va tenter de lui porter une Coquina Clutch mais Reigns va s’en sortir avec un Superman Punch pour sortir Joe du ring. Au retour de la pub on nous annonce que les deux catcheurs s’affronteront ce soir.

Premier match de la soirée, un match par équipe entre les Hardy Boyz et The Club. Un match d’une dizaine de minutes remporté par les Hardy d’une Swanton Bomb sur Karl Anderson.

Nouvelle promo de Goldust dans laquelle il invite R-Truth à la première de son film la semaine prochaine à RAW: Shattered Truth.

Finn Bálor l’oublié

Elias Samson a de nouveau envie de pousser la chansonnette mais il est interrompu par Finn Bálor. Ce dernier n’est heureusement pas là pour affronter Samson, le Drifter quitte le ring presque aussitôt après une confrontation de regards. On découvre après la pub qu’il affronte Bo Dallas… finalement c’était pas mieux Elias Samson ?

Bo Dallas passe Finn Bálor à tabac, ne lui laisse pas de répit dans les première minutes du match, mais Finn Bálor reprend l’avantage d’un coup de pied et passe Dallas à tabac à son tour pendant quelques minutes avant de remporter le match avec le Coup de Grâce.

Une victoire c’est bien, même si ce n’est que Bo Dallas en face, mais on est assez triste de voir que la WWE n’a pas mieux à lui offrir que des matchs aléatoires. On va devoir attendre longtemps avant qu’il revienne au titre Universal — qui ne semble pas oublié pour lui, Michael Cole rappelant qu’il a toujours le droit à un match pour la ceinture.

Pendant ce temps Corey Graves quitte la table des commentateurs avant que le trailer de WWE 2K18, révélé plus tôt ce lundi, ne soit diffusé. On retrouve Graves dans le bureau de Kurt Angle, en train de lui dire que c’est dommage qu’il n’ait pas eu une bonne fête des pères, ajoutant qu’il a reçu le même SMS que lui. Mais on n’en saura pas plus.

Enzo et Big Cass arrivent car Angle leur a demandé de venir. Il demande à Enzo pourquoi il a envoyé un tweet à Conor McGregor — dans lequel il dit que Floyd Mayweather Jr va le mettre KO, et que s’il ne le fait pas, il ira lui même — mais Big Cass lui demande si c’est juste pour ça qu’il l’a fait venir alors qu’ils se font attaqué depuis plusieurs semaines.

Seth Rollins surprend Bray Wyatt

Seth Rollins arrive sur le ring pour parler de sa cover de WWE 2K18. Il explique en vantant ses accomplissements de ces dernières années que c’est un honneur pour lui, avant de remercier les fans pour la deuxième chance qu’ils lui ont donné et que cette cover ce n’était pas la sienne mais celle de tout le monde.

Il est ensuite interrompu par une apparition de Bray Wyatt dans l’écran géant qui l’accuse de se contredire constamment avec d’un côté ce qu’il a réussi seul et de l’autre tout ce qu’il possède et son auto-satisfaction. Il ajoute qu’il a beau se dire qu’il a réussi seul, il se cache derrière un masque corporate et qu’il est trop conformiste, qu’il se contente d’être ce que les gens veulent qu’il soit. Wyatt dit qu’il a beau porter les vêtement d’un homme bon, il n’est pas cet homme.

Rollins donne raison à Wyatt, il n’est pas cet homme, il est l’homme avec un grand H. Rollins se moque ensuite du fait que Wyatt se prend pour un dieu mais que dans le monde réelle, il est un lache.  Seth Rollins qualifie Bray Wyatt de lâche car il préfère apparaitre sur l’écran plutôt que de venir sur le ring, Wyatt décide alors d’entrer dans l’arena parce qu’il est « temps de faire un sacrifice », mais à son arrivé sur le ring, il est accueillit par un saut depuis le poteau par Seth Rollins. Le segment s’arrête là, beau final.

Finn Bálor se fait attaquer pendant une interview par Elias Samson. La WWE a donc vraiment prévu une rivalité entre les deux, triste.

Neville de plus en plus menacé par Akira Tozawa

Akira Tozawa affronte TJP après une présentation encore très gênante de Titus O’Neil. Neville débarque pendant le match en annonçant qu’il veut garder un oeil sur Akira Tozawa parce que Titus O’Neil a annoncé qu’il serait le futur champion Cruiserweight.

Akira Tozawa remporte le match avec sa Senton. Titus O’Neil monte sur le ring pour féliciter Tozawa de manière toujours aussi gênante et annonce que plus tard ce soir lui et Apollo Crews affronteront les champions par équipe Sheamus et Cesaro. Il s’adresse ensuite à Neville, qu’il qualifie de petit garçon effrayé face à la puissance de Tozawa.

En coulisse, The Miz tente de rallier Bo Dallas et Curtis Axel à sa cause pour qu’ils rejoignent son « Entourage ».

De retour, Braun Strowman n’en a toujours pas fini avec Roman Reigns

Il aurait plus sa place dans le main event, mais le match entre Roman Reigns et Samoa Joe commence ensuite, après une interview de Samoa Joe qui compte bien faire apprendre son nom à Roman Reigns ce soir, ajoutant que le Big Dog ferait mieux de revoir ses objectifs et de comprendre face à qui il va se battre.

C’est un excellent match de presque vingt minutes que nous offre les deux Samoans, mais qui est interrompu par un retour. En effet surprise: une ambulance fait marche arrière dans le parking de l’arena et apparait sur l’écran géant. Vous avez compris, Braun Strowman est de retour. Mais le match lui n’est pas terminé, et Samoa Joe profite de la distraction pour porter sa Coquina Clutch sur Roman Reigns jusqu’à ce qu’il perde connaissance, offrant la victoire à Joe.

Après le match, Braun Strowman arrive, prend le micro et hurle ce qui semble être devenu sa catchphrase « J’en ai pas encore fini avec toi ». Il le défie ensuite dans un match de l’ambulance à Great Balls of Fire. Logique et attendu. Le match est ensuite officialisé par la WWE.

Une de perdu, deux de gagnés pour The Miz

The Miz entre pour un MizTV un peu spécial puisque l’invitée est sa femme, Maryse — qui entre sur son theme song « Pourquoi », on se sent nostalgique un peu. Tout est en place pour que The Miz présente ses excuses, deux ours déguisés portant des pancartes d’excuses, un énorme cadeau au centre du ring dans lequel se trouve la pendule qu’il a cassé la semaine dernière et qu’il dit avoir réparé lui-même.

Maryse est alors sur le point de l’excuser et l’embrasser quand arrive Dean Ambrose. The Miz part alors s’attaquer à Ambrose mais sur le chemin il bouscule Maryse et renverse sa coupe de champagne sur elle. Il recommence et fonce sur Ambrose, mais Ambrose esquive et Miz finit dans l’horloge, qu’il casse à nouveau. Maryse donne alors une gifle à The Miz avant de partir en larmes.

Dean Ambrose en profite pour porter une clotheline à The Miz et au moment de célébrer, les deux ours l’attaquent. Il s’agit en fait de Bo Dallas et Curtis Axel. The Miz termine par porter un Skull Crushing Finale.

Cesaro et Sheamus affronte Titus O’Neil et Apollo Crews. Cesaro offre la victoire à son équipe après avoir tenté un White Noise.

La division féminine de plus en plus bâclée

Quand soudain c’est incroyable: après deux heures et cinquante minutes de show, une catcheuses de RAW fait enfin son apparition. Sasha Banks entre pour affronter Nia Jax sous les yeux de la championne Alexa Bliss. Le match vient de commencer et Emma débarque pour attaquer la championne qui court jusque sur le ring, provoquant la fin du match. Tout se termine en bagarre entre les quatre catcheuses.

Finalement Emma et Alexa Bliss s’attaquent toutes les deux à Sasha Banks, Mickie James et Dana Brooke débarquent pour lui venir en aide, puis Bayley arrive parce qu’il ne manquait plus qu’elle. Une arrivée qui permet au face de triompher sur les heels. Ça n’a servi à rien, si ce n’est qu’à montrer la division féminine pendant même pas dix minutes. Cherchez pas, à RAW on est revenu au temps des Divas.

Big Cass se retourne (enfin) contre Enzo Amore

Kurt Angle entre comme annoncé plus tôt pour tirer au clair l’affaire Enzo et Big Cass. On sait déjà que l’on nous réserve une nouvelle surprise, sinon ça n’a pas sa place dans le main event. Il fait d’abord entrer les victimes Enzo et Cass, puis les suspect The Revival et le Big Show.

Big Show se défend en disant que Kurt Angle lui manque de respect alors qu’ils se connaissent trop bien pour qu’il l’accuse de ça. Big Show s’en va énervé, disant qu’il n’a plus rien à faire dans son show s’il pense que c’est réellement lui. Les Revival de leur côté déclarent avoir un bon alibi et Kurt Angle les croit.

Les esprits s’échauffent entre Angle et Enzo & Cass et Corey Graves choisit d’intervenir, disant qu’il sait ce qui s’est passé et possède des images pour prouver ses dires. Les images montrent sans surprise que Big Cass a tout monté lui même, qu’il a fait semblant d’être attaqué et qu’il a attaqué Enzo. Big Cass finit par tout avouer, disant qu’il n’en pouvait plus de faire équipe avec Enzo et que cela lui a fait du bien de l’attaquer dans le dos — et franchement on le comprend.

Big Cass accuse ensuite Enzo de le freiner dans son ascension à la WWE, il se dit être une futur star, contrairement à lui. Big Cass termine en attaquant son désormais ex-partenaire et repart sous les huées du public.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut