Résumé

SmackDown Live du 4 juillet : Résumé et résultats

C’est le 4 juillet et John Cena est de retour à la WWE. Au programme aussi, une bataille royale pour désigner le challenger de Kevin Owens et un nouveau match de championnat entre Naomi et Lana.

John Cena de retour, et heureusement Rusev aussi

Pour cet épisode du 4 juillet, fête de l’indépendance américaine c’est John Cena qui lance le show en faisant son retour à la WWE. Évidemment John Cena un 4 juillet ça dégouline de patriotisme, on passera là-dessus. Il vient surtout répondre aux gens qui disent de lui qu’il n’est plus qu’un part-timer en disant qu’il est un « all-timer » et que s’il va à RAW et SmackDown maintenant, c’est parce qu’il n’a plus le temps de rester à temps plein à la WWE — c’est la définition d’un part timer, mais bref.

Mais John Cena n’est pas le seul à faire son retour ce mardi soir, c’est même encore mieux, puisque Rusev réapparait après des longues semaines d’absence. Le Bulgare tombe bien, en ce 4 juillet. Il débarque avec son drapeau bulgare et démonte l’Amérique au point de passer pour un face en dehors des USA.

John Cena lui répond en le défiant dans un match de drapeaux, Rusev répond par la positive mais le match n’aura pas lieu ce soir, c’est lui qui décide. En fait c’est Daniel Bryan qui décide, puisqu’il va annoncer sur Twitter que le match aura lieu à Battleground le 22 juillet.

Respect entre AJ Styles et Chad Gable

Premier match de la soirée entre AJ Styles et Chad Gable comme décidé par Daniel Bryan quelques minutes avant. Le gagnant du match obtiendra une place dans la bataille royale pour désigner un challenger au titre de champion des États-Unis de Kevin Owens. AJ Styles remporte le match avec son Phenomenal Forearm.

AJ Styles relève Chad Gable après le match et les deux catcheurs célèbrent ensemble avant que AJ Styles parte le premier.

Zack Ryder retrouve Mojo Rawley dans les vestiaires et s’excuse pour le match qu’ils ont perdu la semaine dernière. Rawley lui répond qu’il n’y a rien de grave mais Ryder sait que ce n’est pas le cas. Ryder et Rawley seront tous les deux dans la bataille royale de ce soir. On sent un peu de tension entre les deux quand même.

Daniel Bryan se paye James Ellsworth

Carmella et James Ellsworth arrivent pour la Carmellabration. Le 4 juillet est annulé nous annonce James Ellsworth. Carmella se moque du public, disant que personne d’autre qu’elle n’allait gagner la semaine dernière et cite les Rolling Stones avec la phrase « tu ne peux pas avoir tout ce que tu veux », à moins d’être Carmella ajoute-t-elle.

Naomi entre à son tour, interrompant Carmella qui expliquait qu’elle pouvait casher la mallette à tout moment. À noter que maintenant la ceinture de championne de SmackDown de Naomi est décorée de LED. Naomi explique à Carmella qu’elle n’a pas peur avant d’annoncer à James Ellsworth que quelqu’un à quelque chose à lui annoncer.

Ce quelqu’un c’est Daniel Bryan qui fait son entrée sous une énorme pop. Comme il est intervenu dans le match la semaine dernière, James Ellsworth est banni de la salle, va devoir payer une amende de 10 000$ — qu’il dit ne pas avoir — et est suspendu pendant trente jours. Si jamais Ellsworth venait à tenter de revenir, la mallette sera retirée à Carmella. Cette dernière ne perd pas son temps pour le faire partir.

Lana perd en dix secondes

Naomi défend comme annoncé la semaine dernière une nouvelle fois son titre de championne de SmackDown contre Lana. On se doutait bien qu’elle ne perdrait pas ce soir — sinon c’était pas la peine de décorer la ceinture, hein — mais on n’imaginait pas que ce serait aussi rapide.

En effet Naomi a remporté cette fois le match en une dizaine de secondes par soumission. Rien de plus.

Cette victoire rapide n’est pas la seule chose surprenante de ce match. Après l’affrontement Tamina débarque pour relever Lana et la ramener en coulisse. Lana s’est-elle trouvée une nouvelle coach? Elle-même n’est pas sûre.

En coulisse, Baron Corbin attaque Shinsuke Nakamura mais quand ce dernier tente de se défendre les arbitres arrivent pour les séparer.

Bataille de punchlines entre les Usos et New Day

On passe à la Rap Battle entre le New Day et les Usos, arbitré par le rappeur Wale. Les deux équipes sont arrivées avec leurs groupe de personnes pour les soutenir. On ne va pas vous retranscrire toute la bataille de punchlines mais quelques unes sont assez osées, on notera celle sur Xavier Woods de la part des Usos, disant que le catcheur était Classé X, pas besoin de vous faire un dessin pour expliquer pourquoi.

Quelques attaques sur le physique évidemment, Kingston disant que si les Usos catchent en t-shirt c’est parce que leurs parties sont cachées par leurs ventres. Les Usos rétorquent que Kingston est un faux Jamaïcain, mais ça ça fait presque dix ans que tout le monde l’a compris.

Xavier Woods tacle à son tour, disant à Jimmy Uso qu’il n’était rien jusqu’à son apparition dans Total Divas et que les Usos feraient mieux de retourner porter les sacs de Roman (Reigns).

Le clash part en bagarre, mais les deux clans sont rapidement séparés. Wale déclare le New Day vainqueur mais on doute de son objectivité sur ce coup.

Randy Orton reprend confiance face à Jinder Mahal

Aiden English commence à chanter sur le ring mais comme la semaine dernière, il est interrompu par Randy Orton. Énervé, Aiden English attaque Randy Orton, l’éjecte du ring et le projette contre les marches du ring. Il remonte sur le ring et reprend sa chanson, avant que la pub ne se lance.

Au retour de la pub, le match entre les deux commence et Randy Orton a repris le dessus et fait passer un mauvais moment à Aiden English avant de vouloir le frapper avec les marche du ring, mais l’arbitre va l’arrêter et mettre fin au match. Randy Orton va tout de même lui porter un RKO pour la forme.

Jinder Mahal va ensuite faire son entrée et attaquer de nouveau l’Amérique sur ses thèmes habituels, ajoutant qu’il voudrait mettre tout le monde dans la Punjabi Prison. Il promet aussi de détruire Randy Orton et son héritage. Randy Orton lui coupe la parole et répond qu’à Battleground il va le battre et lui porter un RKO si fort qu’il va le renvoyer en Inde. Orton termine en disant que les gens ne détestent pas Mahal parce qu’il est différent, juste parce que c’est un idiot.

En coulisse Tyler Breeze se prend pour Renee Young et interviewe Tye Dillinger en lui demandant ce qu’il comptait faire dans la bataille royale. Dillinger ne semble pas trop savoir répondre.

La vraie Renee Young apparait ensuite, un peu gênée par ce qu’elle vient de voir, pour interviewer Maria et Mike Kanellis, toujours très amoureux. Tellement d’amour que la caméra rend l’âme pendant quelques minutes. Le couple est ensuite interrompu par Sami Zayn, comme la semaine dernière, qui se prépare pour la bataille royale du main event.

AJ Styles challenger de Kevin Owens

C’est d’ailleurs l’heure de la bataille royale. Kevin Owens est aux commentaires évidemment puisqu’il est tout aussi concerné que celui qui la gagnera et qu’il l’affrontera.

Dolph Ziggler est éliminé assez rapidement. On aura le droit aussi à un peu plus de drama entre Zack Ryder et Mojo Rawley. Les deux vont tenter de s’éliminer mais sans succès. Erick Rowan va tenter d’éliminer Mojo Rawley mais Zack Ryder va l’en empêcher. Pas de chance, après que les deux aient éliminé Rowan, Mojo Rawley élimine quand même Zack Ryder ensuite.

Il ne reste plus que Tye Dillinger, AJ Styles et Sami Zayn sur le ring pour terminer la bataille royale. Tye Dillinger est éliminé pour laisser Styles et Zayn s’affronter. Un Pelé kick d’AJ Styles sur un Sami Zayn au bord du ring et celui-ci s’effondre, laissant la victoire à AJ Styles.

Kevin Owens n’attend pas qu’AJ Styles célèbre sa victoire et bondit sur le ring pour attaquer celui qui est désormais son challenger. Mais AJ Styles va parvenir à se défendre et tenter un Styles Clash duquel va s’échapper rapidement Kevin Owens, qui sort du ring sans sa ceinture. AJ Styles termine cet épisode de SmackDown en célébrant avec le titre de champion des États-Unis.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut