Actualité

RAW du 10 juillet : Résumé et résultats

WWE

Au lendemain de WWE Great Balls of Fire, le roster de RAW n’a plus qu’un objectif à l’horizon: SummerSlam. Roman Reigns, Brock Lesnar et Samoa Joe se mettent en route vers l’évènement estival de la WWE.

Big vs Big

Mais malgré les deux gros matchs de la veille, c’est avec Big Cass que la WWE ouvre Monday Night RAW. Il nous dit qu’il va bien, même qu’il ne peut aller mieux après ce qu’il a fait la veille à Enzo Amore. Il se vante donc de ce qu’il a fait à son ancien partenaire lors de Great Balls of Fire et semble toujours frustré du fait que le public préfère Amore que lui.

Il en veut au public qui doute de lui, et affirme qu’il sera un jour champion Universal de la WWE. Et quand ça arrivera, il portera la ceinture bien haut pour prouver à tous qu’il le pouvait et qu’il deviendra une grande star dans tous les médias. Personne n’est à son niveau affirme-t-il. « Personne n’est plus grand que Big Cass ».

Devinez qui se pointe ? Le Big Show. Avouez vous avez ri. Big Cass lance quelques mots que l’on entend pas au Big Show jusqu’à ce que ce dernier lui envoie un coup de tête qui l’envoie à terre. Les deux catcheurs se battent et Big Cass finit par quitter le ring.

C’est donc la nouvelle rivalité qui attend Big Cass, le Big Show. Quelle folie, et dire que cela a ouvert un Monday Night RAW de lendemain de pay per view.

Finn Bálor affronte Elias Samson. Finn Bálor remporte le match avec son Coup de Grâce, rien de spécial à dire sur le match. Michael Cole dit de Bálor qu’il aura un grand futur à la WWE, il serait peut-être temps de l’enclencher le futur parce que depuis son retour, ça traîne.

Les Hardy Boyz OBSOLÈTES ?

Etrange transition où les Hardy Boyz entrent alors que Bálor est toujours sur la rampe. Ils se saluent mais c’est tout, les Hardy Boyz sont juste là pour revenir sur la veille et faire un petit point sur leur carrière.

Jeff Hardy prend la parole pour constater que beaucoup de personnes en coulisses pensent que les Hardy Boyz sont terminés et qu’ils devraient se retirer. En fait les deux frères continuent de nous teaser le retour de la Broken Brillance, on va finir par être très déçus si rien ne se passe.

Karl Anderson et Luke Gallows entrent et explique que ce n’était pas « des gens en coulisses » mais juste eux, qui disent que les Hardy Boyz sont terminés. Les Hardy Boyz défient alors The Club pour un match qui commence tout de suite.

Luke Gallows et Karl Anderson remportent le match avec leur Magic Killer, mais directement après leur victoire, les Revival entrent à leur tour, passent à coté de The Club sans même les regarder et se jettent sur les Hardy Boyz.

The Miz décerne ses Mizzies

C’est un Miz TV un peu spécial qui nous est présenté ce soir. Dans celui-ci, The Miz va décerner des récompenses à des personnalités de la WWE, les Mizzies. La première, ou plutôt les premières récompenses parce qu’il y a une égalité selon le Miz, sont Curtis Axel et Bo Dallas pour leur participation au Miztourage. Le public chante « you deserved it » quand Bo Dallas prend la parole, c’est assez drôle.

Le second Mizzie revient à Maryse. Parce que. Le troisième Mizzie revient à The Miz lui-même, parce que pourquoi pas aussi. Il nous aura fait croire quelques secondes qu’il revenait à Dean Ambrose quand même. The Miz se complimente quelques minutes évidemment, avant que Dean Ambrose entre et accourt pour attaquer The Miz.

Evidemment Dean Ambrose se retrouve seul face à trois catcheur, mais pas pour longtemps. Seth Rollins intervient pour sauver son ancien partenaire du Shield pour une raison qu’on ne connait pas encore, et qui ne semble pas ravir Dean Ambrose comme il vient lui dire en coulisse au retour de la pub. Dean Ambrose est clair: il n’y aura pas de retour du Shield.

Seth Rollins qui affrontera de nouveau Bray Wyatt ce soir pour le match revanche de la veille Great Balls of Fire.

Rien de nouveau dans la division féminine

En attendant, la division féminine se retrouve avec un match par équipe entre le duo Sasha Banks et Bayley contre celui d’Alexa Bliss et Nia Jax. L’impression d’avoir déjà vu ce match une bonne trentaine de fois déjà. Bayley permet la victoire de son équipe avec un Roll up.

Le plus triste c’est ce petit moment, assez rapide, quand Bayley fait le signe de la ceinture mais sur Sasha Banks. Devoir se résoudre a ça quand tu as fait gagner ton équipe, c’est un peu gênant.

Goldust et R-Truth s’affrontent dans un match, un vrai match, cette fois. Goldust remporte le match avec le Final Cut. Par contre gros bide dans les salles obscures, le public n’en avait rien à faire.

SummerSlam se prépare avec un excellent segment

Kurt Angle fait son entrée dans l’arena pour faire le point sur l’affaire Roman Reigns contre Braun Strowman. Un point rapide puisqu’il annonce simplement que Braun Strowman refuse d’être soigné. En fait on apprend rien du tout.

Mais le general manager de RAW n’est pas là que pour ça, il accueille ensuite Brock Lesnar et Paul Heyman. Il félicite le champion Universal de la WWE pour sa victoire sur Samoa Joe la veille à Great Balls of Fire. L’entente est bonne mais Paul Heyman a déjà envie de partir et s’apprête à quitter le ring avec son client.

Sauf qu’un theme song retentit et cela ne pouvait être que celui de Roman Reigns. On le sait, il a envie de titre depuis quelques semaines. Kurt Angle lui dit qu’il est allé trop loin la veille avec Braun Strowman mais Reigns ne comprend pas. Il est sur le ring avec Angle, Lesnar et Heyman qui ont connu l’extrême et l’Attitude Era et il dit qu’il est allé trop loin ? Mais pour Angle c’est le passé, rien à voir.

Roman Reigns ajoute que Kurt Angle devrait le remercier car il n’a jamais su gérer Braun Strowman tandis que Lesnar n’a jamais essayé. Il lui doit donc une faveur, et cette faveur, c’est un match contre Brock Lesnar à SummerSlam pour le titre de champion Universal de la WWE. Paul Heyman adore l’idée, mais Brock Lesnar qui prend le micro calme tout de suite les envie de Roman Reigns en lui disant qu’il mérite que dalle.

Samoa Joe arrive à son tour pour ramener tout le monde à la réalité, comme il le dit lui-même. Lesnar ne tarde pas à lui répondre que la réalité c’est que la veille il lui a botté les fesses. Joe lui répond que tôt ou tard, il l’endormira avec sa Coquina Clutch.

Kurt Angle perd le contrôle du segment, chacun des catcheurs s’envoient des tacles plus fort les uns que les autres, de quoi nous offrir un des meilleurs segments de l’année. Paul Heyman continue d’appuyer sur le fait que Roman Reigns doit être le prochain challenger de Brock Lesnar et ramène le fait que Samoa Joe est un samoan excommunié de sa propre tribu (oui une tribu carrément) et commence à élever la voix en disant que Samoa Joe n’aura plus jamais de title shot.

Le segment est pas loin de partir en bagarre mais Kurt Angle revient à la charge et tente de calmer les esprits. Il annonce que la semaine prochaine Samoa Joe et Roman Reigns s’affronteront pour la place de challenger au titre de champion Universal de la WWE à SummerSlam. Pour éviter que tout se termine en violente bagarre, Kurt Angle menace d’annuler le match s’il y a débordement ce soir.

Qui en veut après Kurt Angle ?

Corey Graves retrouve Kurt Angle en coulisse, toujours pour l’affaire des SMS. Kurt Angle a toujours peur pour sa carrière et se dit qu’il ferait mieux d’expliquer tout ça en public, tout en se demandant s’il aura le soutient de la WWE après ça. Il le fera la semaine prochaine.

Point Cruiserweight avec un match par équipe entre Akira Tozawa/Rich Swann et Neville/Noam Dar. Akira Tozawa offre la victoire à son équipe avec sa Senton Bomb.

Seth Rollins est en interview avant son match contre Bray Wyatt dans le main event de cet épisode. Charly Caruso lui demande justement s’il ne devrait pas plus tôt se concentrer sur ce match plutot que de se mêler de l’affaire entre Ambrose et Miz. Mais Rollins explique que justement, il voulait faire taire The Miz. Pour ce soir, il va en attendant prouver que Bray Wyatt n’est qu’un homme parmi les autres.

Bray Wyatt prend ensuite la parole comme d’habitude dans une vidéo diffusée sur l’écran géant ou il nous ressort le couplet de « je suis un dieu je suis partout », et dit à Seth Rollins que pour ses pêchés il ne sera jamais pardonné. C’est un peu comme si le match de la veille dans lequel il a battu Rollins et donc a déjà fait « payé » à Rollins ses pêché n’avait jamais existé, formidable.

Insolite: Bray Wyatt gagne deux match d’affilé

Du coup on remet ça dans ce main event, Bray Wyatt et Seth Rollins s’affrontent à nouveau. Le match revanche a en fait lieu ce soir parce que les deux catcheurs ne se retrouveront surement pas à SummerSlam.

Bray Wyatt remporte le match avec la Sister Abigail. La victoire à Great Balls of Fire était déjà étonnante mais alors une seconde victoire à la suite c’est assez incroyable. Après sa victoire Wyatt disparait.

Il disparait pour laisser la place à The Miz et ses deux compères qui attaquent donc Rollins. Mais surprise, Dean Ambrose débarque pour venir en aide à Seth Rollins. Une intervention plus dans le but de se venger de l’attaque qui a eu lieu plus tôt que pour aider Seth Rollins, mais c’est un début.

Retour rapide en coulisse avant de fermer cet épisode de Monday Night RAW où l’on voit Kurt Angle au téléphone, proposer à une personne de venir la semaine prochaine pour discuter publiquement de ce que l’on nous cache depuis quelques semaines. Il termine l’appel par « I love you ». On n’est pas rassuré de ce qui nous attend.

 

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut