Résumé

WWE Battleground 2017 : Résumé et résultats

WWE

Ce dimanche avait lieu WWE Battleground, le pay per view du mois pour SmackDown. Pour l’occasion et pour la première fois en dix ans, la WWE faisait redescendre la Punjabi Prison, la grande cage en bambou aux origines indiennes dans laquelle se sont entre autres déjà affronté Batista et le Great Khali. Cette fois, c’était pour Jinder Mahal et Randy Orton.

Aiden English affrontait Tye Dillinger dans le kickoff du pay per view. Un match correct de plus de dix minutes remporté par Aiden English.

Les New Day champions par équipe

Le pay per view démarre avec le match pour les titres de champions par équipe de SmackDown. Les Usos défendent leurs ceintures contre les New Day. Xavier Woods et Kofi Kingston catcheront pour les New Day ce soir.

Après avoir esquivé une tentative de double splash des Usos, les New Day remportent le match avec un Trouble In Paradise de Kofi Kingston et une springboard elbow drop de Xavier Woods, définitivement pas venu pour rien dans ce match. Excellente performance de celui-ci. Excellent opener aussi qui a bien joué son rôle, le public a adoré.

Shinsuke Nakamura affronte Baron Corbin dans le second match du pay per view. Si vous cherchez un jour le pire match de Shinsuke Nakamura il y a des chances que celui-ci figure dans la liste. Baron Corbin va porter un coup de pieds dans les parties de Nakamura pour… on ne sait pas pourquoi, mais Nakamura va remporter le match par DQ.

Après le match Baron Corbin s’en prend de nouveau à son adversaire avant de repartir. On comprend un peu l’idée du résultat: faire gagner Nakamura clean ça décrédibilise le Mr Money In The Bank, mais faire perdre Nakamura clean ça n’aurait pas été mieux. Du coup on choisit l’option facile de la DQ.

Natalya s’envole pour SummerSlam

Tamina, Lana, Natalya, Becky Lynch et Charlotte Flair s’affrontent pour la place de challenger n°1 au titre de championne de SmackDown dans un match à élimination. La gagnante ira affronter Naomi, installée à la table des commentateurs, à SummerSlam le 20 août prochain.

Becky Lynch va éliminer Tamina et Lana, puis Nataya éliminera Becky Lynch rapidement avec un roll up. Il ne reste plus que Natalya et Charlotte Flair sur le ring. Pour remporter le match, Natalya se contentera de lever les genoux pendant un moonsault de Charlotte Flair, la projetant contre un des poteaux du ring. Un tombé suffira pour remporter le match.

Natalya ira affronter Naomi à SummerSlam pour son titre. La championne propose à Natalya de lui serrer la main mais celle-ci refuse et s’en va.

Kevin Owens reprend son titre

Kevin Owens affronte AJ Styles qui défend son titre de champions des Etats-Unis, remporté lors d’un show non-télévisés au Madison Square Garden.

Le match avait tout pour remplir les attentes que pouvaient offrir une affiche comme celle-ci, mais c’était sans compter sur le retournement de situation préféré de la WWE: le ref bump, qui va permettre à Kevin Owens de tourner le match à son avantage et de le gagner.

Kevin Owens redevient ainsi champion des Etats-Unis quelques semaines après avoir perdu le titre.

John Cena, évidemment

John Cena affronte Rusev dans un Flag Match. Les règles du flag match changent souvent à travers l’histoire de cette stipulation bien à l’ancienne. Ici, il fallait récupérer son drapeau et aller l’accrocher sur le support installé sur la rampe.

C’est évidemment sans surprise John Cena qui remporte le match après avoir porté un Atitude adjustment à Rusev à travers deux tables que ce dernier avait auparavant installé. John Cena n’a eu ensuite qu’à  accrocher son drapeau et le saluer, of course.

Mike Kanellis affronte Sami Zayn. Maria a encore tenté d’interférer dans le match pour permettre à Mike Kanellis de prendre le dessus sur son adversaire mais cette fois cela ne suffira pas pour gagner. Sami Zayn remporte le match avec un exploder et un Helluvah Kick.

Le Great Khali termine la soirée pour aider Jinder Mahal

Voilà enfin le main event. Randy Orton affronte Jinder Mahal pour son titre de champion de la WWE dans un Punjabi Prison Match. Un match aux apparences spectaculaires mais que vous ne verrez qu’à moitié tellement c’est super mal filmé. On y voit absolument rien, formidable. A noter que les Singh Brothers n’ont pas le droit d’intervenir dans le match, ce qui plombe un peu la stipulation qui dit que normalement tout est autorisé dans ce match et qu’il n’y a aucune disqualification possible.

De toutes façons, les deux frères seront là quand même pour permettre à Jinder Mahal de sortir par la dernière porte toujours ouverte, laissant Randy Orton dans la première cage. Difficile de croire que le match censé, comme tout match en cage, éviter tout intervention extérieur permette finalement cet intervention. On ne sait même pas par où ils sont rentrés. Randy Orton finira par sortir de la première cage en l’escaladant.

Des coups de chaises, de kendo sticks et quelques prises, ainsi qu’un spots où l’un des Singh Brothers se jette du haut de la cage sur la table des commentateurs, cette deuxième partie du match est assez brutale.

Mais le plus surprenant reste la manière dont Jinder Mahal remporte le match. Son theme song retentit alors qu’il vient de prendre quelque coup de chaises et un DDT, mais ce n’est pas pour lui qu’il retentit. C’est pour le Great Khali qui fait son retour. Rien ne nous sera épargné dans ce match déjà pas très bon.

Le vétéran indien se dirige vers la cage et fait tout pour empêcher Randy Orton d’en sortir. Jinder Mahal n’aura plus qu’à escalader la cage et en sortir pour remporter le match et conserver son titre de champion de la WWE.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut