Actualité

À l’occasion de SummerSlam, des manifestants demandent à la WWE de retirer Donald Trump du Hall of Fame

WWE

SummerSlam c’est ce week-end et c’est l’occasion pour de nombreux fans de catch et de la WWE de se réunir à New York pour le plus grand évènement estival de la compagnie. Mais c’est aussi pour certains l’occasion de manifester leur mécontentement à propos de quelque chose qui ne leur plaisent pas à la WWE.

Il ne s’agit pas de booking, de sous-utilisation de leur Superstar favorite ou de gens qui hurlent leur haine contre John Cena ou Roman Reigns. Il s’agit plus ici de politique.

Un groupe de fans manifeste en effet pour que la WWE retire du Hall of Fame l’actuel président des États-Unis, Donald Trump. Une manifestation en lien avec les récents propos de Donald Trump sur les évènements de Charlottesville où néo-nazis et manifestants anti-racistes se sont fait face ces dernières semaines et où certaines personnes ont été blessés ou ont trouvé la mort. John Stevens, instigateur de cette manifestation, explique comment l’idée lui est venue dans un article du site américain Gothamist:

On discutait de cette conférence de presse hallucinante que Trump a donné et pensait au fait qu’il était encore dans le Hall of Fame de la WWE alors que même Hulk Hogan en a été viré suite à des propos racistes. Ce que Trump a fait est bien pire que ce qu’avait fait Hogan, il divise le pays en se mettant du côté des néo-nazis et des nationalistes blancs.

En réalité Hulk Hogan n’a pas été officiellement viré du Hall of Fame de la WWE. Les mentions de sa présence dans celui-ci ont simplement été retirées du site de la WWE.

La conférence de presse m’a rendu malade, tout comme sa réaction à propos de Charlottesville. En gros, la WWE supporte ces propos en laissant [Donald Trump] dans leur Hall of Fame. Je ne peux pas supporter le fait qu’il y soit toujours alors qu’ils en ont sorti Hulk Hogan et dit qu’ils prenait le racisme avec sérieux.

« C’es le moment pour la WWE de montrer qu’elle en a »

Mais la WWE a des liens assez fort avec Donald Trump. Vince McMahon est connu pour être un des grands amis de l’actuel président des États-Unis, tandis que sa femme, Linda McMahon, a désormais un poste au sein de l’administration Trump à la Maison Blanche. La WWE pourrait-t-elle prendre la même décision que les entreprises Intel, Merck ou Under Amour et prendre leurs distances avec Trump ? C’est en tout cas ce que propose Stevens.

C’est le moment pour la WWE de montrer qu’elle en a. S’ils veulent mettre leurs fans dans cette position, notamment les fans faisant partie de minorités, et les insulter en supportant quelqu’un qui supporte de son côté les nationalistes blancs, ils le peuvent. Mais les répercussions, je pense, seront sévères.

Stephen Miller, fan de catch de 31 ans et participant à la manifestation, va dans le même sens.

Ils ont deux options : soit ils laissent quelqu’un qui défend les néo-nazis et les suprémacistes blancs dans le Hall of Fame et acceptent que leurs fans les voient comme des hypocrites la prochaine fois qu’ils prendront part à un mouvement contre le racisme, l’homophobie et tout autre forme d’intolérance, ou ils se décident une bonne fois pour toute à faire face au racisme. S’ils choisissent de le garder dans le Hall of Fame, je remettrai en question ma décision de continuer à regarder ou non leur produit.

Les deux manifestants se doutent bien que leurs mouvement peut être totalement ignoré par la WWE, mais ils assurent qu’ils feront tout pour que leurs revendications soient vues aussi à l’écran. Stevens et Miller expliquent avoir des sièges bien placés pour que l’on puisse les voir et les entendre. Espérons pour eux que la sécurité ne soit pas trop dure à leur égard.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut