Résumé

WWE Mae Young Classic, épisode 2 : La technique et l’expérience d’abord

WWE

Deuxième épisode du WWE Mae Young Classic et quatre nouveaux matchs du premier tour qui permettront à quatre catcheuses de rejoindre Princesa Sugehit, Serena Deeb, Shayna Baszler et Abbey Laith au second tour.

L’expérience de Mercedes Martinez plus forte que les arts martiaux

Premier match de ce second épisode, la chinoise Xia Li affronte Mercedes Martinez. Xia Li n’est pas plus expérimentée que Vanessa Borne mais a l’avantage d’avoir un background d’Art Martiaux. Pas de quoi impressionner Mercedes Martinez qui refuse de lui serrer la main et prend l’avantage dès le début du match.

Mercedes Martinez joue l’arrogance face à Xia Li, comme cette bonne gifle après un front face lock et un headlock, mais Xia Li revient avec des coups de pieds dans les jambes suivit d’un round kick. Deux European Uppercuts lui offrent qu’un nearfall. Une nouvelle série de coups de pieds offriront un second nearfall à Xia Li mais sa domination s’arrête là, Mercedes Martinez revient avec un spinebuster avec lequel elle pensait terminer le match, mais il faudra plutôt compter sur un Dragon Sleeper pour faire abandonner la chinoise.

Mercedes Martinez fera ainsi face Princesa Sugehit au prochain tour.

Rachel Evers bat une Marti Belle énervée

Le second match implique une fille de, point sur lequel insiste la WWE dans la présentation de Rachel Evers. Il s’agit bien évidemment comme son nom ne l’indique pas de la fille de Paul Ellering. Elle précise par contre que son père a toujours refusé de la laisser regarder du catch et de l’emmener aux shows, pas cool le papa. En face, c’est Marti Belle, ancienne Knockout à la TNA entre autres.

Marti Belle montre beaucoup d’offense et s’énerve assez rapidement dans le match, mais domine aussi facilement Rachel Evers. Le public est lui partagé entre les deux adversaires avec des chants de soutien aux deux catcheuses. Malheureusement le match est assez inégale et beaucoup de temps morts viennent le perturber. Être une ancienne élève de Lance Storm ne suffit pas, Rachel Evers parait encore assez inexpérimentée sur le ring. Cela ne l’empêchera pas de remporter le match par surprise avec un inside cradle.

Au prochain tour, Rachel Evers fera donc face à Abby Laith.

Point coucou avec Shadia Bseiso and Kacy Catanzaro, deux personnalités que la WWE vient de signer. On prendra le temps de les connaître plus tard. On a aussi le droit à une petite vidéo classique de Triple H au Performance Center faisant un discours aux trente-deux participantes.

Rhea Ripley au dessus de Miranda Salinas

Troisième match de cet épisode, Miranda Salinas affronte la très jeune Rhea Ripley, vingt ans. Cette dernière a un caractère incroyable et un accent qui la démarquent des jeunes inconnues du tournoi. Miranda Salinas de son côté se démarque par sa petite taille, 1m57. Une sorte d’Alexa Bliss Latina.

L’avantage de la taille permet à Rhea Ripley de dominer aisément Miranda Salinas. Le match ne restera sans toute pas l’un des plus mémorables du tournoi, l’affrontement est assez banale avec un cas de figure comme celui-ci : la plus petite des deux catcheuses a le droit à quelques moments pour montrer qu’elle est capable d’attaquer plus grande qu’elle mais au finale Rhea Ripley revient à la charge. Salinas tentera de terminer le match avec un inside craddle — ça  marché pour Rachel Evers alors pourquoi pas, mais c’est un round kick et un Full Nelson Slam qui permettra à Rhea Ripley de remporter le match et d’avancer dans le tournoi.

Point coucou avec Natalya et Beth Phoenix, la meilleure équipe féminine qui n’a existé que dans nos fantasmes catchesques.

La technique de Mia Yim domine

Quatrième et dernier match de ce deuxième épisode. Mia Yim affronte Sarah Logan. Cette dernière, signée à la WWE depuis 2014 met du temps à s’imposer dans la division féminine de la brand jaune mais semble s’être trouvé un personnage de Country Girl. Le problème pour elle ici c’est qu’en face, elle a Mia Yim et c’est un tout autre niveau. Malgré ses vingt-huit ans la californienne (qui représente ici la Corée du Sud) a de l’expérience à revendre.

Le public est partagé entre les deux catcheuses et pourtant il apparait clairement dans cet affrontement que la technique de Mia Yim domine. Sarah Logan parait presque incapable de lutter contre son adversaire, elle est à bout. Elle parviendra à s’offrir une petite remontée jusqu’à une souplesse pour un nearfall, mais Mia Yim va vite revenir et lui porter son Eat Defeat pour remporter le match.

Au prochain tour Mia Yim fera face à Shayna Baszler, ça promet.

Le troisième épisode du Mae Young Classic mettra en avant les débuts de Toni Storm, Dakota Kai, Sage Beckett et Piper Niven. On n’est pas au bout de nos surprises.

Cliquez pour commenter
En haut