Actualité

PWI 500 : Le classement 2017 en détail

Pro Wrestling Illustrated

C’est tombé aujourd’hui : Kazuchika Okada est cette année numéro 1 du classement PWI 500, le classement des 500 meilleurs catcheurs selon le magazine Pro Wrestling Illustrated. Une première pour un catcheur japonais et une place importante pour la New Japan Pro Wrestling qui s’impose de plus en plus dans le monde du catch.

Un Top 10 très WWE

Si la première place revient à Kazuchika Okada, d’autres catcheurs qui ont marqué ces douze derniers mois que couvrent la période d’élaboration du classement. Le top 10 reste néanmoins très occupé par des catcheurs de la WWE.

Ainsi, en deuxième place, on retrouve AJ Styles. Une place qui lui est offert en grande partie grâce à son titre de champion de la WWE après la Draft de 2016 et sa rivalité avec John Cena dont sont sortis des matchs considérés comme les meilleurs de l’année dernière.

En troisième place, c’est Kevin Owens, qui de son côté était le second champion Universal de la WWE. Une place qu’il doit à la blessure de Finn Balór et à Triple H aussi. Son règne de champion des États-Unis et sa rivalité contre Chris Jericho ont grandement contribué à cette troisième place selon le magazine.

La quatrième place revient à celui qui était premier en 2016 : Roman Reigns. Son titre de champion des États-Unis mais aussi et surtout cette victoire sur l’Undertaker à WrestleMania ont évidemment permis au Big Dog de se retrouver à cette place. Se retrouver devant le cinquième ne va par contre pas le réconcilier avec ses détracteurs.

Kenny Omega à la 5ème place

Le numéro cinq du classement n’est autre que Kenny Omega. Fortement lié au premier du classement Kazuchika Okada grâce aux deux matchs pour le titre de champion poids lourd IWGP, deux matchs qui ont compté dans cette cinquième place, son titre de champion IWGP des États-Unis dont il est le premier détenteur a aussi évidemment compté.

La sixième place du classement revient à Shinsuke Nakamura. Champion de NXT en battant Samoa Joe à NXT TakeOver : Brooklyn II et auteur avec ce dernier d’une des rivalités les plus importantes de la brand jaune.

Dean Ambrose se place en septième position. Une place un peu surprenante mais qui est due en grande partie grâce à son titre de champion de la WWE dans les premiers mois de la période d’évaluation du classement, ainsi que son règne de champion intercontinental ensuite. Le magazine indique aussi que sa victoire clean contre John Cena à SmackDown en septembre 2016 a compté dans cette septième place.

La huitième place du classement est occupée par Samoa Joe. Après avoir été deux fois champion de NXT en récupérant son titre en battant Shinsuke Nakamura à NXT TakeOver : Toronto, gagné un Fatal 5-Way pour affronter Brock Lesnar à Great Balls of Fire et battu Roman Reigns en juin dernier à RAW, le magazine a préféré mettre le catcheur dans ce top 10.

Une glorieuse 9ème place

La neuvième place du classement est glorieuse. Il s’agit en effet de Bobby Roode qui doit cette place notamment à son règne de champion de NXT et à quelques victoires comme celle qui lui a permis de décrocher le titre contre Nakamura, celle dans le Fatal 4-Way pour la place de challenger et celle contre Hideo Itami pour conserver le titre à Chicago en mai dernier.

Et c’est The Miz qui ferme le top 10 de ce classement. Son titre de champion intercontinental compte beaucoup pour cette dixième place. Le magazine indique que sa victoire à SummerSlam 2016 contre Apollo Crews, contre Sami Zayn aux Survivor Series 2016, contre Dolph Ziggler à TLC, ou encore contre Dean Ambrose en juin dernier, toutes dans des matchs de championnat intercontinental, sont ce qui a motivé le magazine à lui donner cette place.

La suite du classement est moins squattée par des catcheurs de la WWE. On retrouve bien Neville (11), Randy Orton (13), Bray Wyatt (15), Seth Rollins (16), John Cena (19) — qui n’avait pas quitté le top 10 depuis 2005 —, Chris Jericho (22), Brock Lesnar (25), Finn Balór (28), Pete Dunne (29), ou encore Jinder Mahal (30). Adam Cole, qui a rejoint la WWE cet été et donc en dehors de la période d’évaluation, est quatorzième.

Mais dans ces places entre 11 et 30, on retrouve aussi Tetsuya Naito (12), Christopher Daniel (17), KUSHIDA (20), Will Ospreay (21), Katsuyori Shibata (23), Johnny Mundo (24), Zack Sabre Jr. (26) et Eddie Edwards (27).

Les Hardy Boyz bien bas dans le classement

On notera par ailleurs quelques places intéressantes comme celle de Marty Scurll, valeurs montante du catch britannique qui a rejoint la NJPW récemment et qui se place 31ème, Dolph Ziggler qui a notamment squatté la title picture du championnat de la WWE est 32ème, Cody Rhodes qui tourne un peu partout dans le monde depuis son départ de la WWE est 33ème, Braun Strowman, auteur d’une année 2017 dont on se souviendra est quant à lui 34ème. Matt et Jeff Hardy qui ont fait les belles heures de la TNA pendant la période d’évaluation et qui ont fait un grand retour à la WWE lors de WrestleMania 33 en remportant les titres de champions par équipe de RAW ne sont que respectivement 45 et 51ème.

On retrouve Nick et Matt Jackson, les Young Bucks, respectivement à la 40 et 42ème place. Tyler Bate, premier champion britannique de la WWE est 50ème du classement. Cesaro et Sheamus qui ont détenu les titres de champions par équipe à deux reprises en battant d’abord le New Day et plus tard les Hardy Boyz, sont respectivement 54 et 57ème. Le New Day sont quant à eux à la 59ème place (Big E.), 69ème place (Kofi Kingston) et 72ème place (Xavier Woods). Tommaso Ciampa et Johnny Gargano et Tommaso Ciampa dont l’équipe DIY s’est séparée en mai dernier sont respectivement à la 67ème et 80ème place. Luke Gallows et Karl Anderson 70ème et 73ème, Jey et Jimmy Uso 83ème et 86ème. Big Cass et Enzo Amore dont l’équipe s’est aussi séparée récemment partagent les 94ème et 110ème places.

Pour trouver un catcheurs français, il faut descendre à la 397ème place pour retrouver Tristan Archer, qui a perdu 120 places par rapport à l’année 2016 malgré sa participation au Cruiserweight Classic l’année dernière.

Le PWI 500 étant un classement exclusivement masculin, le classement féminin PWI Female 50 sera dévoilé cet automne comme tous les ans. Vous pouvez vous procurer le numéro spécial du magazine en ligne en version papier ou en version digitale pour découvrir le classement entier des 500 catcheurs.

Cliquez pour commenter
En haut